Marie Modiano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie Modiano

Message par kenavo le Sam 11 Fév - 4:59



Marie Modiano, née le 1er septembre 1978 à Paris, est une chanteuse et écrivain française


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5656
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Modiano

Message par kenavo le Sam 11 Fév - 5:00


Upsilon Scorpii
L’Express a écrit:C'est un drôle de pays, dont la monnaie est la nimbe et la radio, d'Etat, où les déplacements hors de la grande ville sont soumis à un permis spécial, et le deuxième mercredi de chaque mois est consacré à la Journée de travail gratuit pour la nation. Parmi d'autres étrangetés, il y a cette narratrice, atteinte d'un mal inconnu. Entre ses rendez-vous avec son ami, Freddie, serveur dans un café, et ses rêveries perpétuelles, la jeune fille écrit des poèmes, gagne (mal) sa vie en en enregistrant pour la radio et déambule dans la cité. Elle tient aussi un journal, dans lequel elle note, par touches, tous ces riens quotidiens, cet hiver neigeux qui n'en finit pas et la soudaine disparition de son médecin. Il y a une patte, c'est sûr, dans ce premier roman, et un air de famille, c'est certain...
source
Tel père, telle fille ?!
J’avais bien aimé en 2006 le début de Marie Modiano en musique, environnement certes artistique, mais quand même éloigné du monde de son père. Mais voilà qu’elle vient de franchir aussi ce pas et je dois dire que ce début lui réussit aussi très bien.
C’est probablement un peu déloyal de mentionner son père, mais si j’évite de les comparer, je ne peux pour autant quand même pas nier leur relation.

Ecrit sous forme d’un journal, le lecteur suit pendant trois mois la vie de cette jeune femme, M, dans une ville d’un pays étrange. Par moment on a l’impression de se retrouver en 1984 de George Orwell, tellement on a l'idée qu’on est surveillé.

Mais l’important du récit porte sur cette ‘maladie’ étrange dont est atteinte la protagoniste. Je dirais qu’elle souffre d’un excès de rêves éveillés. Par moment on ne sait pas si elle vit réellement telle ou telle scène ou si elle se l’imagine. Ces ‘visions’ produisent des atmosphères qu’on connaît des lectures des romans de Patrick Modiano, mais contrairement à ses écrits, chez Marie ils se retrouvent surtout dans le monde imaginaire de la narratrice.

Un genre qui me laisse en principe plus indifférente.
Mais je viens quand même de passer un très bon moment en sa compagnie, tellement la lecture est fluide grâce à cette écriture très belle et soignée.

Un bel exploit pour un premier roman, je vais tenter la suite si elle veut continuer dans ce genre.


extrait:
«Dimanche 11 janvier. Les cloches sonnent sans relâche : c’est la fête de la Sainte-Naufragée. Je n’aime pas ce jour de l’année, il fait toujours gris, et c’est toujours dimanche. Freddie et moi ne sortons pas de la journée. Je feuillette le livre que j’ai acheté sur les constellations. Je n’y comprends pas grand-chose, mais je note dans mon cahier jaune le nom des étoiles dont j’aime la sonorité : Zeta Persi, Mu Geminorum, Xi Draconis, Upsilon Scorpii… Je coupe les cheveux de Freddie, avec peine parce qu’il bouge sans cesse. Heureusement, il ne remarque pas le grand trou que je lui fais sur la nuque. Il semble ravi de sa nouvelle coupe, et je souris en moi-même.»




la photo de la couverture est aussi signée Marie Modiano

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5656
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Modiano

Message par kenavo le Sam 11 Fév - 5:00


Lointain
Présentation de l’éditeur
"J'ai signé mon premier contrat sans même me demander si je serais heureuse avec ces trente-deux vers à déclamer chaque soir, pendant plus d'un an, dans différentes villes d'Europe et de province. Pour moi, c'était une bouée de sauvetage qu'on me tendait, un moyen de m'échapper grâce à un salaire mensuel fixe. Il fallait fuir. Fuir Paris et les mauvais souvenirs des dernières années qui flottaient dans l'air à chaque coin de rue, tels des rapaces volant à hauteur d'homme, prêts à vous attaquer à chaque instant". Une jeune femme se souvient de ses vingt ans : entre une rencontre sur le pont des Arts avec un écrivain américain à peine plus âgé qu'elle et une interminable tournée théâtrale où elle entrevoit l'envers du décor.
Je pense que Marie Modiano a puisé dans ses propres expériences d’actrice/musicienne pour décrire la tournée de Valentine, héroïne de son nouveau roman.

On la suit dans différentes ville d’Europe, sur différents lieux pour se produire avec une troupe de théâtre qu’elle a rejoint. Beaucoup de chambres d’hôtel, plein de dîners en compagnie de ses co-auteurs avec lesquels elle ne partage pas d’affinités amicales.
Tout cela est raconté par une Valentine plus âgée, elle se souvient de ses vingt ans… âge qui lui paraît bien éloigné, jeunesse dont elle ne se rappelle à peine qu’elle l’a vécue.

Un monde moins onirique que celui rencontré dans son premier roman, mais qui reste pour la plupart énigmatique.


J’ai déjà clairement conscience que certains moments de la vie ont pour unique fonction de se muer presque instantanément en souvenirs. Tenter de les prolonger leur ferait perdre leur valeur.


Si on aime se perdre dans de tels souvenirs/moments d'une vie, Marie Modiano est la bonne auteure à suivre...



Ken Wong

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5656
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Modiano

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum