Laurent Mauvignier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laurent Mauvignier

Message par Aeriale le Mer 25 Jan - 14:00



Biographie (Wkipedia)

Laurent Mauvignier, né à Tours en 1967, est un romancier français.
Diplômé en arts plastiques en 1991, il publie son premier roman Loin d'eux à 32 ans, en 1999 aux éditions de Minuit, qui restera sa principale maison d'édition. Son deuxième roman publié l'année suivante Apprendre à finir est couronné de plusieurs prix, les prix Wepler et prix Fénéon en 2000, et les prix du Livre Inter et prix du deuxième roman en 2001.

En 2006 il obtient le prix du roman Fnac pour son ouvrage Dans la foule, roman autour du drame du Heysel, en Belgique en 1985, qui selon Marine Landrot dans le magazine Télérama « frappait par son style déferlant, ses phrases longues et noueuses, son art de l'apnée vorace. »

Son roman Des hommes, publié en 2009, obtient plusieurs prix, dont le prix Virilo la même année, et le prix des libraires l'année suivante. Le roman se penche sur des souvenirs du narrateur de la guerre d'Algérie et, pour la critique de Télérama : « la vérité la plus nauséeuse sur une époque honteuse se fait jour. L'atrocité dit son nom, l'opprobre, l'incrédulité, l'humiliation, la bestialité aussi. ». Selon la critique du journal L'Express, l'ouvrage est « un roman majeur de Laurent Mauvignier sur les blessures de la guerre ».

Installé à Toulouse, il est pensionnaire de la Villa Médicis de septembre 2008 à septembre 2009.

En 2015, il écrit Retour à Berratham, publié aux Éditions de Minuit, pour Angelin Preljocaj, chorégraphe et directeur du Pavillon noir à Aix-en-Provence. La pièce est créée par le Ballet Preljocaj au Festival d’Avignon, dans la Cour d’Honneur, le 17 juillet 2015


Bibliographie


1999 : Loin d'eux
2000 : Apprendre à finir– prix Wepler et prix Fénéon en 2000 ; prix du Livre Inter et prix du deuxième roman en 2001
2002 : Ceux d'à côté
2002 : Plus sale
2004 : Seuls
2006 : Dans la foule- prix du roman Fnac 2006
2009 : Des hommes, prix Virilo, prix Millepages8 2009 ; prix Initiales8, prix des libraires 2010
2010 : Un jour dans la vie
2011 : Ce que j'appelle oubli
2014 : Autour du monde– prix Amerigo-Vespucci 2014
2016 : Continuer
avatar
Aeriale

Messages : 2465
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Aeriale le Mer 25 Jan - 15:03

Mauvignier est un cas. J'ai parfois eu du mal avec lui, non que son écriture ne me plaise pas, ou ne me touche pas. Plutôt le contraire. Il y a énormément de justesse, d'intensité et de force dans ses écrits. On se retrouve dans la tête des gens, on souffre avec eux, on est ses personnages. Mais cela peut devenir trop lourd, il faut pouvoir partager leur désespoir à ce point. Il y a souvent eu un problème de distance pour moi.

Son dernier m'a simplement paru à la juste mesure. Fort mais plus aéré, au style toujours un peu heurté mais non plus répétitif. Et surtout terriblement humain.

Voici mes anciens commentaires, mon premier de lui. Je m'en souviens encore!

-Dans la foule-



Télérama a écrit:Laurent Mauvignier signe Dans la foule, un roman en forme de ola déchaînée, une œuvre sismique sur la tragédie du Heysel, qui frappe par son style déferlant, ses phrases longues et noueuses, son art de l'apnée vorace
Tout est dit. C'est troublant, poignant par endroits, on est très vite impliqués avec ses personnages. Et pourtant, je n'ai pas été emportée par la foule, ou du moins, Mauvignier m'a stoppée dans mon élan.

J'ai dévoré la première partie, toute excitée de cette promesse de bonheur littéraire. Lorsque tout est dans le mouvement, on est complètement avec eux. Tout cela est parfaitement rendu: l'excitation, l'ambiance, les émotions .Jusqu'à la tragédie. Bouleversant.

Et puis, les monologues commencent. Pas de dialogues, juste des voix intérieurs qui s'interrogent, ruminent, ressassent. L'auteur va très loin, dissèque les blessures, couche sur le papier des ressentis difficilement transmissibles, et c'est indéniablement très fort. Mais j'ai assez vite étouffé dans ce chaos interne. Répétitions, non-dits, pensées qui tournent en rond ( collées pourtant au réel) et qui ont fini par me lasser.

Et pourtant, que de belles réflexions ( j'ai corné plusieurs fois les pages n'ayant pas de stylo) mais il m'a manqué le souffle de la vie. Dommage, j'en attendais beaucoup, mais je ne suis peut-être pas faite pour ce genre d'écrits..
avatar
Aeriale

Messages : 2465
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Aeriale le Mer 25 Jan - 15:07

-Des hommes-




Terriblement humain et dérangeant car il force à regarder des plaies mal cicatrisées de personnes d'où les mots sortent peu. Des hommes de la terre, rudes et peu bavards, mais qui portent en eux les mêmes tourments. Il nous met devant leur solitude et leur incapacité à dépasser ce malaise. Car ici il s'agit d'une drôle de guerre où ils ne défendaient pas leur patrie, et auraient tout aussi pu se trouver dans la peau de ces fellagas si le destin en avait décidé autrement. Mais ceci est le prétexte.

Mauvignier parle surtout d'une humanité bafouée, d'une perte totale d'identité parfois, et ne craint pas les scènes dures et la bestialité environnante pour bien nous imprégner de la barbarie, du désarroi de ces jeunes appelés pris dans le tourbillon de l'Histoire. Des jeunes ensuite oubliés à leur sort, contraints de se taire et rattrapés par le souvenir et la honte.

Impossible de ne pas être remué sur un tel sujet, c'est sobre et puissant, les phrases sont courtes et heurtées, reflètent bien le malaise, les non-dits, ce qui peine à s'extraire, le poids des remords. Mais j'ai aussi eu du mal avec cette écriture qui ne laisse que peu de souffle, le style quelquefois trop chargé sur lequel j'ai butté encore.

Un livre fort c'est certain, cependant avec le risque de se lasser à force de peiner ainsi sur la phrase tronçonnée, répétitive, un peu coup de bélier.

Une amie (Coline) disait que son style était surtout oral. Je crois que c'est ça. J'ai toujours (et même si le fond est poignant et me touche) l'impression de suffoquer, avec lui. L'écouter 'récité' doit donner une autre dimension, plus théatrâle, qui correspond mieux à ses textes que l'on pourrait trouver boursouflés à force.
avatar
Aeriale

Messages : 2465
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Aeriale le Mer 25 Jan - 15:10

-Autour du monde-




Un roman en forme de poupées russes dans lequel chaque récit débouche sur un suivant et nous livre les morceaux de vie de plusieurs personnages (14, parait -il, je n'ai pas compté) n'ayant absolument rien en commun si ce n'est cette date fatidique du 11 mars 2011, catastrophe faisant écho à un moment de basculement dans leur propre vie, parfois assez solitaire (Ex cet ingénieur à Moscou qui retrouve son ex amant marié ou ce comptable suisse sauvant un vieux monsieur lors d'une croisière) mais pas toujours. Chacune de ces nouvelles nous projetant dans une partie du monde et rebondissant (pas forcément de façon naturelle, je trouve) pour nous donner une vision globale d'une cassure plus personnelle, semble t'il.

Enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre, mais la thématique de ce roman reste tout de même assez floue, en tout cas pas suffisamment explicite, ou du moins pertinente, pour qu'il m'ait totalement embarquée, comme je l'ai cru au départ. De plus, mon intérêt a décliné en cours de lecture tant certains passages m'ont paru inégaux. Dommage, une petite déception pour moi qui ai, cette fois, bien plus apprécié son écriture davantage épurée, dense et pleine de respiration. Mais ne ratez pas le final, à mon avis le plus abouti et qui redonne une structure à l'ensemble en fermant la boucle.
avatar
Aeriale

Messages : 2465
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Aeriale le Mer 25 Jan - 15:17

-Continuer-





Sybille, autrefois brillante étudiante en médecine, à qui la vie souriait, se retrouve à 40 ans dépassée par elle, avec cette sensation de non retour. Divorcée d'un homme qui ne lui correspondait pas et lui enlevait toute velléité, elle n'arrive plus à comprendre son fils Samuel non plus, qui cherchant ses repères, tombe dans la radicalité et la délinquance. Dans un sursaut de survie mentale et physique, elle vend la maison familiale et tente le va tout. Quitter un temps une société dans laquelle lui aussi bien qu'elle ne se retrouvent plus, S'embarquer à deux dans un voyage au Kirghizistan, retrouver les valeurs de la terre et du partage, entourés de la nature et des chevaux, pour peut être renouer avec eux mêmes.

L'écriture est juste et très sensible,  Mauvignier se fond aussi bien dans le psychisme de ce jeune en rébellion, injuste et extrême, que celui de sa mère, déterminée à sauver son enfant. Le langage parfois dur de Samuel se confronte à l'amour sans bornes de Sybille. Ces deux là vont endurer des épreuves, connaître la peur, l'isolement le froid et la boue. Ils vont se chercher, se détester, s'apprivoiser dans un cadre parfois hostile, parfois protecteur, pour finir par se retrouver dans un beau final à suspense.

Un superbe roman qui nous confirme bien que pour aimer l'autre, il faut d'abord s'accepter soi même, mais aussi que dans un monde pétri de fausses valeurs où l'individu peine à trouver sa place, nous reste le retour aux sources: le partage, le respect des différences, le dialogue et l'écoute de l'autre, toujours. Touchée!!!
avatar
Aeriale

Messages : 2465
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Epi le Mer 25 Jan - 20:00

@Aeriale a écrit:-Des hommes-
J'ai ce livre dans ma PAL depuis longtemps, il faudrait que je trouve le bon moment et que j'essaie quand même. D'après ce que tu en dis il faut être assez disponible pour l'apprécier.

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1424
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Queenie le Mer 25 Jan - 20:28

@Aeriale a écrit:-Des hommes-



Ce serait bien de penser à toujours héberger l'image sur servimg par le petit bouton dans l'éditeur de message, ça évite ce genre de désagrément d'image illisible ou remplacée par l'hébergeur d'origine.



Quant à Des hommes, il est superbe.
Je suis rentrée dedans très vite, et j'ai été scotchée. Mais c'est dur. Tellement dur.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2045
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Aeriale le Jeu 26 Jan - 10:38

@Queenie a écrit:Ce serait bien de penser à toujours héberger l'image sur servimg par le petit bouton dans l'éditeur de message, ça évite ce genre de désagrément d'image illisible ou remplacée par l'hébergeur d'origine.

Quant à Des hommes, il est superbe.
Je suis rentrée dedans très vite, et j'ai été scotchée. Mais c'est dur. Tellement dur.
Je ne sais pas comment faire. Quand j'ai posté, on voyait l'image...Je vais voir ça. ??

J'ai retrouvé ton avis sur Des hommes, tu avais beaucoup aimé son style, mais effectivement,tu disais avoir du mal à enchaîner des titres de lui, tellement celui-ci t'a paru fort et t'a marquée.

@Queenie a écrit:J'ai l'impression que Mauvignier pourrait écrire sur le sujet le plus soporifique du monde et en faire une œuvre littéraire d'une intense qualité. Quelle écriture. Un style qui creuse dans la phrase, comme ils creusent jusqu'aux tripes des personnages, jusque leurs sombres secrets, leurs terribles angoisses, leurs failles. Un style qui tourne autour des mots, les retourne, les observe et les amène à se révéler dans des phrases d'une maîtrise incroyable.
Un style dense qui parvient à rendre palpable l'émotion des personnages. Très proche de l'oralité, de l'instant pensé, du désordre affectif.
De la prose poétique qui parle à l'humain.
avatar
Aeriale

Messages : 2465
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Mauvignier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum