Tchinguiz Aïtmatov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tchinguiz Aïtmatov

Message par Arabella le Mer 15 Fév - 17:25

Tchinguiz Aïtmatov (1928 -2008)



Il naît à Cheker, village de la république autonome de Kirghizistan, faisant partie de la Fédération de Russie. Son père, responsable communiste périt victimede la terreur stalinienne en 1937, et son fils retourne au village natal, où il découvre la vie traditionnelle des montagnards kirghizes. Pendant la guerre, il devient secrétaire du soviet du village, il évolue dans un milieu bilingue, ce qui lui permettra d’écrire aussi bien en kirghiz qu’en russe. Après des études de vétérinaire et d’agronomie, il part à Moscou suivre des cours de l’Institut de Littérature. Il travaille comme journaliste, écrit des récits, et la réaction enthousiaste d’Aragon à Djamila, le rend célèbre. Il écrit la plupart de ses récits en kirghiz, puis les traduit lui-même immédiatement en russe. Dans les années 60 il commence à faire une carrière, devient dirigeant de l’Union des écrivains, obtient des prix, entre dans la rédaction de nombreuses revues.

Il connaît des fonctions encore plus importantes et politiques avec l’arrivée de Gorbatchev au pouvoir, il devient entre autres, l’ambassadeur au Luxembourg.

Avec l’indépendance du Kirghizistan en 1991, il devient un personnage important dans son pays, sa carrière diplomatique continue dans divers pays européen. Il fait bâtir un monument en mémoire des victimes du stalinisme près de la capitale du pays, Bichkek.

Sa mort en 2008 donne lieu à une journée de deuil national dans son pays.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par Arabella le Mer 15 Fév - 17:28

Il fut un blanc navire

Nous sommes dans les montagnes kirghizes, un monde ancestral, à la population clairsemée, dont les coutumes et façons de vivre n'ont guère évoluées depuis des siècles, même si la modernité fait son apparition de loin, comme par exemple un camion qui passe. Mais les habitants continuent encore à se déplacer à cheval.

Le roman se passe dans un poste forestier dans lequel habite une poignée d'adultes, et un petit garçon. Il n'a pas de contacts avec des enfants de son âge, et il imagine tout un monde peuplé de créatures magiques. Ce monde est inspiré en partie par les contes et légendes que lui raconte son grand-père, et surtout la plus merveilleuse d'entre eux, celui de la Mère des Mârals à la Belle Ramure. Animal magique, quasiment disparu, il est sensé être l'ancêtre des Kirghiz. Et le petit garçon, abandonné par ses parents, rêve de retrouver son père, et de rencontrer la Mère de tous les Mârals. Alors lorsque trois mârals viennent d'une réserve dans la forêt qu'il habite, il pense que tous ses problèmes peuvent se résoudre d'une façon quasi magique. Mais la cruauté des adultes va mettre un terme à tous ses rêves.

Un très joli livre, poétique, avec des magnifiques descriptions des paysages, et une touchante vision de l'enfance, avec les histoires que se raconte le petit garçon. Les adultes sont un petit peu plus caricaturaux, mais peut être parce que le point de vue est celui de l'enfant. En tous les cas un excellent moment de lecture, j'ai encore plus apprécié ce livre que Djamila, j'ai du mal à comprendre pourquoi les livres de Tchinghiz Aïtmatov sont difficiles à trouver actuellement, une question de mode probablement, il paie aussi sans doute d'avoir été associé à un régime politique qui n'existe plus.

Heureusement qu'il y a les bibliothèques.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par Arabella le Mer 15 Fév - 17:29

Le léopard des neiges


Nous sommes au Kirghizistan, après la chute du communisme et l'indépendance. La loi de l'argent prévaut, et Arsène Samanchine, journaliste indépendant a bien du mal à trouver sa place dans la nouvelle réalité, d'autant plus qu'il est obsédé par une ancienne légende kirghize, celle de l'Eternelle Fiancée. Son destin va croiser celui de Jaabarss, un léopard des neiges, sur le déclin.

J'ai vraiment été déçue par ce livre. Les thématiques paraissaient intéressantes, j'ai apprécié d'autres livres de l'auteur précédemment. Mais dans celui-ci, qui semble le dernier écrit, la magie n'opère pas. Ce qu'il a à dire de la nouvelle société de son pays est très attendu et stéréotypé, le personnage principal est bavard et pas très intéressant, et l'intrigue invraisemblable, pas tant dans sa trame générale, que dans les détails, qui empêchent de croire à l'ensemble. Et l'écriture ( la traduction, peut être), est lourde, loin de ce qu'il écrivait jadis. L'auteur avait peut être épuisé son art de conteur, ou alors la nouvelles réalité l'inspirait moins que ce qui précédait...Bref, certainement pas le livre pour faire connaissance avec Tchinguiz Aïtmatov.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par kenavo le Mer 15 Fév - 18:33

Arabella a écrit:il devient entre autres, l’ambassadeur au Luxembourg
j'ai retrouvé le reportage d'une rencontre (en 1994) avec une journaliste luxembourgeoise
il parle entre autre des raisons pourquoi il est resté, après sa retraite de diplomate, au Luxembourg (je ne saurais pas dire pour combien de temps)

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par Arabella le Mer 15 Fév - 18:52

Je me souviens, tu t'es intéressée à lui à cause de sa carrière au petit pays. Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par kenavo le Mer 15 Fév - 19:08

tout à fait Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par Ruth May le Jeu 16 Fév - 12:50

Grâce à toi, @Arabella, j'i tiré un autre livre de ma  pile : Djamilia.

Merci pour l'idée ! Wink
avatar
Ruth May

Messages : 573
Date d'inscription : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par Arabella le Jeu 16 Fév - 13:21

Djamila est une valeur sûre, j'espère que tu vas y trouver ton bonheur, @Ruth May.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchinguiz Aïtmatov

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum