Le deal à ne pas rater :
Réassort du coffret Pokémon 151 Électhor-ex : où l’acheter ?
Voir le deal

Elena Ferrante

+5
Queenie
silou
Liseron
Merlette
kenavo
9 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Merlette Ven 26 Mai - 18:11

Ruth May a écrit:
En plus, là, ce livre a remporté un tel succès ... scratch

Oh, ce ne devrait pas être une contrainte supplémentaire (ou un motif de s'en méfier) qu'il ait eu du succès. Best-seller ou total inconnu, classique ou littérature "de genre", je traite tous les livres à la même enseigne. Je leur donne leur chance à tous et de leur côté, faut qu'ils m'accrochent et correspondent à mes envies et besoins, sinon tant pis (on n'a qu'une vie!). Very Happy

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Queenie Sam 27 Mai - 9:19

Ferrante angoissant et sombre ? mais ça me rend curieuse tout d'un coup !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Merlette Sam 27 Mai - 10:28

Je crois que cette part d'angoisse contribue à accrocher le lecteur dans le cas de l'Amie.

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Liseron Dim 28 Mai - 19:00

Ruth May a écrit:Je n'aime pas abandonner un livre, en fait, je me dis toujours que c'est moi qui n'arrive pas à entrer dans une lecture.
Pareil pour moi mais maintenant j'ai une liste tellement longue de livres à lire que je vais me l'autoriser !
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Liseron Ven 4 Aoû - 8:34

Je viens de finir le premier tome et je dois dire aussi que j'ai été happée par l'histoire, on ne s'ennuie pas une seconde en compagnie de ces deux amies et de tous ceux qui gravitent autour d'elle dans ce quartier pauvre de Naples.
J'ai trouvé très intéressante cette relation ambivalente entre les deux fillettes, une amitié très forte à laquelle se mêlent des sentiments de rivalités et de jalousie...Assez classique sans doute mais extrêmement bien décrit et pour ma part, cela a réveillé en moi des souvenirs d'enfance !!
Le portrait de Lila est tout aussi intéressant, une enfant qu'on dirait surdouée aujourd'hui sans doute et qui va finalement arrêter l'école pour travailler dans la cordonnerie de son père puis se marier très jeune. A la fin de ce premier tome, on se demande bien ce que va donner son mariage...
Quant à Elena, la narratrice, on a hâte également de savoir ce qu'elle va devenir...Écartelée entre deux mondes, va-t-elle parvenir à concilier les deux et trouver son équilibre ? Je vais vite aller me procurer le tome 2...et le rajouter à ma PAL !
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par kenavo Lun 11 Sep - 6:26

Elena Ferrante - Page 2 Aaaaaa78

Elena Ferrante a écrit son premier album pour la jeunesse

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Liseron Mar 12 Sep - 12:01

Merci pour l'info et pour la critique ! Il va falloir que je me prévois plusieurs journées pour aller voir tous ces albums dont tu parles et qui font bien envie...

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par kenavo Mer 13 Sep - 6:21

Liseron a écrit:Merci pour l'info et pour la critique !
pour ce livre, le texte d'Elena Ferrante prend la partie majeure, mais c'était une belle façon de faire connaissance avec les illustrations de Mara Cerri

Liseron a écrit:Il va falloir que je me prévois plusieurs journées pour aller voir tous ces albums dont tu parles et qui font bien envie...
je te souhaite de passer d'aussi bons moments que moi Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Arabella Mer 15 Juil - 11:28

L'amie prodigieuse


A mon tour, un peu par hasard (c'était à peu près le seul livre que me tentait un peu en format numérique dans une médiathèque où je suis inscrite, et je voulais tester ma liseuse) je me suis lancée dans la lecture de ce best-seller mondial, qui a fait couler beaucoup d'encre, et a provoqué beaucoup de réactions enthousiastes.

La trame du roman s'appuie sur l'histoire d'amitié entre deux fillettes, Elena, la narratrice, et Lila sa voisine, dans le Naples des années 50-60 dans ce premier tome. Elles sont presque comme deux faces opposées d'une même personne : Elena, la sage, la diplomate, la préférée des enseignants, et Lila la rebelle, qui presque malgré elle provoque des tensions voire des explosions. Lila à l'intelligence fulgurante, hors norme, qui devra abandonner l'école très tôt, et Elena qui arrivera à poursuivre ses études à force de travail et d'efforts. Lila la petite fille malingre, devenue à la puberté une fille splendide qui fait tourner toutes les têtes et potentiellement provoquer des flambées de violence et Elena, la jolie petite fille, devenue une adolescentes couverte d'acné et pleine de doutes sur elle-même. Lila qui va devenir en partie la victime de son aura, d'autant plus qu'elle refuse de faire profil bas, et qui en vient à être une sorte de proie que les caïds du quartier se disputent. Elena qui en développant de grandes qualités d'adaptation, une forme d'invisibilité, et en réussissant des études brillantes à la force du poignet, est en train de s'ouvrir des portes pour fuir le monde de misère et de violence de son enfance.

Car ce qui est aussi intéressant dans ce roman, c'est la description de ce quartier pauvre de Naples, la destinée de nombreux habitants. La difficulté de gagner sa vie, la Camorara qui gangrène la société, la violence prête à surgir à chaque instant. le machisme masculin, dont les femmes sont victimes, qui peut se manifester à chaque instant dans des coups, voire des meurtres, qui paradoxalement ne font qu'exprimer l'impuissance de ceux qui s'y abandonnent, leurs frustrations et leur incapacité à maîtriser leurs vies. Une forme de fatalité semble avoir eu raison de la plupart des personnages, qui même s'ils peuvent parler fort et cogner, accepte la loi des plus forts, qui se nourrissent de leur misère, et n'envisagent pas la possibilité d'une autre vie.

Le roman est très habilement construit, avec des chapitres courts, avec à chaque fois un événement, ou un nouvel décor, élément, ou personnage. L'auteure sait éveiller l'intérêt du lecteur, et le livre est très addictif. Je crois que la construction de la trame narrative s'inspire en partie de celles de séries, avec leur efficacité, sans sacrifier l'écriture, qui tout en étant relativement simple a une indéniable élégance. le premier tome, se termine, comme il se doit, à un moment clé, à la charnière de deux époques, avec des questions non résolues. Il faudra voir comment cela se continue, comment l'auteure pourra ou non donner une vraie ampleur et sens à son récit. Mais le premier volume donne une furieuse envie de continuer la lecture de la suite.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Arabella Mer 15 Juil - 14:19

Poupée volée

Mes impressions sur cette lecture sont un peu mitigées. Cela commençait bien, l'écriture d'Elena Ferrrante m'a captivée, tout en petites phrases, précises, acérée, un peu clinique mais très juste dans son économie. le personnage de Leda, entre objectivité et souffrances souterraines capte bien l'intérêt, et l'auteur installe une atmosphère, qui peut devenir angoissante par moments (par exemple, l'incident de la pomme de pin). Les pages tournaient toutes seules.

Mais voilà, au bout d'un moment, j'ai eu la sensation de tourner en rond, de ne plus avancer, d'en être toujours au même point. Les personnages qu'observent Leda restent toujours aussi lointains et ne perdent pas vraiment leur allure de silhouette, elle même répète un peu les mêmes choses, et la symbolique de la poupée volée m'a semblé lourde et pas si signifiante au final. le côté très descriptifs, plus centré sur les actions que sur les sentiments, s'est mit à devenir frustrant.

Mais l'auteur a des qualités indéniables, et je pense faire une tentative avec L'amie prodigieuse, qui semble être ce qu'elle a écrit de plus intéressant.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Aeriale Jeu 16 Juil - 11:35

On en a tellement entendu parler, je me demandais, j'étais méfiante.. 

Mais le premier tome t'a plu @Arabella, donc peut-être je flancherai?
Aeriale
Aeriale

Messages : 11379
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Arabella Jeu 16 Juil - 11:58

Moi aussi j'étais méfiante, surtout que je n'avais pas aimé Poupée volée, mais j'ai eu de très bons échos autour de moi, alors je me suis laissée tenter. Et c'est une bonne surprise, c'est vraiment un tourne page parfait pour l'été. Je pense que cela te plairait aussi.
Je ne sais pas comment cela tient sur la durée (le quatrième tome rajouté alors qu'il devait à la base y en avoir trois m'interroge tout particulièrement) mais je verrais bien. J'ai chargé le tome deux sur ma liseuse, c'est très pratique, maintenant que les bibliothèques commencent à avoir une offre élargie.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Aeriale Ven 17 Juil - 9:17

Ok alors, merci, c'est noté! 

Je me méfie des histoires à suite, mais ma dernière en cours (d' Elizabeth Jane Howard) est si passionnante qu'elle m'y a redonné goût ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11379
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Arabella Lun 20 Juil - 9:37

Le nouveau nom

Ce deuxième tome de l'Amie prodigieuse commence où a fini le premier : à la fin du mariage de Lila et de Stefano. Un mariage parti sous les mauvais auspices, avec l'arrivée des frères Sarratore. le nouveau nom fait de récit de ce mariage, et en parallèle celui du destin d'Elena, essentiellement lié à ses études, dans lesquelles elle réussit, sans pour autant trouver une véritable légitimité dans sa réussite académique.

J'ai un peu moins accroché à ce deuxième tome, j'ai eu de plus en plus de mal avec une écriture quelque peu minimaliste, l'essentiel étant les situations, les événements. L'auteure tente de toujours surprendre son lecteur, elle invente des péripéties, des rencontres, des retournements. C'est relativement efficace, et j'avoue que dans la deuxième moitié c'est même terriblement prenant. Mais à la longue, on voit mieux les procédés, les techniques, la manière dont c'est fabriqué, et il y a tout de même des choses qui reviennent, qui se répètent et qui par moments m'ont agacées. Comme par exemple ce perpétuel doute d'Elena sur elle-même, ce sentiment de n'être jamais à la hauteur, à sa place, de n'être jamais elle-même, de ne pas savoir au final ce qu'elle veut, et se laisser entraîner par les événements ou par les autres. le destin de Lila, quand à lui, prend souvent dans ce tome la voie du mélo. Par ailleurs, le contexte social m'a paru moins convaincant, le petit monde du quartier devient moins intéressant, il y a des répétitions par rapport au premier volume, et l'évolution des personnages secondaires n'est pas toujours très convaincante, ils semblent être plus là pour faire avancer l'histoire des deux protagonistes principales, surtout de Lila.

Mais cela demeure addictif, et j'ai quand même envie de voir comment les choses vont évoluer, surtout que comme de bien entendu, le volume se termine par le retour surprise d'un personnage important, qui laisse présager de nouveaux rebondissements.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Arabella Ven 24 Juil - 9:01

Celle qui fuit et celle qui reste

Troisième volume de L'amie prodigieuse, sous titré Époque intermédiaire dans lequel nous suivons les destins des personnages, dans une climat social qui s'embrase en Italie. Elena fait la promotion de son livre, rencontre des gens grâce aux relations de la famille de sont fiancé, puis après son mariage, devient mère, et n'arrive plus à écrire. Elle aide Lila à sortir d'une situation compliquée, embarquée dans un mouvement social dans l'usine où elle travaille, avec comme véritable propriétaire Michele Sarratore, le camorriste. Elle trouve à Enzo un travail en informatique, et permet au couple qu'il forme avec Lila de repartir sur de meilleures bases. le lien entre les deux amies se distend, et Elena est de plus insatisfaite de son mariage, pendant que le quartier de son enfance semble s'enfoncer de plus en plus sous la coupe des Sarratore, même la famille d'Elena n'y échappe pas, et la violence explose partout. le retour de Nino, le grand amour de son adolescence, semble être une promesse d'un changement positif.

Un volume avec beaucoup d'événements, dans une Italie en proie à la violence politique, et une remise en cause des valeurs établies. Mais nous ne voyons tout cela que de très loin, et si on ne connaît pas l'histoire de l'Italie à cette époque on peut ne pas y comprendre grand chose, tant tout cela est désincarné, peu explicite. le personnage d'Elena devient par moments insupportable, elle ne semble vraiment pas savoir ce qu'elle veut et sombrer dans l'hystérie une bonne partie du roman. Ses réactions, que ce soit par rapport à sa vie, que ce soit par rapport au contexte social, paraissent celles d'une gamine, qui essaie en permanence rechercher l'approbation des « adultes », des gens qui savent, sans véritable analyse, alors que pourtant elle est censée avoir les moyens intellectuels de décrypter les choses et de ne pas réagir uniquement de manière affective. Certains de personnages secondaires tournent à la caricature, tant ils incarnent un type, une attitude devant les choix qui se posent, sans aller plus loin dans leur psychologie.

Cela reste efficace dans la construction, et fait qu'on tourne les pages sans presque sans rendre compte, mais une fois le livre refermé, cela m'a donné la sensation de quelque chose de schématique, simplificateur, sensationnel, sans véritables clés de lecture des événements, avec des personnages qui deviennent de moins en moins intéressants.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elena Ferrante - Page 2 Empty Re: Elena Ferrante

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum