Laura Kasischke

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty eden springs

Message par Queenie le Sam 18 Aoû - 16:42

Laura Kasischke - Page 3 Eden_s10
Eden Springs, 2018 (ed. Page à Page)
trad. Céline Leroy

La Maison de David, à Benton Harbor (Michigan), c'est une communauté religieuse, composée de personnes du monde entier. Fondée en 1903 par Benjamin Purnell, La Maison de David vivra pendant des années en autarcie, de ses vergers, ses élevages, mais aussi de son équipe de baseball (connue pour être composée de blancs et de noirs et juifs ! - ce qui n'était vraiment pas généralisé à l'époque) et de son parc d'attraction.
Evidemment, quand on veut rejoindre la communauté il faut impérativement donner tous ses biens à David, et femmes et filles deviennent ses "épouses" et doivent rester chaste (sauf quand elles rejoignent Benjamin dans sa chambre... ). Les hommes doivent porter cheveux et barbes longues.

Kasischke s'inspire d'une histoire vraie mais, le dit, n'en fait pas un roman véridique. Le fictionnel dans le réel.
Pour le réel : des coupures presse, des témoignages, des dépositions, des photos.
Pour la fiction ; des personnages (quasiment tous féminins), comment elles ont cru en cet homme tout de blanc vêtu, avec ses longs cheveux, sa longue barbe, et son cheval blanc (sisi) qui leur disait être élues, et leur promettait la vie éternelle, éternellement jeunes. En échange de devenir toutes ses "épouses".

Kasischke qui parvient à faire un récit addictif, un thriller glacial où les cadavres apparaissent, où le lecteur tremble pour les adeptes. Mais aussi un livre cynique où la société de divertissement, de consommation, n'hésite pas à s'aveugler tant qu'on lui donne un bon match de baseball et un voyage en petit train dans un parc d'attraction.

Un roman troublant, parfaitement maîtrisé, court, composé de différentes parties, donnant au spectateur l'occasion de voir une même histoire sous divers angles, et de se trouver confronté au Pire.

Laura Kasischke - Page 3 Index_10
Benjamin Purnell et sa femme "officielle" Mary, avec qui il a fondé La Maison de David en 1903.

Laura Kasischke - Page 3 Trains10
Petit train du parc Eden Springs

Laura Kasischke - Page 3 Hod110
L'équipe de Baseball

Laura Kasischke - Page 3 Purnel10
Benjamin Purnell, Mary Purnell, et deux jeunes filles de la secte

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4103
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par kenavo le Dim 19 Aoû - 5:23

cela m'intrigue... je note

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 14140
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Aeriale le Dim 19 Aoû - 8:47

Oui, fascinant ces histoires de sectes. Comment peut-on être aveuglé à ce point?

Je ne sais pas si elle décrypte ce fonctionnement dans son roman, il doit être davantage tourné sur une intrigue, mais je le réserve bien sûr!

Merci @Queenie.
Aeriale
Aeriale

Messages : 5523
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Queenie le Dim 19 Aoû - 9:04

Ce n'est ni sur les moyens d'endoctrinement ni sur une réelle intrigue, c'est plutôt sur des personnages, comment ils se sont trouvés là, qui ils sont, comment ils vivent les choses.
Mais c'est traité avec beaucoup de pudeur.
C'est du docu-fiction.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4103
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Nightingale le Dim 19 Aoû - 11:05

Étonnant... Je note aussi. Wink

_________________
Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. Jules Renard
Nightingale
Nightingale

Messages : 623
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 51
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Mordicus le Mar 21 Aoû - 9:05

Ça va me faire froid dans le dos cette histoire.

_________________
Misunderstood, yeah She's good I can tell
Though everyone tells me I'm under her spell
But I'll never leave her they don't know our deal
Mordicus
Mordicus

Messages : 403
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Aeriale le Lun 1 Oct - 14:24

-Eden springs-


L'histoire avait tout pour séduire. Partant d'un fait réel, cette secte de Benjamin Purnell qui promettait le bonheur éternel à des élus, des êtres souvent fragilisés par leur condition, des femmes esseulées, ou des familles ruinées, l'auteure s'appuie sur des témoignages et des photos pour rendre son récit le plus crédible possible.

Forcément, on entre dans l'intrigue (si on peut dire) avec une sorte d'urgence, d'autant qu'il débute sur la découverte d'un faux cadavre (l'identité est truquée) entravant subitement le quotidien presque idyllique de cette petite communauté.
Il y a là tout ce qu'on aime retrouver chez l'auteure. Le mystère, l'angoisse et le délicieux frisson qu'ils procurent. Mais hélas, ça n'est pas développé. Les personnages sont brossés rapidement, et on n'en saura guère plus sur ce qu'il advient d'eux.

Je comprends bien qu'elle ait voulu rester au plus près du réel, mais ce livre docu m'a laissé à côté. Tout est trop survolé et dommage, ça aurait mérité un peu plus de développement. Enfin, à mon goût. Je la préfère dans une fiction assumée..

Aeriale
Aeriale

Messages : 5523
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Queenie le Mer 26 Déc - 20:13

Laura Kasischke - Page 3 Cvt_a-10
A Suspicious River (1996)
Trad. Anne Wicke

Leila bosse au Swan Hotel. Elle reçoit les clients, et à certains loue son corps. Elle est belle, silencieuse.
Elle est mariée à Rick, un bon gars a priori sans boulot, attentionné, mou. Du gars replet, il devient la carcasse osseuse, l'homme effacé.
Gary un jeune type aux allures de texan séduisant, sur de lui, et fringant séduit Leila.
Elle qui ne sent rien, ne ressent rien. Qui vend son corps sans colère, sans avidité, sans peur, coquille vide... sent palpiter quelque chose en elle lorsque Gary la touche.

...

Pourquoi ?
Pourquoi ce type dont on sent dès le départ le cynisme, la violence, l'avarice, le sale type, attire Leila, la fait revivre ?

Il fait rejaillir quelque chose en elle.
quelque chose de lourd, d'humide, de chaud, de poisseux.

Et c'est un livre fait de va-et-vient entre le présent de Leila et des moments clés de son passé.
Des mystères enfouis, des traumatismes, qui ont façonnés ce qu'est Leila aujourd'hui. Cet être pris dans une spirale auto-destrutrice.

Laure Kasischke a une écriture intense, précise, tellement réaliste, tout en laissant passer des moments presque oniriques, dans le sombre et le glauque.

A Suspicious River, ce coin paumé du Michigan, où tout le monde sait tout sur tout le monde. Où on découvre la face cachée d'une petite ville aux allures tranquilles. Où toute une communauté va pousser une petite fille à l'auto-destruction, par le "laisser faire", les a priori, les personnes malsaines...

Histoire passionnante, à l'atmosphère tendue, étouffante, de ces livres qui montrent l'autre côté du miroir, d'un monde silencieux où se terre le pire.

[Je ne sais pas ce que l'on peut reprocher à ce livre]

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4103
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Liseron le Mer 18 Sep - 11:36

Laura Kasischke - Page 3 Esprit10

Esprit d'hiver
Je dois avouer que j'ai été assez déconcertée en commençant la lecture de ce roman, que j'ai bien failli abandonner très vite. Oui, déconcertée par le style, haché, et par cette succession de phrases courtes, beaucoup sans verbe, juxtaposées les unes aux autres...Evidemment, cela traduit parfaitement l'état d'esprit de Holly, sa façon de tout analyser, disséquer, décortiquer, les événements présents comme ceux du passé. Nous sommes bien au cœur de ses pensées, des pensées qui tournent sans fin dans sa tête, au cœur de ses interrogations à n'en plus finir, de ses obsessions et de ses angoisses. 
Mais au début, elle m'a bien fatiguée, cette Holly ! Et puis, je me suis laissée prendre à cette histoire incroyable car l'art de l'auteur est bien là, dans son talent à camper une atmosphère, à nous faire basculer l'air de rien, par petites touches, d'un événement banal à une situation effrayante. Au fur et à mesure de notre lecture, l'atmosphère devient de plus en plus pesante, oppressante : la tension monte et ce huis clos entre mère et fille devient éprouvant et angoissant. On se demande bien comment tout cela va finir. 
Et là, coup de maître, la fin arrive, incroyable,  et on se dit "mais oui, bien sûr" car il y avait plusieurs indices glissés avant dans le récit (à tel point qu'on se dit qu'il faudrait relire le livre) ! Mais l'auteur nous avait bel et bien perdus dans les méandres de cette histoire d'adoption, dans les souvenirs plus ou moins précis de Holly et nous assistions, impuissants, tétanisés, glacés au déroulement de cette histoire. 
Alors, oui, chapeau pour la construction du récit et pour cette façon d'instiller un puissant malaise ! Et pour cette réflexion sur la maternité et l'adoption, aussi.
Du coup, je n'en resterai sûrement pas là avec cette auteure !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 1654
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Aeriale le Mer 18 Sep - 19:20

Contente que tu aies tenu! C'est vrai que l'entrée en matière dans ce roman ci est un peu ardue, il y a beaucoup de répétitions et la forme est très hachée.

Mais si on passe le cap, alors là c'est vraiment la récompense, on ne s'attend pas à la suite et on reste bluffé ;-)

Tu peux piocher au hasard @Liseron, ils sont tous à peu près réussis, et Kasischke reste un de mes auteurs fétiches Very Happy
Aeriale
Aeriale

Messages : 5523
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laura Kasischke - Page 3 Empty Re: Laura Kasischke

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum