Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

Lídia Jorge

3 participants

Aller en bas

Lídia Jorge Empty Lídia Jorge

Message par kenavo Dim 28 Mar - 1:02

Lídia Jorge Aa325

Lídia Jorge, née le 18 juin 1946 à Boliqueime, est une romancière portugaise.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Lídia Jorge Empty Re: Lídia Jorge

Message par kenavo Dim 28 Mar - 1:02

Lídia Jorge A551

L’Algarve poétique de Lídia Jorge

L’écrivaine Lídia Jorge a forgé son œuvre dans les paysages de l’Algarve, sa région natale, dans le sud du Portugal. Figure majeure de la scène littéraire lusitanienne, elle raconte dans ses livres les chamboulements vécus par ses habitants.

à voir ici

Disponible du 26/03/2021 au 31/05/2021


Je suis en train de lire son roman La nuit des femmes qui chantent, avec lequel je voulais ouvrir son fil.

Mais voilà que je tombe sur ce beau reportage dans Invitation au voyage.

Pour donner l’occasion à tout le monde de le voir, je mets le lien et je reviens plus tard avec mon commentaire pour son livre...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Lídia Jorge Empty Re: Lídia Jorge

Message par Arabella Lun 21 Juin - 21:58

Le vent qui siffle dans les grues


Septième roman de Lidia Jorge, considérée comme l'un des auteurs les plus importants de son pays, le vent qui siffle dans les grues a été publié au Portugal en 2002 et sa traduction française est sortie à peine deux ans plus tard.

Situé dans l'Algarve, région dont l'auteure est originaire, le roman raconte au-delà du destin de son personnage principal, Milène, l'histoire du Portugal récent et dresse un tableau sociologique de son époque. Milène est issue d'une famille riche et influente, mais son père est mort, et elle a l'esprit et l'intelligence d'une jeune fille de 15 ans dans un corps de trentenaire. Suite à la mort de sa grand-mère, avec qui elle vivait, elle entre en contact avec une famille-tribu cap-verdienne, les Mata, qui habite dans l'usine désaffectée qui a été à l'origine de la fortune de sa famille. Et elle se retrouve également livrée à elle-même, ses tantes, oncles et cousins, n'ayant pas vraiment le temps ni l'envie de s'occuper d'elle. Ils ont mieux à faire, comme par exemple tenter de vendre au plus offrant la vieille usine familiale. Milène noue une trame amoureuse avec Antonino, l'un des membres de ce que sa famille nomme « la troisième vague », c'est à dire les derniers occupants de l'usine, venus des îles africaines jadis colonisées. La désapprobation de sa famille va se manifester de manière perverse et insidieuse.

Nous voyons en arrière fond de cette histoire, le passé et la situation sociale actuelle du Portugal. La révolution industrielle et son lot d'exploitation et de maltraitance ; la tentative avortée de donner davantage de pouvoir aux ouvriers eux-mêmes, puis l'affairisme, qui vise un enrichissement le plus rapide possible sans rien produire. L'histoire coloniale portugaise et ses conséquences, avec les morts, et aussi ces populations qui viennent se mêler aux anciens colonisateurs, sans avoir réellement leur place. le mirage d'une réussite par la musique (on pourrait sans doute remplacer par le sport), dont on découvre à quel point il est gangrené par les affaires occultes. L'impossibilité à accepter la différence, autrement que pour la façade, pour la communication.

C'est sans conteste un livre très réussi, très dense. L'auteure ne dévoile que progressivement son propos, nous suivons Milène, sa façon embarrassée de s'exprimer, sa vision intuitive et naïve en apparence. Cela prend donc du temps de nous montrer par ses yeux, d'entendre par sa bouche ce que Lidia Jorge veut nous dire et mettre en évidence. C'est un peu lent au début, il faut le temps de commencer à saisir. Il ne faut pas être pressé, et accepter d'être un peu égaré au début. Ce n'est qu'à la fin que l'on découvre à quel point la trame romanesque est pensée et maîtrisée par l'auteure.

Il y a côté conte, enchantement, mais derrière toute la cruauté du monde, une cruauté qui ne dit surtout pas son nom, qui se cache derrière les apparences de respectabilité, qui utilise les métaphores et éléments de langage de la bien-pensance de surface, qui dissimule la brutalité et la violence qu'elle inflige sous les manières policées des normes sociales en vigueur. Peut-être juste que le livre pourrait être un peu plus ramassé, en particulier dans la première moitié où j'ai mis un peu de temps à voir où l'auteur voulait nous amener.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Lídia Jorge Empty Re: Lídia Jorge

Message par domreader Lun 21 Juin - 23:49

Ça pourrait me plaire, je crois.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3465
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Lídia Jorge Empty Re: Lídia Jorge

Message par Arabella Mar 22 Juin - 7:27

Je pense, oui.
Et où en est tu dans ta lecture, @kenavo ?

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Lídia Jorge Empty Re: Lídia Jorge

Message par kenavo Mer 23 Juin - 1:09

ohlala... trop de projets, trop d'autres lectures...
je vais la remettre en haut de ma pile Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Lídia Jorge Empty Re: Lídia Jorge

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum