Mariam Petrosyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mariam Petrosyan

Message par Arabella le Mer 1 Fév - 19:30

Mariam Petrosyan (1969 - )





Source : Wikipédia

Mariam Petrosyan (arménien : Մարիամ Պետրոսյան, russe : Мариам Петросян) est une romancière arménienne écrivant en russe. Elle est l'auteur du livre primé Дом, в котором…, publié en 2009 aux éditions Livebook et traduit en français en 2016 sous le titre La Maison dans laquelle (Monsieur Toussaint Louverture).

Mariam Petrosyan est née en 1969 à Erevan, capitale de l'Arménie, alors que le pays faisait encore partie de l'URSS.

Sa carrière ne la destinait pas à devenir écrivain : après des études d’art, pendant lesquelles elle a suivi une formation de graphiste, elle a travaillé vingt ans sur des films d’animation (d’abord au studio d’Armenfilm, puis chez Soyuzmultfilm à Moscou et de nouveau à Armenfilm)1.

Étonnamment, c’est ce cursus qui lui a fourni l’inspiration nécessaire à l’écriture : ses personnages ont d’abord pris vie sous forme de dessins – qu’elle conserve précieusement aujourd’hui encore dans des pochettes scellées –, avant de s’épanouir par le texte. Ils deviendront rapidement les héros de La Maison, dans laquelle, qu'elle rédige en russe.

Elle y travaillera une dizaine d’années, réécrivant le livre plusieurs fois, sans pourtant avoir l’intention de le publier. Vers la fin des années 1990, elle laisse le manuscrit à des amis. Quinze ans plus tard, après être passé de lecteurs en lecteurs, il est donné à un éditeur qui y jette un œil par politesse avant de le dévorer en quelques jours. À sa sortie en 2009, le livre est nominé et lauréat de nombreux prix, et devient instantanément un best-seller. Depuis, la communauté de ses fans ne cesse de grandir1.

La Maison, dans laquelle est le seul roman de Mariam Petrosyan ; elle affirme ressentir un grand vide depuis sa parution.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2061
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariam Petrosyan

Message par Arabella le Mer 1 Fév - 19:31

La Maison dans laquelle


Cette maison est une sorte d'institution dans laquelle sont placés des enfants et adolescents handicapés. Les handicaps peuvent être de toutes sortes, il y a des garçons et des filles, même si, nous voyons plus vivre les garçons. Cela dit, le handicap n'est au final, pas le thème principal du livre, loin s'en faut.

Comment rendre compte d'un tel livre, qui joue sur tellement de registres et qui ne ressemble à rien d'autre ? Des histoires d'enfants et d'adolescents qui grandissent, en groupe, avec la part de rêves, de fragilité, mais aussi de violence et de haine, bien sûr. Un aspect magique, qui lorgne discrètement du côté du fantastique, mais en restant un peu entre deux. Une part de poésie et de mystère. Une façon de créer le récit en se plaçant du côté d'un certain nombre de protagonistes, en entrant tour à tour dans leurs monde, en exprimant leurs vision des choses, et évidemment au lecteur de réaliser à un moment que ces visions peuvent être incompatibles même si elles sont complémentaires. le lecteur ne comprendra pas tous à la fin, n'aura pas toutes les réponses. Mais les personnages ne les ont pas forcément non plus. Une inventivité foisonnante, qui se traduit par exemple, par les surnoms que portent les pensionnaires, surnoms qui peuvent changer (ce qui n'aide pas au départ à s'y retrouver, d'autant plus que nous ne sommes pas toujours au même moment, ce qu'il faut deviner), mais qui traduisent leurs personnalité, et leur place dans le groupe. Un récit labyrinthe, mais un labyrinthe qui serait aussi bien dans le temps que dans l'espace.

Ce livre est tellement particulier, que j'oserais le conseiller à qui que ce soit. Une sorte de mélange invraisemblable entre Freaks, Alice au pays des merveilles et Harry Potter, pour donner une vague idée, même si Mariam Petrosyan crée un univers qui n'est qu'à elle. Pour ma part je n'en suis toujours pas revenue, et je me demande comment j'ai pu laisser dormir une telle merveille trois ans sur mes étagères.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2061
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariam Petrosyan

Message par Moune le Mer 1 Fév - 21:00

"Particulier", comme tu dis !
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariam Petrosyan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum