Silvia Avallone

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Aeriale le Dim 22 Jan - 21:22

Queenie a écrit:Je suis étonnée Aeriale, j'aurais cru, a priori, que ce roman t'aurait plu.

Mais je comprends ce que tu dis sur les stéréotypes, c'est vrai qu'en un sens ça peut sembler être le cas, mais ça m'a vraiment parlé. Et je les ai tous trouvé très crédibles. Et tous tellement enfermés dans leurs rôles.
Queenie, c'est un ressenti que j'ai eu à l'époque, mais si je me souviens assez bien de l'ambiance et du thème de ce roman, je me rappelle aussi avoir été surprise par l'engouement autour et donc un peu à contre sens de l'opinion générale qui l'encensait.

J'en suis consciente, Ca tient peut être de moi. Pas le bon moment, un peu trop de bruit autour...bref, ce n'est pas que je ne l'ai pas aimé, ou qu'il m'ait déplu, comme je le précisais plus haut, je n'ai juste pas déliré dessus. Ca arrive :-)
avatar
Aeriale

Messages : 2337
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Queenie le Dim 22 Jan - 22:25

Je sais bien que ça arrive.
T'inquiètes.
Je ne le prends pas mal. Et je comprends même tes critiques. Mais j'aurais pensé qu'il t'aurait plu.
Ça arrive. Il y a des tas de livres que je pense qu'ils vont tout avoir pour me plaire et qui me laissent en plan. Parfois la petite magie ne prend pas.
Va savoir.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1956
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Aeriale le Lun 23 Jan - 15:10

Ben oui, moi aussi j'aurais pensé (sourire!)

Encore une fois il est pas mal, ce qui m'énerve plus, c'est le bruit  autour ;-)
avatar
Aeriale

Messages : 2337
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Queenie le Lun 23 Jan - 16:37

Je fais du bruit si je veux !

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1956
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Aeriale le Lun 23 Jan - 16:56

Aeriale a écrit: sulktongue -D'acier-

Un peu de mal à parler de ce livre qui réunit tous les suffrages et que tout le monde encense sans heurter les sensibilités. J'avoue je marche un peu sur des oeufs. Magistral (France inter) D'une grande ampleur (l'Express) Une fresque de haute tenue (L'humanité) etc, etc. N'est-ce pas un peu excessif?
Relis! 

Faut pas toujours penser qu'on parle de toi hein, la Queen!

Et je ne l'ai pas descendu, ce roman. J'ai quand même le droit de dire que c'est bien sans être exceptionnel, non??

(Ou bien, je ne dis plus rien )sulk
avatar
Aeriale

Messages : 2337
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Queenie le Lun 23 Jan - 23:08

Tu ne me heurtes pas.
Tu dis ce que tu veux.
Moi, je l'aime, il m'a fait palpiter le coeur, et c'est le plus important pour moi.
thankrose

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1956
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Aeriale le Mar 24 Jan - 8:09

Queenie a écrit:Tu ne me heurtes pas.
Tu dis ce que tu veux.
Moi, je l'aime, il m'a fait palpiter le coeur, et c'est le plus important pour moi.
thankrose
Très bien!
Si c'est ton dernier mot, on règlera ça sur le champ d'honneur.
Je te laisse choisir les armes...
( Barbes à papa, tartes à la crème, ou Pastèques)
furious
avatar
Aeriale

Messages : 2337
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par domreader le Mar 7 Mar - 17:41

J'avais bien aimé d'Acier, même si j'avais eu quelques réserves.

D'Acier
Silvia Avallone


Deux adolescentes d’un quartier industriel et pauvre d’Italie sont amies à la vie à la mort. Elles bravent ainsi la crasse, la misère mentale, la misère économique et surtout l’incurie et la folie de leurs pères respectifs. L’un est maladivement jaloux et violent, l’autre se fourre toujours dans des situations dont toute la famille a bien du mal à se relever. Quant aux grands frères, ils travaillent à l’aciérie locale le jour et se défoulent la nuit avec un peu de drogue pour tenir le coup.

Réalisme social, c’est sûr, mais il y a de la vie et de la hargne dans tout ça, ça bouge et ça cogne dans tous les sens. Un roman bien mené, sur fond d’amitié, d’amour mais aussi de misère rampante qui exacerbe les egos et engendre la violence. J’ai vraiment aimé ce premier roman et même si les personnages sont parfois taillés à la hâche, on y croit, on est hameçonné. Toutefois on se passerait bien du dernier chapitre parachuté là comme si c’était une commande de l’éditeur pour faire un happy-end.

_________________
'Be curious, not judgmental.' Walt Whitman
avatar
domreader

Messages : 683
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Aeriale le Mar 7 Mar - 18:33

Domreader a écrit:. Toutefois on se passerait bien du dernier chapitre parachuté là comme si c’était une commande de l’éditeur pour faire un happy-end.
Oui, j'avais trouvé la fin un peu la fin un peu facile, avec l'impression que l'auteure ne savait plus trop comment s'y prendre.

Mais je ne vais pas en rajouter, je vois que j'ai tout dit plus haut :-)
avatar
Aeriale

Messages : 2337
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Silvia Avallone

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum