Joanna Concejo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:39



Née en Pologne et installée en France voilà près de vingt ans, Joanna Concejo travaille comme illustratrice et plasticienne depuis une douzaine d'années.

Elle a fréquemment exposé à l'étranger - Corée, Italie, Portugal - et signé les illustrations d'une dizaine d'ouvrages, notamment chez Motus, aux Éditions du Rouergue et aux éditions Notari.


Source : Editeur


son site


Dernière édition par Kenavo le Mar 24 Jan - 13:11, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:40

Texte : Jean-François Chabas


Les fleurs parlent
Présentation de l'éditeur
Trois histoires sensibles et belles inspirées à Jean-François Chabas par l'univers des fleurs, et mises en images avec beaucoup d'originalité par Joanna Concejo.

Trois couleurs de fleurs - mauve pour la tulipe, blanche pour l'oeillet, rouge pour la pivoine.
Et, à chaque couleur et chaque fleur, une histoire totalement différente, racontée par Jean-François Chabas avec la puissance d'évocation, le talent et La subtilité qu'on lui connaît.


La première nouvelle a pour cadre les Pays-Bas d'autrefois et pour héros un vieux botaniste, Erasmus, qui vénère une incomparable tulipe perroquet, la Mauve...


La deuxième met en scène deux enfants indiens, nés par la même glaciale nuit d'hiver mais aussi dissemblables qu'il est possible de l'être. L'un malingre et craintif, l'autre intrépide et fort, ils devront ensemble, à l'adolescence, affronter le terrible grizzli. L'épreuve, symbolisée par l'oeillet - gage d'amitié -, fera d'eux des alliés à jamais.


La troisième enfin relate l'histoire tragique de Selma, jeune fille blonde à la beauté irradiante, qui se refuse obstinément à Gunnar, audacieux gaillard brun, son exact contraire, et ce qu'il adviendra d'eux lorsqu'elle comprendra son erreur - mais si tard, dans un champ de pivoines sanglantes...

Difficile de classer ce livre dans une de nos sections.

Joanna Concejo a fait de l’illustration pour des albums de jeunesse, mais considérant son travail en entier, elle ne s’adresse pas seulement à un jeune public.

Pour ce livre, on doit surtout mentionner l'imagination de Jean-François Chabas. Extra. Ses trois histoires (contes ?) sont vraiment prenantes et la lecture a été un vrai enchantement.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:42














_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:42


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:43

Texte: Giovanna Zoboli


L’ange des chaussures
Présentation de l’éditeur
Un soir, au crépuscule, Simon voit apparaître un ange sur son balcon. C’est qu’il rêvait depuis longtemps de pouvoir «toucher des ailes»: son père, grand fabricant de chaussures, exemplaire dans la conduite de ses affaires, se montre en effet incapable de l’écouter, de le guider dans sa vie d’enfant. Simon est comme écrasé dans un univers de chaussures en tous genres, seul horizon dans le regard de son père. Celui-ci, d’ailleurs, lorsque Simon l’appelle pour lui faire voir le «monsieur qui brille», ne perçoit que l’absence de chaussures aux pieds de cet intrus et ne manifeste que méfiance: ne serait-ce pas là un concurrent mal intentionné, ne visant qu’à imposer la mode des pieds nus, qu’à ruiner son empire – et donc la civilisation tout entière? Inspiré par la chaleureuse présence de cet ange, Simon parvient cependant à dénouer son coeur, à libérer la parole, et trouve les mots qui imposent enfin le silence à son père. Le garçon conjure ainsi les démons de la vanité et de l’aveuglement nichés dans un esprit tout occupé de conquête et de rentabilité économiques.
Ce conte montre avec délicatesse quels dangers nous menacent lorsque les préoccupations matérielles l’emportent sur l’écoute des bruissements du monde, véritables nourritures de l’âme.
Les illustrations, quant à elles, suggèrent au lecteur que ce monde peut être beau – et belles les chaussures – dès lors qu’il a compris, à l’instar de l’enfant, que les pieds des hommes, comme ceux des anges, sont un mystère...
Comme indiqué lors de l’ouverture de ce fil, Joanna Concejo a illustré des livres qu’on pourrait considérer ‘album pour la jeunesse’, mais aussi bien histoire qu’illustrations vont beaucoup plus loin.

Sans aucun doute, on se retrouve dans un autre monde.

Une histoire onirique, accompagnée d’images qui donnent la liberté au lecteur de multiples interprétations.

Une petite merveille.





_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:43

Conte : Hans-Christian Andersen


Les cygnes sauvages
Présentation de l’éditeur
Une princesse sauve ses onze frères, victimes d'un maléfice d'une méchante reine. Un intrigue classique pour un conte de fées dû à la plume du grand Hans Christian Andersen et illustré par le crayon magique de Joanna Concejo.
Des images d'une grande délicatesse mais aussi fortes et puissantes, en harmonie avec le caractère de la princesse Élisa, la véritable héroïne de cette histoire.
Le conte des cygnes sauvages figure parmi mes préférés de Hans Christian Andersen.

Avec Joanna Concejo, on pouvait être sûre qu’on n’allait pas retrouver des illustrations ‘conformes’.

Faut s’immerger dans son monde et sa vision des mots d’Anderson devient tout simplement sublime…




_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:43

Histoire: Lucia Tumiati


Une étoile dans le noir
Présentation de l’édtieur
Deux garçons se rencontrent. Deux jeunes bergers, qui ont beaucoup en commun: ils marchent pieds nus, vivent dans des taudis, ont des frères et sœurs. Mais l’un des deux est mystérieux, insaisissable et doux, différent des autres. C’est un garçon solitaire, qui parle comme personne d’autre ne parle. Et il dit des choses qui vont à l’encontre de tout ce que les adultes pensent et disent. Le plus jeune des deux, qui est aussi le narrateur de l’histoire, en éprouve quelque crainte; pourtant il aime la compagnie de ce garçon triste, prêt à le défendre et à aider les autres. Parce qu’être deux amis devant la lumière du feu, c’est beau. Parce qu’il est beau qu’entre deux garçons se développe une solidarité simple, directe, qui semble naître de la terre et du feu, du silence et de la peur.
Une grande écrivaine raconte le mystère profond d’un garçon hors du commun et pourtant frère de sang de tous les enfants du monde.
«(…) Il passait sur la terre rocailleuse sans regarder où il mettait les pieds, il semblait regarder dans le lointain. Et les chèvres? pensais-je en l’observant. Il ne les pousse pas devant lui. Il ne regarde même pas si elles mangent ou non. Il semble poursuivre quelque chose: un parfum, une vision, un appel (…). Je sais qui il est. Tout le monde sait qui il est. Les enfants se donnent des coups de coude quand il passe, mais il ne semble pas s’en apercevoir.»
Une fois de plus une histoire très, très à part… et les images suivent les mots…

Un livre où on doit apprécier les images de Joanna Concejo, si c’est le cas, voilà une expérience extra !




_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:44

Histoire : Marek Bieńczyk


Un prince à la pâtisserie
Présentation de l’éditeur
Le duo des auteurs nous offrent un petit conte philosophique à l’humour léger, qui, dans sa forme avec le dialogue multicouche qui se joue entre le texte et les images, indépendantes, touche les questions fondamentales pour nous tous. Qu’on soit écolier ou retraité !

C’est surtout la question du bonheur et de sa fragilité qui est au centre de ce livre-accordéon qui s’étend sur plus de six mètres. Au recto de ce ruban plissé on retrouve le texte et les illustrations, au verso : un espace blanc, marqué avec les trèfles à quatre feuilles, qui laisse une place au flou, à l’inédit, à une nouvelle histoire.
Livre-merveille. Livre-oeuvre d art... Livre du bonheur.

Une jolie histoire, oui, plutôt un conte, aussi poétique que les images de Joanna Concejo.

Le monde que Marek Bieńczyk a créé s’associe à merveilles avec les illustrations.

Un bonheur aussi délicieux que les pâtisseries servies au cours de cet album.




_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5892
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joanna Concejo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum