Ann Petry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ann Petry

Message par kenavo le Sam 17 Juin - 6:05



Née en 1908 à Old Saybrook, dans le Connecticut, Ann Petry est une auteure afro-américaine issue d'une famille de classe moyenne.

Passionnée par l'écriture, elle s'installe à New York en 1938, dans le quartier d'Harlem, où elle écrit pour divers journaux puis publie ses nouvelles dans la presse.

Très impliquée dans la vie de son quartier – elle enseigne notamment dans une école élémentaire – elle est témoin des conditions de vie des habitants noirs d'Harlem. Elle s'inspire de son expérience pour écrire La Rue, son premier roman, best-seller immédiat, qui remporte le Houghton Mifflin Literary Fellowship Award.

Malheureusement, aucune de ses œuvres ne renouvelle le succès de ce coup de maître.

Ann Petry est décédée à Old Saybrook en 1997.


Source: Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6700
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ann Petry

Message par kenavo le Sam 17 Juin - 6:05

/
The Street / La Rue
Présentation de l’éditeur
Un premier roman poignant, par une auteure injustement oubliée dans l'héritage du Harlem Renaissance, un véritable morceau de bravoure vendu à plus d'un million d'exemplaires lors de sa parution aux États-Unis, en 1947. Dans le Harlem des années 1940, le combat acharné de Lutie Johnson, jeune mère célibataire noire, qui tente de s'élever au-dessus de sa condition.
Voir un nom parmi les nouvelles parutions qui m’était totalement inconnu… en plus la mention du Harlem Renaissance, courant que j’aime beaucoup, il me fallait voir de plus près.

Le premier mot qui me vient à l’esprit après ma lecture : haine.
Bien que je ne voudrais pas donner un ressenti aussi négatif, il n’y a pas d’autres sentiments pour décrire le sentiment qui est lié au texte d’Ann Petry.

J’ai lu que ce roman porte des traits d’expériences personnelles… et je suis sûre qu’elle parle plus d’une fois de ses ressentiments à travers son héroïne, Lutie.
Pas étonnant, voyant l’année quand elle l’a publié. Et malheureusement la situation de la relation entre Blancs et Noirs aux Etats-Unis ne s’est pas améliorée autant depuis ces années.

Ce roman montre une femme forte et déterminée, elle a la volonté et le courage de vouloir changer sa situation. Malheureusement le destin et le voisinage de Harlem lors de ces années ne vont pas aider son désir de sortir son fils de cet environnement.

Je pense qu’on prévoit un peu dès le début que ce livre ne va pas se terminer en rose bonbon. Mais elle arrive à maintenir une tension tout au long du texte, on parcourt les pages haletant.

L’écriture crée une dynamique, j’étais sous le charme dès le début.

Un moment extraordinaire que je viens de vivre à Harlem.



Henri Cartier-Bresson, Harlem, 1947

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6700
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum