Bientôt à l'affiche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Jeu 1 Juin - 13:32

Je me permets d'ouvrir ce fil pour parler de films pas encore sortis, pour qu'ils ne se perdent pas sur le fil des sorties, et pour que la frustration de ne pas pouvoir les voir ne soit pas trop forte. Quitte à aller chercher des posts ici et les déplacer le moment venu.

Alors en ce moment au Reflet Médicis à Paris il y a :


Tous les films présentés dans la section Un certain regard au Festival de Cannes. Il s'agit de la section orientée cinéma d'auteur, qui ne sortiront pas forcément tout de suite, et pas dans énormément de salles. Cela fait une dizaine d'années que qu'il y a ces séances au Reflet Médicis, tous les films sont projetés deux fois pendant la semaine. J'ai prévu de voir 6 films sur les 18 cette année. Il y a de plus en plus de monde d'année en année, et certaines séances sont déjà complètes. C'est assez convivial, il a des présentations par les metteurs en scène pour certaines séances, et dans la salle il y a aussi des professionnels qui n'ont pas pu aller à Cannes.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Jeu 1 Juin - 14:28

Un homme intègre / Mohammad Rasoulof






Ce film a reçu le prix Un certain regard, le jury a estimé donc que c'était le meilleur film de la compétition.

Nous sommes en Iran, quelque part à la campagne. Reza s'y est installé après ses études, et fait un élevage de poissons d'eau douce. Il a fait ce choix pour éviter les compromissions et aussi les soucis que lui a valu son intransigeance et son besoin de justice. Mais à la campagne aussi, il y le même fonctionnement, difficile de faire la moindre démarche sans pot de vin, ce que refuse Reza. La situation de Reza devient vite critique car une compagnie lorgne son terrain, et provoque divers incidents qui mettent en péril la survie économique de sa famille. Reza cristallise son ressentiment sur un homme employé par la compagnie, Abas.

Un bon film, très oppressant dans l'installation d'une situation inextricable d'une façon légèrement surréaliste, même si très réelle. Evidemment, il s'agit d'une critique de la société iranienne, de la répression politique et religieuse, même si ce n'est pas complètement explicite. Mais au-delà d'un fonctionnement globale d'une société  fondée sur le non droit, sur le pouvoir souterrain, sur certains rapports de forces, en dehors de toute équité, qui écrase les individus, profondément malsaine dans ses principes. Par delà le cas d'une société particulière, celle de l'Iran d'aujourd'hui, elle a une portée universelle, sur le fonctionnement de toute société, lorsque les fonctionnements opaques, en dehors de règles clairement posées, discutées et acceptées ont cours et qu'elles plient les individues à des pratiques et des conceptions exempts de tout respect des autres et de soi-même.

Je n'ai pas été touchée par ce film autant que par les films de Jafar Panahi, sans doute parce que le film est plus abstrait plus conceptuel, moins en empathie avec ses penages. D'autant plus que l'acteur principal a pendant toute la durée du film le même sorte de visage crispé, sans doute censé traduire sa souffrance et sa détermination, mais qui finit par être assez inexpressif. Je ne peux pas dire qu'il n'y ait pas de dimension plus personnelle, la vie de la famille est remplie de détails qui semblent très justes, par exemple le désir féminin est rendu d'une façon fine, parce qu'il ne peut pas s'exprimer autrement qu'en filigrane à cause de la censure. Mais les personnages sont quand même des éléments d'une démonstration, l'amour puis la désunion dans la couple qui est une des conséquences de la situation, sont quand même un peu didactiques.

Mais encore une fois, c'est un bon film, qui fait peut être plus réfléchir qu'il ne touche, plus cérébrale que sensible, même si les situations sont fortes.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Dim 4 Juin - 11:05

Avant que nous disparaissions / Kiyoshi Kurosawa




Des extra-terrestres projettent d'envahir la Terre et d'exterminer tous ses habitants. Pour ce faire, trois éclaireurs prennent possession de trois humains, trois Japonais plus précisément, deux adolescents, et un jeune homme en pleine crise de couple. Pour comprendre le fonctionnement des humains, ils prennent dans la tête des gens des concepts, vidant les personnes de leur substance. Ils ont aussi besoin de guides, la jeune épouse graphiste du troisième homme, et un journaliste pour les adolescents.

Le film navigue entre action (la part la moins importante car totalement invraisemblable), la dérision, une sorte de parodie de films de SF parlant d'invasion,  une réflexion sur la nature humaine et les impasses de notre civilisation, et une sorte de romance entre le jeune couple, l'extra-terrestre s'avérant au final un partenaire plus satisfaisant que l'homme dont il occupe le corps. Objet hybride, qui ne m'a pas vraiment convaincue. Il y a des passages drôles, le détournement des stéréotypes dans un humour pince sans rire a une certaine efficacité, on ne s'ennuie pas pendant le film. Mais c'est quand même très mineur, et très schématique, même si indéniablement sympathique.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par darkanny le Dim 4 Juin - 11:53

Merci pour ce fil qui s'écarte un peu de ce qui est programmé partout.
J'espère que j'aurai l'occasion d'en voir au moins un ou deux.
avatar
darkanny

Messages : 614
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Dim 4 Juin - 14:56

Le Kurosawa est à priori programmé pour octobre. Un homme intègre le sera sans doute aussi, grand prix oblige. Mais je n'ai pas vu de date pour l'instant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Dim 4 Juin - 19:17

Out / György Kristof


Agoston, la cinquantaine, se retrouve au chômage. Comme il a peu de perspective de trouver un emploi chez lui en Slovaquie, et qu'il se sent inutile dans sa famille, il se décide à signer un contrat pour aller travailler en Estonie, d'autant plus qu'en tant que pêcheur, il rêve de faire de belles prises. Mais il s'avère qu'il n'y a pas de travail, que tout le monde n'est ni honnête ni bienveillant, même si on peut faire des rencontres, étranges, ou sympathiques.

Autant le dire, je me suis pas mal ennuyée pendant ce film. J'ai trouvé qu'il n'était pas terriblement original, dans son calibrage cinéma d'auteur, aussi bien dans le récit, dans les personnages, que dans la façon de filmer. J'ai eu la sensation que j'ai déjà vu un peu tout cela ailleurs, sans véritable plus value du réalisateur. Alors parfois certaines scènes sont plus réussies, l'acteur principal a un certain charme, mais au final, il ne m'en restera rien dans peu de temps, sauf le souvenir d'avoir trouvé le temps long...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Dim 4 Juin - 19:47

Jeune femme / Léonor Serraille




Paula est mise à la porte par son compagnon, du jour au lendemain. Sans logement, sans argent, sans boulot, sans beaucoup d'accroche, en ayant passé du temps ailleurs pendant un bon moment. En état de choc, elle tente de se reconstruire, avec un chat sous le bras.

Pas vraiment possible de raconter ce film, fait d'instants, de scènes, de monologues ou semblants de dialogues. Qui construit le portrait en mouvement d'un personnage, fragile et attachant. Avec un vrai ton, un humour un peu triste mais pas désespéré. Les situations sont à la fois justes (par exemple l'entretien d'embauche) par certains aspects, en même temps Léonor Seraille fait faire à son personnage un petit pas de côté, qui n'est pas forcément dans l'absurde, ce qui serait l'analyse la plus évidement, mais qui correspond à ce qui est vraiment Paula, et ce qui pointe l'absurdité dans laquelle on voudrait la faire entrer.

Le film repose en très grande partie sur la fabuleuse Laetitia Dosch dans le rôle principal. Elle a enfin un rôle pleinement à sa mesure, et c'est un bonheur. Léonor Seraille la filme intelligemment, en lui laissant la place, en lui donnant des dialogues qu'elle s'approprie.

Evidemment, c'est un premier film, sans beaucoup de moyens, dans lequel on peut trouver un certain nombre d'imperfections. Mais il dégage une énergie incroyable, a un ton personnel, fait rire, et procure de l'émotion. Ses indéniables qualités lui ont permis de remporter à Cannes La Caméra d'or, c'est à dire le prix du meilleur premier film, toutes sections confondues.

Pour l'instant c'est mon coup de coeur parmi tous les films d'Un certain regard que j'ai vu. En espérant que ce prix que personne n'aurait donné au film avant le début du festivel ne va pas déstabiliser cette jeune réalisatrice, mais lui permettra d'avoir les moyens de faire le suivant dans des conditions plus confortables.

Après Justine Triet (et déjà Laetitia Dosch dans son premier film, La bataille de Solférino), l'avenir de la comédie française est peut être dans les mains des femmes ?

La sortie de Jeune Femme est prévue pour début septembre.


Dernière édition par Arabella le Lun 5 Juin - 21:02, édité 1 fois

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Lun 5 Juin - 20:52

Barbara  / Mathieu Amalric





Il s'agit d'un film sur un film en train de se faire. Le metteur en scène (Amalric) tourne un film sur Barbara, que joue Brigitte (Jeanne Balibar). Donc on assiste au tournage de quelques scènes, aux répétitions, mais aussi il y a des extraits d'un film sur Barbara, on l'entent chanter, on entend Jeanne Balibar chanter avec en même temps la voix de Barbara...Réalité et fiction se confondent, au point de na pas savoir où est la frontière. Si vous ne connaissez pas Barbara et sa vie, vous n'en saurez pas plus, parce que les allusions posées ici ou là n'expliquent rien, ou presque.

C'est par moment fascinant, hypnotique. Il y a des images superbes. Jeanne Balibar est fabuleuse, dans la ressemblance physique par moments, par le chant aussi, même si évidemment cela serait moins impressionnant dans une salle. En même temps nous sommes dans un jeu subtile, entre ce qui appartient au modèle et ce qui appartient à l'actrice, qui au lieu d'être une faiblesse, est une force, ce petit décalage, cette petite différence, nous ne sommes pas dans une imitations mais dans une construction, de la mémoire, de l'émotion, du rapport au mythe.

En même temps, je n'ai pas été complètement convaincue par le résultat. J'ai eu la sensation de quelque chose qui valait plus par les intentions, par le geste, que par le résultat. Presque uniquement pensé, sans quelque chose qui emporte dans le tourbillon, des images, des voix, des gestes des regards. Il manquait pour moi un rythme, une folie, qui en aurait fait une grande expérience. Même si il y a quelques beaux moments, troublants.

La sortie est prévue pour le 6 septembre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Queenie le Mar 6 Juin - 10:33

Merci, je me demandais justement ce que ça allait donner.
Et je n'aime tellement pas Almaric...

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1621
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Aeriale le Mar 6 Juin - 14:28

@Arabella a écrit: Il s'agit d'un film sur un film en train de se faire. Le metteur en scène (Amalric) tourne un film sur Barbara, que joue Brigitte (Jeanne Balibar). Donc on assiste au tournage de quelques scènes, aux répétitions, mais aussi il y a des extraits d'un film sur Barbara, on l'entent chanter, on entend Jeanne Balibar chanter avec en même temps la voix de Barbara...Réalité et fiction se confondent, au point de na pas savoir où est la frontière

Oh la la. J'étais avide de le voir jusqu'à ce film de Desplechin (Les fantômes d'Ismaël) dont Almaric semble prendre les mêmes tics.

Du coup, ça me calme...A suivre!
avatar
Aeriale

Messages : 1979
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Mar 6 Juin - 18:45

Je ne le vois pas trop pour toi, celui-ci. C'est à mon sens plus une idée, même si elle est belle, qu'un film abouti. Même si Jeanne Balibar irradie.
C'est infiniment plus abscons que Les fantômes d'Imaël.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Mar 6 Juin - 18:53

En revanche @Aeriale, Jeune Femme devrait te plaire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Aeriale le Mer 7 Juin - 11:53

@Arabella a écrit:Je ne le vois pas trop pour toi, celui-ci. C'est à mon sens plus une idée, même si elle est belle, qu'un film abouti. Même si Jeanne Balibar irradie.
C'est infiniment plus abscons que Les fantômes d'Imaël.
Eh bien, c'est tout vu alors  grin

@Arabella a écrit:En revanche @Aeriale, Jeune Femme devrait te plaire.
Celui ci, je l'ai noté suite à ta critique plus haut, en effet. Merci! Je guetterai s'il passe à mon petit cinéma Mercury :-)
avatar
Aeriale

Messages : 1979
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Arabella le Jeu 8 Juin - 11:47

Western / Valeska Grisebach




Un groupe d'ouvriers allemands s'installent dans un coin perdu de Bulgarie pour réaliser un chantier. Ils sont en complète autarcie, sans aucun contact avec la population locale. Des problèmes matériels se font jour sur le chantier : manque d'eau, de gravier nécessaire ....Quelques incidents à la limite de l'hostilité commencent à se produire avec les villageois à proximité. Meinhart, un ancien légionnaire, entre progressivement en contact avec les habitants bulgares, partage des moments avec eux, ce qui complique ses relations avec ses collègues.

Un film troublant, tout en subtilité, tellement d'ailleurs qu'il est difficile de le raconter. Le titre est incontestablement bien choisi, ce groupe d'hommes en pleine nature, sur un chantier, avec des difficultés. Il y a même des chevaux. Le personnage principal, Meinhart est vraiment très bien campé et joué. Il garde ses mystères, il ne se livre pas à ces compatriotes, plus aux villageois, mais la barrière de la langue fait qu'il ne peut communiquer que relativement peu de choses. Ce qui n'empêche pas une émotion forte lorsqu'il évoque son frère mort par exemple, mais nous n'en saurons pas grand chose au final, tout en partageant un ressenti fort, comme le ressent son ami Bulgare, sans bien comprendre non plus tout.

C'est peut être aussi la limite du film, qui peut aboutir à une frustration chez certains spectateurs, nous voyons des instants, des moments de vie de personnages, à un moment très particulier, comme hors du temps, dans un cadre qui semble hors de celui d'une vie habituelle, et nous n'avons pas ce qui précède et aussi ce qui va suivre. Le sens de beaucoup de choses que nous voyons peut nous échapper. Le film est centré sur les personnages, sur leurs réactions et ressentis immédiats dans le contexte, qui est un peu en dehors, qui les insécurise, les rend plus vulnérable, ce qui peut faire sortir par une agressivité et violence, qui sont en partie l'expression d'une peur ou incertitude difficile à gérer.

Pour ma part j'ai trouvé l'expérience vraiment intéressante et troublante. Nous sortons des sentiers battus, les images sont magnifiques et les acteurs excellents. Le film provoque toute une gamme de sensations et d'émotions. Je ne connaissais pas Valeska Grisebach dont c'est le deuxième long métrage, mais ce film me donne envie de continuer à la suivre.

La sortie du film est prévue pour novembre 2017.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1857
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt à l'affiche ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum