Paulo Coelho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paulo Coelho

Message par MezzaVoce le Ven 7 Avr - 17:13



Paulo Coelho, né le 24 août 1947 à Rio de Janeiro, est un romancier et un interprète brésilien. Il a acquis une renommée internationale avec la publication de L'Alchimiste, vendu à 65 millions d'exemplaires. Il a vendu plus de 210 millions de livres à travers le monde et ses ouvrages ont été traduits en 81 langues.

Les livres de Coelho sont des romans à tendance philosophique abordant la spiritualité, à la manière d'un vaste conte. Une spiritualité syncrétique, qui méconnaît les orthodoxies, empruntant à des traditions très diverses, et parfois contradictoires : religions, courants philosophiques, mysticisme, spiritisme, méditation, surnaturel, ésotérisme, etc. Le style fluide et direct, aisé à traduire, et la trame simple des récits ont permis à Coelho de toucher un très vaste lectorat, dans toutes les cultures.

Cette écriture simpliste lui vaut toutefois d'être considéré par une grande partie de la critique comme un écrivain mineur aux moyens faciles, dans la lignée du roman populaire, voire des manuels de « développement personnel », proposant une spiritualité insaisissable, sans fondement solide. Au Brésil, bien qu'il y soit l'écrivain le plus connu, et membre de l'Académie des lettres depuis 2002, il est critiqué entre autres pour son manque d'originalité, l'immense publicité qui accompagne la sortie de chacune de ses œuvres et ses fautes de grammaire… Habitué à ces reproches, Coelho rétorque régulièrement que le fait que ses livres soient lus par un si large public lui suffit. (Source : Wikipédia)


Bibliographie (dates de parution en français) :

1987 - Le Pèlerin de Compostelle
1988 - L'Alchimiste
1994 - Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré
1996 - La Cinquième Montagne
1997 - Manuel du guerrier de la lumière
1999 - Conversations avec Paulo Coelho
1998 - Veronika décide de mourir
2000 - Le Démon et mademoiselle Prym
2003 - Onze minutes
2004 - Maktub
2005 - Le Zahir, Flammarion
2006 - Comme le fleuve qui coule
2007 - La Sorcière de Portobello
2009 - La Solitude du vainqueur
2010 - Brida
2011 - Aleph
2013 - Le Manuscrit retrouvé
2014 - Adultère
2016 - L'espionne
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paulo Coelho

Message par MezzaVoce le Ven 7 Avr - 17:53



Veronika décide de mourir (1998)

Veronika, jeune et jolie Slovène, semble avoir tout ce qu'elle peut souhaiter dans la vie. Pourtant, elle n'est pas heureuse.
Le 21 novembre 1997, elle décide de mourir.
Sa tentative de suicide la conduit à l'hôpital psychiatrique de Villette où elle côtoie de véritables fous, mais aussi une population apparemment normale qui semble s'être réfugiée derrière les hauts murs de l'asile par peur de l'inconnu, désir de sécurité ou lassitude d'une existence routinière. Là, Veronika comprend que, à chaque minute de notre existence, nous avons le choix entre vivre et renoncer et que, pour se sentir pleinement vivant, elle devra reconnaître la part de folie qu'elle porte en elle.

Pour être franche, j'ai bien failli ne pas lui faire de fiche, à Paulo. J'avais lu de lui seulement La cinquième montagne, qui ne m'avait pas plu. Mais, lors d'une discussion autour de la maladie mentale et du suicide, on m'a conseillé ce livre. Le genre de sujets qui me passionnent. Confiante, je n'ai même pas lu la quatrième de couverture. J'aurais dû : ça aurait pu éveiller ma méfiance.

C'est dommage parce que ça ne partait pas trop mal. Quelques jolies phrases (jolies au niveau du contenu, parce que le style est terriblement plat), l'annonce d'une présentation originale d'une institution psychiatrique (loin du sempiternel chaos à la Vol au-dessus d'un nid de coucou), l'ombre des événements ayant conduit à l'éclatement de la Yougoslavie... Mais hélas, tout cela se retrouve vite noyé dans un prêchi-prêcha mystico-psychologisant. Wiki évoque les « manuels de développement personnel ». Déjà, je suis allergique au genre. Mais je reconnais que certains sont sérieux, argumentés, et peuvent m'apprendre une ou deux choses à l'occasion. Là... du mauvais doctissimo :

Les anévrismes cérébraux sont comme des bombes à retardement, de petites varices qui se forment dans les vaisseaux sanguins - comme des bulles dans les pneus usés - et qui peuvent demeurer là sans que rien ne se produise. On ignore que l'on a un anévrisme jusqu'au jour où on le découvre par hasard, par exemple à l'occasion d'un scanner du cerveau prescrit pour d'autres raisons, ou lorsqu'il éclate, provoquant un épanchement de sang ; on tombe alors instantanément dans le coma et la mort peut survenir rapidement. Shocked (le smiley est de moi, pas de Coelho)

Les idées qui suintent (c'est le mot) au sujet de la "folie" sont tout à fait bêtifiantes, les personnages caricaturaux, la trame narrative minimaliste (et pas au bon sens du terme) et on a droit à la gentille histoire d'amour bien gnangnan. Au final, même les quelques "jolies phrases" du début baignent dans le glucose. Enfin... je l'ai fini pour pouvoir en parler avec la personne qui me l'avait conseillé. Je. Me. Suis. Vachement. Ennuyée.
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paulo Coelho

Message par Aeriale le Ven 7 Avr - 19:28

Les idées qui suintent (c'est le mot) au sujet de la "folie" sont tout à fait bêtifiantes, les personnages caricaturaux, la trame narrative minimaliste (et pas au bon sens du terme) et on a droit à la gentille histoire d'amour bien gnangnan. Au final, même les quelques "jolies phrases" du début baignent dans le glucose. Enfin... je l'ai fini pour pouvoir en parler avec la personne qui me l'avait conseillé. Je. Me. Suis. Vachement. Ennuyée.
Voilà. Pas trop étonnée à te lire, et tu décris bien le principe, Mezzavoce ;-)

J'avais lu comme tout le monde L'alchimiste à sa sortie et à l'époque j'avais aimé. Mais au final on se rend compte que Coelho nous a manipulés et qu'il nous a endormis dans un "préchi précha" comme tu dis un peu pontifiant et moralisateur.

Je ne l'ai plus jamais relu depuis. Et j'ai donc bien fait Very Happy
avatar
Aeriale

Messages : 2443
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paulo Coelho

Message par Queenie le Sam 8 Avr - 9:25

J'avais l'Alchimiste.

Et comme toi, MezzaVoce, on m'a mis de force Véronika décide de mourir dans les mains. Je n'avais pas grande illusion : un auteur au style médiocre et aux idées faciles peut rarement avoir un sursaut de génie.
Et la personne qui me l'a prêté ne lisait que peu, très peu.

Du coup, je n'en garde rien que du temps perdu.

Je me borne à me dire que c'est bien que des auteurs aussi accessibles existent. Il faut même que ça existe. Chacun a droit à son divertissement.
Et j'ai toujours l'idée que sur les millions de gens qui lisent Coelho, et autres, s'ouvrent une porte vers la littérature, et qu'un jour, ils découvriront autre chose.
Et s'ils restent avec Coelho, eh bien, ça ne fait de mal à personne.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2026
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paulo Coelho

Message par Epi le Dim 9 Avr - 12:32

Je n'ai pas réussi à terminer La cinquième montagne mais j'entends souvent parler de lui dans mon entourage. Je pense que ses livres leur fait du bien, alors pourquoi pas mais pas trop mon truc je dois dire.

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1415
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paulo Coelho

Message par eXPie le Dim 9 Avr - 12:39

Chacun est bien sûr libre de lire ce qui lui plaît, il faut de tout, et selon les moments on n'a pas besoin des mêmes types de littérature.
Mais concernant Coelho, le grand mystère, c'est qu'il fasse partie de L'Académie brésilienne des lettres. C'est un peu comme si, chez nous, Marc Lévy était à l'Académie Française (je ne pense pas qu'il lui viendrait à l'idée de postuler).
avatar
eXPie

Messages : 376
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paulo Coelho

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum