Le Deal du moment : -38%
Samsung TV QLED 4k 55″ 138cm
Voir le deal
589 €

Richard Wright

Aller en bas

Richard Wright Empty Richard Wright

Message par domreader Sam 15 Jan 2022 - 18:33

Richard Wright Wright10

Source Babelio

Richard Nathaniel Wright (1908-1960) est un écrivain et journaliste afro-américain.

Petit-fils d'esclave, il passe une enfance difficile à Jackson, Mississippi, abandonné par un père alcoolique et élevé par une mère puritaine dans un très fort climat de ségrégation raciale. À quatorze ans, il écrit une nouvelle, publiée par un journal local où il traite de l'injustice de l'inégalité de traitement des noirs américains dans la société.
Lassé de faire face à l'incompréhension des siens devant sa manifestation de "la révolte des noirs", il décide de partir vers le nord.
En 1925, il déménage à Memphis et c'est à cette époque qu'il découvre l'œuvre de H. L. Mencken. Après avoir exercé de multiples petits métiers, il part en 1927 pour Chicago où, en 1935, il commence à collaborer au "Federal Writers' Project". En 1938, il publie le recueil de nouvelles "Uncle Tom's children" (Les enfants de l'oncle Tom) qui fut récompensé par le Guggenheim Fellowship l'année suivante.

Membre du Parti communiste des États-Unis dont il se distancie au début des années 1940, son œuvre est marquée par la condition des Noirs ainsi que par les dangers du fondamentalisme religieux.

Son roman "Un enfant du pays" (Native Son), publié en 1940, rencontre un succès fulgurant. Il devient le premier roman écrit par un Afro-Américain à intégrer la sélection du Book of the Month Club, ce qui accroît encore sa diffusion. Il a été porté à l'écran deux fois, en 1951 et 1986 par Pierre Chenal.
En 1945 il écrit "Black Boy", qui raconte son enfance.

Pour échapper aux poursuites du gouvernement fédéral américain contre les communistes au moment du maccarthysme, Richard Wright part se réfugier en France en 1946 avec sa femme et sa fille. En 1947, il prend la nationalité française.
Il passera les dernières années de sa vie entre Paris, le moulin d'Andé et sa maison en Normandie où il rédige de nombreux ouvrages engagés tels que "Écoute, homme blanc !" (1957) ou "Une faim d'égalité" (posthume 1977). Il meurt d'une crise cardiaque à Paris à 52 ans.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3218
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Richard Wright Empty Re: Richard Wright

Message par domreader Sam 15 Jan 2022 - 18:34

Black Boy 
Richard Wright

Un beau livre, un récit d’enfance de l’auteur noir dans le Mississippi du début du début du 20ème siècle que j’avais lu en version expurgée pour la jeunesse il y a très longtemps.
 
Ici Richard Wright raconte sa famille, son enfance malheureuse de petit noir dans l’environnement extrêmement raciste du sud des Etats Unis vers 1910. Richard est naïf, manque de perception par rapport à son entourage et comprend très tard qu’il est noir, donc différent des blancs et que dans le contexte, un noir doit se comporter différemment d’un blanc.  Toutes les nuances de cette société ségrégationniste lui échappent dans un premier temps, puis le révoltent.
 
Il faut dire que sa famille ne dit rien, n’explique rien ; il est coincé entre une famille ultra-religieuse où tout est interdit et le monde des blancs où tout est interdit pour les noirs. Comment ne pas faire de faux pas ? Mais dans cette société-là, un faux pas, une maladresse peut facilement coûter la vie. La seule échappatoire, qu’il trouvera très tôt sera de quitter ce sud et de partir plus au nord, là où la ségrégation est moins sévère et là il essaiera d’y exercer son talent d’écrivain.
Black Boy est l’un des premiers livre qui raconte la condition noire aux USA, vécue de l’intérieur, par un afro-américain. C’est intéressant, parfois poignant, parfois glaçant de comprendre l’enfermement de cette partie de la population dans une condition qui n’est plus celle de l’esclave mais qui n’est pas bien meilleure cependant.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3218
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum