Ciril Kosmač

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ciril Kosmač

Message par Arabella le Jeu 16 Fév - 16:43

Ciril Kosmač (1910 - 1980)





Source : Wikipédia

Ciril Kosmač est un écrivain slovène, né le 28 septembre 1910 à Slap ob Idrijci, à l'époque territoire italien, et mort le 28 janvier 1980 à Ljubljana.
Ciril Kosmač est né dans une famille pauvre de paysans slovènes dans l'ouest de la Slovénie actuelle (en Italie à l'époque1), deuxième de quatre enfants. Le milieu familial encouragea dès le début son goût pour la littérature, et après des études secondaires à Gorica (Gorizia en italien), il obtint son baccalauréat à Tolmin. Il participa très jeune au mouvement révolutionnaire national, ce qui lui valut d'être emprisonné à plusieurs reprises pour activités anti-fascistes. Il s'enfuit en Yougoslavie, où il poursuivit ses études (à Ljubljana), puis ayant obtenu une bourse pour étudier à Paris et à Marseille, il partit pour la France en 1938. Il séjourna durant la Seconde Guerre mondiale en France, en Afrique du nord et à Londres, d'où il rentra en Yougoslavie. Il prit part à la résistance des Partisans durant les derniers mois du conflit. Après la guerre, Ciril Kosmač prit la direction d'un journal slovène, puis la direction artistique des films Triglav. En 1956 il s'installa à Portorož pour se consacrer exclusivement à l'écriture et à la traduction. Peu après sa mort, en 1980, lui est décerné le prix Prešeren2,3, plus haute récompense littéraire slovène.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciril Kosmač

Message par Arabella le Jeu 16 Fév - 16:45

La ballade de la trompette et du nuage

Un écrivain, Peter Maïtsene, s'est rendu à une villégiature campagnarde pour écrire calmement son histoire. Celle d'un vieillard, qui eut un comportement héroïque pendant la guerre. Mais le paysan chez qui il loge, ne le laisse pas tranquille, tient visiblement à lui dire quelque chose. Dérangé dans sa concentration, Peter va faire un tour, poursuivi par la sonorité d'une trompette que personne sauf lui ne semble entendre. Il rencontre des habitants, qui lui révèlent des bouts de leurs histoires, non moins douloureuses ni héroïques que celle qu'il se proposait d'écrire.

Roman à la structure complexe et évidente à la fois. Entre le présent, la réalité, et l'histoire que Peter veut raconter. Les deux se mêlant de façon naturelle. Parce que ce qu'il voit et entend interfère avec l'imaginaire de l'écrivain. Et que la création a aussi une incidence sur le monde. le livre est par moments à la limite du fantastique, on ne sait plus ce qui est vrai, et ce qui de l'ordre d'un conte, d'une légende. Cette façon dont la réalité peut devenir conte, fait parti de la trame romanesque. Cela paraît compliqué quand on le raconte, mais ne l'est absolument pas quand on lit le livre. Dans lequel les petits détails, des portraits très vivants, des paysages et des gestes quotidiens se mêlent à quelque chose d'enchanté. Ecrire un récit est aussi l'acte d'un magicien. Même si la création impose ses propres lois, et que le créateur n'a pas toute liberté dans ce qu'il peut inventer, il ne fait que transcrire, saisir une trame qui préexiste.

Et puis l'auteur sait mêler un récit drolatique et succulent, à des faits très noirs et très durs. On a au départ l'impression de quelque chose de léger, de plein de charme, mais on réalise petit à petit, que l'auteur évoque des choses essentielles et sombres, mais avec une grande retenue et pudeur. Une grande dignité. Ce qui donne une immense émotion à ce livre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciril Kosmač

Message par Arabella le Jeu 16 Fév - 16:46

Une journée de printemps

Un homme encore jeune, mais plus un jeune revient dans sa maison après la fin de la guerre. Les souvenirs remontent, et il revoit défiler sa vie, ainsi que celles de ceux qui lui sont ou qui lui ont été proches. Une vie pas facile, celle d'un fils de paysan pauvre dans un petit pays traversé par bien des vicissitudes.

Nous somme dans le même univers et dans la même écriture que dans La ballade de la trompette et des nuages. Des personnages tendres, éprouvés par l'existence, mais ne perdant pas leur amour de la vie et leur dignité. de très belles descriptions de la nature, l'histoire à l'arrière plan complètent le tableau. Un livre dont la narration est sans doute un peu moins originale que dans La ballade, plus linéaire, sans le petit aspect irréel voir fantastique, mais le livre est quand même très prenant et touchant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciril Kosmač

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum