Julien Delmaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Julien Delmaire

Message par MezzaVoce le Dim 30 Avr - 11:49



Né en 1977, Julien Delmaire est romancier, poète et auteur pour le théâtre. Plusieurs de ses textes ont été traduits, en anglais, en espagnol, en allemand, en italien et japonais. Depuis près de quinze ans, il multiplie les performances poétiques sur scène, un peu partout dans le monde. L’écrivain encadre de nombreux ateliers d’écriture dans les établissements scolaires, les hôpitaux psychiatriques, en milieu carcéral, ainsi que dans les bibliothèques et les médiathèques.

Julien Delmaire est chroniqueur littéraire pour l'émission Tropismes, sur France Ô, et anime le blog littéraire Nous, Laminaires. (source : site de l'auteur))

(Il s'rait pas un peu hyperactif, le gars ?)

Recueils de poèmes (livre ou livre-CD) :

Nègre(s) (2006)
Le Mur s’efface (2007)
Ad(e)n (2007)
Xylographies (2010)
L’Aimée des Terrasses (2014)
Bogolan  (2015)
Rose Pirogue (2016)

Il a participé à plusieurs ouvrages collectifs.

Julien Delmaire est aussi l'auteur de deux romans : Georgia (2013) et Frères des Astres (2016), et des Aventures inter-sidérantes de l'ourson Biloute en littérature jeunesse (deux tomes parus en 2017).
avatar
MezzaVoce

Messages : 199
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julien Delmaire

Message par MezzaVoce le Dim 30 Avr - 12:15

Nègre(s)

J'ai découvert Julien Delmaire en écoutant le titre Rouge, extrait de son livre-CD, puis les autres textes du CD. J'avoue avoir du mal avec le slam (comme j'ai désormais du mal avec toute poésie "versifiée"). Mais ce texte-là a été un vrai coup de poing et coup de cœur pour moi. Alors je suis partie à la découverte de l'auteur. Je préfère lire ses textes que les écouter. Mais les lire est un vrai grand plaisir.


avatar
MezzaVoce

Messages : 199
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julien Delmaire

Message par MezzaVoce le Dim 30 Avr - 12:30

Bogolan



Le bogolan est un tissu traditionnel teint suivant une technique ancestrale utilisée en Afrique de l’Ouest. Le bogolan est le réceptacle d’une énergie vitale, il est notamment utilisé pour protéger les jeunes circoncis.

Un homme revient dans le quartier de sa jeunesse. Il a traversé des océans de mépris, il s’est fourvoyé aux mirages de l’Europe. Il reconnaît les rues de son enfance, les parfums, les couleurs immuables. Quelque chose a changé en lui, une plaie s’est infectée, il colporte trop d’amertume et de rêves déchus, l’alcool n’arrange rien, et le voilà perdu au milieu des vestiges de son passé. Les voisins le fuient comme une lèpre et l’homme dérive, étranger dans sa propre ville. Seule demeure, fidèle comme une ombre, la tendre figure de sa mère, qui le réchauffe dans la solitude des nuits sans fond.

En quarante poèmes, se dessine un quartier, Thiaroye, faubourg populaire de Dakar au Sénégal. Quarante fragments comme des tableaux psychédéliques, quarante chorus pour reconstituer la mémoire d’un homme blessé, d’une ville pauvre qui hurle sa fierté dans une partition de jazz solaire.

Bogolan est un texte à la fois hermétique et familier, un chant d’une suffocante modernité. (Éditions Le temps des cerises)

« Jazz solaire », abrupt, révolté, poignant, sensuel...
Je sépare le silence en branches parallèles. Les morts sont pris dans un cauchemar où surnagent des signes craquelés. Comprendre ce quartier, au-delà des fulgurances de tôles et de pneus, c’est trier l’étoile pubère parmi les détritus. Mon quartier s’écrit en tracés de goudron, comme un poulain retire son harnais, délite sa crinière. Je suis nu sur la corniche, avec l’audace des palefreniers, je rivalise de mystère avec la lune, j’adopte la posture violente du nénuphar, j’accorde mon souffle aux tambours. Bastonnade de feuillages, les flancs du cheval transpirent la tendresse des gargotes. Les âmes sont douces. Le sucre hypnotise les sorciers. On sert encore du café à celui qui s’effondre.
avatar
MezzaVoce

Messages : 199
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julien Delmaire

Message par kenavo le Lun 1 Mai - 5:34

N. Artichaut a écrit:J'avoue avoir du mal avec le slam
les premières fois que j'en ai entendu, je trouvais pas mal... mais depuis bon nombre d'années, je n'ai plus fait d'autres approches, pour moi c'est en quelque sorte la même réaction que pour les livres audio, je n'arrive pas à rester concentré plus que 2-3 lignes Cool

N. Artichaut a écrit:Mais les lire est un vrai grand plaisir.
merci pour cette belle présentation, je vais voir si je le trouve en "version papier" Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5332
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julien Delmaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum