Veza Canetti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Veza Canetti

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:55



Veza Canetti, de son nom de jeune fille Venetiana Taubner-Calderon, née le 21 novembre 1897 à Vienne en Autriche-Hongrie et morte le 1er mai 1963 à Londres au Royaume-Uni est un écrivain autrichien.
Elle est la première épouse d'Elias Canetti.

Biographie
Venetiana Taubner-Calderon naît à Vienne d'un père juif hongrois et d'une mère judéo-espagnole originaire de Bosnie.
En 1934, elle épouse Elias Canetti. Le couple quitte l'Autriche en 1938, avec l'Anschluss et l'entrée de la Wehrmacht. Après un passage à Paris, les Canetti s'installent à Londres.

Œuvre
Veza Canetti a peu publié de son vivant : des histoires courtes en Autriche avant 1938, et également dans le journal en exil Neue Deutsche Blätter créé àPrague par Wieland Herzfelde.
Si elle continue d'écrire en exil, son œuvre reste longtemps inédite, avant d'être redécouverte à la fin des années 1980.
Les textes de Veza Canetti sont vus comme comptant parmi les meilleurs de la littérature de l'époque.
Le Carl Hanser Verlag a publié cinq volumes comprenant les romans, des histoires courtes et des pièces de théatre.


Source : Wikipédia

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6438
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Veza Canetti

Message par kenavo le Lun 23 Jan - 6:55

/
Die gelbe Strasse / La rue jaune

Veza Canetti décrit le microcosme du quartier juif où elle habitait (Leopoldstadt).

Elle dépeint magistralement dans ce livre la vie de cette rue (du quartier).

Chaque chapitre va avoir un autre personnage au centre, mais on garde à l’œil ceux qui figuraient déjà dans les chapitres d’avant.

Ainsi ce livre donne un aperçu de la vie et de ces gens qui font le plus souvent partie des plus pauvres.

Et leur sort est pour la plupart du temps pas très joyeux.

Elle n’a pas d’intérêt de faire du rose-bonbon, mais elle garde un réalisme avec un œil sur la réalité crue.

Une écriture tout à fait unique et à part. Des gens très haut en couleur et un petit joyau de la littérature autrichienne.



Une rue du quartier Leopoldstadt, début du XXè siècle



on a dédié dans ce même quartier un parc à son nom
(sur la pancarte on parle du roman La rue jaune qui raconte la vie des juifs dans Leopoldstadt)

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6438
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum