-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

Jeong-hyun Kwon

Aller en bas

Jeong-hyun Kwon  Empty Jeong-hyun Kwon

Message par kenavo Mar 31 Jan - 4:39

Jeong-hyun Kwon  A2640

Né en 1970 à Cheongju, Kwon Jeong-hyun commence à écrire dès le lycée, passionné par les oeuvres de Sartre et de Camus.

Il fait ses études à l'Institut des arts de Séoul, puis à l'Université de Corée.

Il a 32 ans lorsque deux de ses nouvelles obtiennent des prix. Depuis il publie nouvelles et romans, et écrit aussi pour la jeunesse.

La Langue et le Couteau est en cours d'adaptation en Corée pour un drama télévisé et un film.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31374
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jeong-hyun Kwon  Empty Re: Jeong-hyun Kwon

Message par kenavo Mar 31 Jan - 4:39

Jeong-hyun Kwon  Aa1784
La Langue et le couteau
Présentation de l’éditeur
Le couteau n’ôte pas la vie, il se fait obéir !
Le couteau, c’est le sabre, celui de Yamada Otozô, commandant en chef de l’armée d’occupation japonaise en Mandchourie en 1945, face à l’armée russe tapie comme un ours dans la neige.
La langue, c’est le goût de la cuisine porté à son paroxysme comme une œuvre d’art par Chen, cuisinier génial et révolutionnaire chinois dont le champ de bataille est un simple billot de bois.
Entre l’officier gourmet et le cuisinier rebelle, une lutte à mort s’engage dont la clé est l’art de préparer les plats. Car il y a d’autres manières de faire la guerre qu’avec des fusils et des sabres.
Ruses, périls et gourmandise sont au menu de ce roman palpitant dont l’héroïne est la cuisine.
Il y a tout d’abord ma confiance dans le choix de la maison d’édition Philippe Picquier.

Un des arguments décisifs pour cette lecture était aussi « roman palpitant dont l’héroïne est la cuisine ». Toujours à la recherche de trouver des pistes de lecture dans ce domaine, j’étais curieuse de voir comment le sujet était traité dans ce roman.

Je savais naturellement que j’allais trouver plein de plats que je ne connaissais pas, voire qui m’étaient trop suspects. Finalement je dois donner raison à un des personnages qui dit :
Les Manchous mangent vraiment n’importe quoi. Comment peuvent-ils être fiers de servir des plats nauséabonds ? Ça me donne envie de vomir...
Mais en dehors de la cuisine qui n’a pas servi de la nourriture qui me plaisait, j’ai trouvé un très bon roman.

Dépaysement total garanti !

Jeong-hyun Kwon  A2641

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31374
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum