Truus Matti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Truus Matti

Message par kenavo le Ven 21 Avr - 6:36



Truus Matti est née en 1961 aux Pays-Bas.

Elle a travaillé pour différentes maisons d’édition avant de reprendre ses études et de se lancer dans l’écriture.
Elle a aussi travaillé pour le cinéma d’animation.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5324
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Truus Matti

Message par kenavo le Ven 21 Avr - 6:36



Illustration de la couverture : Jenni Desmond

Mister Orange
Présentation de l’éditeur
Une très belle fable sur la guerre et la puissance de l’art.
1943, New York. Linus vit dans une famille nombreuse et très pauvre. Tout le monde se serre dans un petit appartement et chaque enfant doit mettre la main à la pâte en faisant un petit boulot après l’école. Linus vient de commencer un travail de livreur de fruits et légumes. Son frère Albert, lui, a préféré devancer la conscription et s’engager dans l’armée pour partir à la guerre en Europe. La famille se fait énormément de souci pour lui car, comme le dit le père : « La guerre n’est jamais une bonne nouvelle. »

Le premier jour de son nouveau travail, Linus va livrer des oranges chez un vieux monsieur bien singulier qui vit dans un appartement aux murs totalement blancs et sans aucun meuble. Linus ne comprend pas bien le nom de l’homme (le célèbre peintre Piet Mondrian) et le baptise « Mister Orange », parce qu’il lui livre des oranges et aussi parce qu’il est peintre et utilise des couleurs vives qui le déroutent totalement.

Un jour, Linus tombe dans l’escalier et Mister Orange le soigne avec attention. Le garçon qui n’avait jusque-là comme compagnon que la voix de Superman qu’il entend intérieurement, a enfin un ami qui va le prendre au sérieux, répondre à ses questions et l’aider à prendre son envol. Avec Mister Orange, il parle des couleurs, des odeurs, de la guerre, de l’avenir…
Un livre original qui revient sur la vie de ce grand peintre qu’était Piet Mondrian, pionnier de l’abstraction, et qui oppose la guerre, et donc la mort, à l’art comme vecteur d’initiation d’un jeune garçon au sens de la vie.
J’aime beaucoup les albums qui initient les jeunes lecteurs à l’art. Mais j’aime bien aussi retrouver ce sujet dans des romans. Aussi s’ils sont dédiés à un public plus jeune.

Découverte à cause de mon enthousiasme pour la maison d’édition La Joie de Lire, c’est vraiment un grand coup de cœur.

Truus Matti a écrit une histoire crédible et passionnante.

On suit le quotidien de Linus dans sa famille et les visites chez ‘Mister Orange’ lui donnent la possibilité d’élargir ses points de vue.

Ecriture fluide, ce roman est un vrai tourne-page. J’ai passé un très bon moment à New York…



Piet Mondrian, Victory Boogie Woogie, 1944

De petits carrés de couleur superposés ou posés côte à côte remuent, se poussent, trépignent d’impatience. Des cases de jaune, de rouge, de bleu dansent avec des formes grises ou blanches, sur une  musique. Non : les carrés de couleur sont des notes de musique, qui surgissent et disparaissent dans une danse compliquée. Tout change constamment, et pourtant c’est comme si chaque chose était à sa place. Que que soit l’endroit où Linus regarde, il a l’impression que la bonne couleur est à la bonne place.
C’est comme si le tableau ouvrait une porte, songe-t-il. Comme si on entrait dans une autre dimension. Somme si on était secoué et que quand on retournait dans cette dimension-ci, on voyait le monde un peu différemment.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5324
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum