Joseph Zobel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joseph Zobel

Message par Arabella le Dim 29 Jan - 22:03

Joseph Zobel (1915 - 2006)





Né en Martinique, à Rivière Salée. Il passe son enfance dans une famille modeste d'un village de pêcheur. Une bourse lui permet de poursuivre des études secondaire à Fort-de-France. Il exerce divers petits emploi, puis devient journaliste. Son premier roman, Diab'là, interdit par l'administration de Vichy paraît en 1946 à Paris. En 1950 paraît Rue Cases-Nègres fortement inspiré de son expérience personnel, son roman le plus connu. En 1951 il s'installe au Sénégal, travaille dans l'enseignement et à la radio. En 1974 il prend sa retraite et s'installe dans le midi de la France, tout en continuant à écrire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2200
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph Zobel

Message par Arabella le Dim 29 Jan - 22:20

La Rue Cases-Nègres

Il s'agit d'un récit à la première personne, d'un enfant puis d'un adolescent, José, qui nous raconte son quotidien, les événements marquants de son existence. Qui semblent très proches de ceux vécus par Joseph Zobel lui-même.

La première partie se déroule dans cette rue Cases-Nègres du titre. Une rue habitée par les noirs martiniquais, descendants d'esclaves, et qui continuent à travailler dans les champs de canne à sucre. Pendant ce temps, les enfants trop jeunes sont livrés à eux-mêmes. Ce qu'ils apprécient terriblement, profitant de cette liberté de toutes les façons possibles, quitte à provoquer punitions et coups, si les adultes jugent qu'ils ont vraiment trop fait de bêtises. Dans la deuxième partie, la grand-mère de José, pour lui éviter de faire le même travail qu'elle, le met à l'école proche, où il acquiert l'art de l'écriture et du calcul, où il fait de nouvelles rencontres, et commence à voir d'un autre oeil le monde autour de lui. Dans la troisième partie, titulaire d'une bourse, il va au collège puis au lycée à Fort-de-France, où sa mère travaille comme domestique.

Roman d'apprentissage d'un jeune homme, qui grandit et voit progressivement le monde, ce qui l'entoure, d'une autre façon. Le livre dessine une culture, une façon de vivre, un contexte historique, des personnages très justes et attachants. Il y a des passages drôles, des passages émouvants, l'auteur dit son grand amour à sa grand-mère, qui l'a élevé dans ses plus jeunes années. Et aussi son amour à son peuple, à toutes ses personnes qu'il a côtoyées, qui lui ont permis d'être ce qu'il est, à l'île dans laquelle il est né, la Martinique.

Un beau livre, simple, limpide, émouvant et vivant. Merci à Luciole de me l'avoir fait connaître.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2200
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum