Le Deal du moment :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex ...
Voir le deal

James Hadley Chase

3 participants

Aller en bas

James Hadley Chase Empty James Hadley Chase

Message par domreader Lun 2 Avr - 11:14

James Hadley Chase Hadley10

Source Wikipédia
René Lodge Brabazon Raymond dit James Hadley Chase est un écrivain britannique né à Londres le 24 décembre 1906 et mort le 6 février 1985 à Corsier-sur-Vevey (Suisse).
 
René Raymond, utilisa différents autres noms d'auteur : Raymond Marshall, Ambrose Grant et James L. Docherty, juste pour obtenir, pendant la guerre, des allocations de papier supplémentaires…

Il est l'auteur de nombreux romans noirs publiés en langue française aux éditions Gallimard, collection Série noire de Marcel Duhamel. Son premier roman, le plus célèbre, Pas d'orchidées pour Miss Blandish, a été écrit en 1938 et republié en 1961 sous le titre Pas d'orchidées dans une version remaniée par l'auteur, qui trouvait l'ambiance du texte original trop datée. Durant la Seconde guerre mondiale, alors que le papier était rationné, Douze chinetoques et une souris s'est écoulé à plus d'un demi-million d'exemplaires auprès des troupes britanniques et américaines.

Il a été très apprécié en France, en Italie, en Afrique, et en Asie, il a été également très populaire en Union Soviétique à partir de la perestroïka. Sur l'ensemble de son œuvre, on peut retenir une vingtaine de titres avec de solides scénarios, un langage simple, peu d'argot, qui restent un modèle du genre. Depuis le début des années 2000, il est de nouveau réédité en Grande-Bretagne et aux États-Unis.
Chase a écrit la plupart de ses livres en utilisant un dictionnaire d'argot américain, des cartes géographiques détaillées, des encyclopédies et des livres de référence sur les bas-fonds américains. L'action de la majorité de ses livres se déroule aux États-Unis, alors que Chase n'y a jamais résidé.

La quasi-totalité de ses intrigues suivent le même schéma narratif : le personnage principal, un homme désœuvré et sans le sou, tente d'échapper à sa misère. Pour cela, il met au point un « mauvais coup », avec au choix : un enlèvement, un braquage de banque, une fraude à l'assurance ou un vol

Plusieurs auteurs ont fait son éloge, dont Graham Greene, George Orwell et, plus récemment, Philippe Porée-Kurrer.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

James Hadley Chase Empty Re: James Hadley Chase

Message par domreader Lun 2 Avr - 11:17

Pas d'Orchidées Pour Miss Blandish
James Hadley Chase

Un roman noir, grand classique des années 30, très cinématographique qui ne laisse pas une minute de répit à son lecteur, et dont la violence latente prend à la gorge. On est vite plongé dans l’ambiance de cette petite ville des Etats Unis sous emprise d’une famille de la pègre locale.

Tout commence alors que Miss Blandish, une beauté locale fête son anniversaire avec un célèbre collier de diamants au cou. Ceci n’échappe pas à de petits malfrats locaux qui s’arrangent pour s’en emparer mais le hold up tourne mal et le petit ami de Miss Blandish est tué. Désemparés, les voleurs s’enfuient en emmenant Miss Blandish en pensant en tirer une rançon. C’est sans compter avec les vrais bad boys locaux, les Grisson qui y voient une occasion de s’enrichir davantage et qui liquident promptement les petits voleurs en s’emparant de la belle Miss Blandish. Celle-ci devient une source de fascination pour Slim Grisson, un pervers violent, psychopathe qui aime jouer de son couteau affuté comme un rasoir. Ma Grisson, sa mère et la vraie patronne du gang, drogue la belle Miss Blandish pour qu’elle soit plus docile et devienne la poupée vivante de son fils dérangé. Monsieur Blandish père, voyant que les efforts de la police ne mènent à rien, engage un privé pour rechercher sa fille.
Un vrai thriller, noir, violent dont les rebondissements tiennent en haleine. Les personnages sont vraiment fouillés et l’intrigue est bonne. On comprend que son adaptation au cinéma ait été quasi immédiate, car en le lisant on a l’impression de voir un film noir se dérouler sous ses yeux. Le style est simple et puissant, terriblement évocateur, efficace et imagé. C’est un roman qui a été écrit en très peu de temps en 1939 et qui est né d’un pari de l’auteur de faire mieux que Le Facteur Sonne Toujours Deux Fois de James M. Cain. Le roman a été très mal reçu par la critique mais le public a été enthousiasmé. Hadley Chase l’a beaucoup réécrit en 1962, et les passages les plus dérangeants en ont été retirés. J’ai eu l’occasion de comparer quelques passages des deux éditions et l’édition de 62 fait perdre terriblement de force au roman, l’écriture en est sage, comme aplanie, les scènes violentes sont adoucies et surtout les allusions sexuelles sont expurgées ce qui enlève beaucoup de puissance à ce petit bijou noir et le rend insipide.

 Je me suis régalée avec cette lecture d’une autre époque qui est devenu un classique du genre. Ne passez pas à côté si vous en avez l’occasion et surtout regardez la date de l’édition.



_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

James Hadley Chase Empty Re: James Hadley Chase

Message par Aeriale Lun 2 Avr - 18:27

Domreader a écrit: Le roman a été très mal reçu par la critique mais le public a été enthousiasmé. Hadley Chase l’a beaucoup réécrit en 1962, et les passages les plus dérangeants en ont été retirés. J’ai eu l’occasion de comparer quelques passages des deux éditions et l’édition de 62 fait perdre terriblement de force au roman, l’écriture en est sage, comme aplanie, les scènes violentes sont adoucies et surtout les allusions sexuelles sont expurgées ce qui enlève beaucoup de puissance à ce petit bijou noir et le rend insipide.
Stupide!

Je ferai attention si jamais je tombe dessus, rechercher la bonne édition (la 1ere, en 1930 donc) en effet! Merci Dom
Aeriale
Aeriale

Messages : 11625
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

James Hadley Chase Empty Re: James Hadley Chase

Message par Liseron Lun 2 Avr - 18:42

Et moi, je me laisserais aussi peut-être tenter bien que la rencontre avec un "pervers violent, psychopathe" ne soit pas très agréable !!

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4178
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

James Hadley Chase Empty Re: James Hadley Chase

Message par domreader Lun 2 Avr - 19:13

Rassure toi @Liseron on ne donne pas de détails, tout est a moitié suggéré et c'est diablement efficace.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3494
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

James Hadley Chase Empty Re: James Hadley Chase

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum