Walter Sickert

Aller en bas

Walter Sickert Empty Walter Sickert

Message par kenavo le Sam 27 Oct - 5:00

Walter Sickert A201

The Juvenile Lead (Self-Portrait), 1907


Walter Richard Sickert, né le 31 mai 1860 à Munich en Allemagne, et mort le 22 janvier 1942 à Bath (Somerset, Angleterre), est un peintre postimpressionniste anglais.

Sickert fut un artiste qui privilégia les sujets et les scènes populaires dans ses peintures.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par kenavo le Sam 27 Oct - 5:00

Lors de recherches, je suis tombé sur cette image qui m’a intriguée…
je connaissais le nom, mais pas son œuvres…
en ce qui me concerne, quelques belles découvertes

Walter Sickert A200

The Red Shop (The October Sun)

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par kenavo le Sam 27 Oct - 5:01

Walter Sickert A210

Café in Dieppe, c.1884-85


Walter Sickert A205

Café des Tribunaux, Dieppe, c.1890

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par kenavo le Sam 27 Oct - 5:01

Walter Sickert A207

St Mark’s, Venice, 1896


Walter Sickert A208

L'Hotel Royal, Dieppe, France, 1899

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par kenavo le Sam 27 Oct - 5:02

Walter Sickert A202

Brighton Pierrots, 1915


Walter Sickert A203

The Front at Hove (Turpe Senex Miles Turpe Senilis Amor), 1930

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par kenavo le Sam 27 Oct - 5:02

Walter Sickert A204

Miss Earhart’s Arrival, 1932


Walter Sickert A206

Variation on Peggy. 1934–5

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par Queenie le Sam 27 Oct - 9:07

Je ne connaissais pas du tout.
Certaines peintures sont très classiques, simples, je trouve.
D'autres me plaisent beaucoup plus (celle postée sur le fil de l'eau est extra - celle des gens groupés sous la pluie est originale, on dirait un détail d'une plus grande peinture)

A voir plus !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par Aeriale le Sam 27 Oct - 11:01

Intéressant ce peintre, il n'est pas très connu en France mais sur wikipedia j'ai vu qu'il avait une connotation un peu sulfureuse dans son pays.

J'ai lu aussi qu'il a été inspiré par Degas qu'il avait connu à Paris et qu'il a souvent peint en atelier, de mémoire, d'après croquis comme lui.

On le perçoit dans ses scènes de music halls de Londres.

Walter Sickert Plaza-10

Walter Sickert 97809510


Elles sont souvent dépeintes d'un point de vue complexe et ambigu. Ainsi, les relations spatiales entre l'orchestre, le public et l'artiste deviennent confuses, de même que les gestes des figures dans l'espace ou se reflétant dans un miroir.
Les gestuelles isolées des chanteurs et acteurs ne semblent se tendre vers personne en particulier, et les membres du public sont portraiturés s'étirant et contemplant des choses non visibles dans l'espace pictural. Ces thèmes de confusion et d'incommunicabilité deviendront caractéristique de sa peinture.

On le voit ici Walter Sickert Walter10

Walter Sickert Walter11

Walter Sickert V0_lar10
 Ses peintures, comme celles de Degas représentant des danseuses et artistes de café-concert, font la connexion entre l'artificialité de l'art et les conventions de la performance théâtrale et le décor peint.

Et surtout, il a pas mal peint sur les scènes de la vie urbaine, des décors simples avec des personnages "entre la respectabilité et la pauvreté".

Walter Sickert 220px-10

Et c'est là qu'apparait le côté sulfureux de l'affaire.

En 1907 1907, Sickert s'intéresse au « meurtre de Camden Town », l'assassinat d'une prostituée il peint plusieurs versions d'une scène dans laquelle un homme costaud se tient assis dans une pose désespérée sur un lit, une femme nue est étendue à ses côtés. Certaines fois, il exposait ce tableau sous le titre What shall we do for the rent ?

Walter Sickert Sicker10

Walter Sickert Not-id10


....d'autres fois comme Le Meurtre de Camden Town (impliquant que l'homme vient juste de tuer la femme à ses côtés). Ce jeu sur les interprétations multiples de la même scène était le développement d'un genre pictural intitulé « image problématique ».

(Je reviens en parler plus tard ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 5338
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par domreader le Sam 27 Oct - 15:25

Merci pour la découverte. ! Le nom me disait vaguement quelque chose. J aime beaucoup. Plus sa façon de peindre, ses compositions et ses sujets que sa palette peut-être mais je vais creuser.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1483
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par kenavo le Dim 28 Oct - 5:48

@Queenie a écrit:celle des gens groupés sous la pluie est originale, on dirait un détail d'une plus grande peinture)
c'est ma préférée depuis la découverte... peut-être aussi parce que cela parle d'Amelia Wink

@Aeriale a écrit:(Je reviens en parler plus tard ;-)
merci pour tous ces ajouts... je n'avais même pas encore creusé autant sa biographie

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par Aeriale le Dim 28 Oct - 9:30

@kenavo a écrit:merci pour tous ces ajouts... je n'avais même pas encore creusé autant sa biographie
C'est un cas ce Sickert, autour de lui se sont échafaudées plusieurs histoires abracadabrantes, son personnage ne laissait pas indifférent, c'est certain.

A l'époque de Jack l'éventreur où les esprits s'échauffaient vite, et Sickert s'intéressant beaucoup à ce fait divers, il fut même soupçonné.

D'autant que pour enfoncer le clou, il s'était persuadé de loger dans le même appartement que lui, sa propriétaire ayant des doutes sur son précédent locataire.

Les lieux étaient effectivement sombres et angoissants, il s'en inspira pour ses peintures. De là, on s'emballa sur plusieurs théories fumeuses...

Walter Sickert Not-id11
Walter The Camden Town Murder

En 1976, le livre de Stephen Knight, Jack the Ripper : The Final Solution, prétendait que Sickert avait été forcé de prendre part comme complice aux meurtres de l'Éventreur. Cette hypothèse faisait partie de la théorie conspirationniste selon laquelle un membre de la famille royale était le tueur. Jean Overton Fuller, dans Sickert and the Ripper Crimes (1990), considérait que Sickert était le meurtrier et non un complice. En 2002, Patricia Cornwell, dans Jack l'Éventreur : affaire classée - Portrait d'un tueur, présente à son tour la thèse de la culpabilité de Sickert. En 2004, l'Oxford Dictionary of National Biography, dans son article sur Sickert, a réfuté ces théories en les traitant de « fantasmes 

Walter Sickert Le-lit10

Walter Sickert Reclin10

...

Dans les années 1930, Sickert peint d'après photos. Il quadrillait pour les agrandir une fois sur la toile, mais la trame restait visible, et certains y voyait l'annonce de son déclin. Des artistes tels Gerhard Richter se sont ensuite inspirés de cette technique

Walter Sickert Layloc10

On retrouve souvent la lassitude, la tristesse ou la solitude à deux dans ses tableaux. Et même dans ses scènes au théâtre ou au cabaret, les personnages semblent seuls ensemble. Ils ne croisent pas leurs regards.


Son intérêt pour le genre narratif victorien a aussi influencé son œuvre la mieux connue, Ennui, dans lequel un couple dans une pièce minable fixe le vide, montrant l'absence de communication

Walter Sickert Sicker11
Aeriale
Aeriale

Messages : 5338
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Walter Sickert Empty Re: Walter Sickert

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum