W. G. Sebald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

W. G. Sebald

Message par kenavo le Jeu 1 Déc - 19:27



W. G. Sebald, né Winfried Georg Maximilian Sebald le 18 mai 1944 à Wertach en Allemagne et mort le 14 décembre 2001 près de Norwich, dans le Norfolk, en Angleterre, est un écrivain et essayiste allemand.

Biographie

Sebald a fréquenté à partir de 1954 l'école de Oberstdorf et y a passé le baccalauréat en 1963. Après deux années d'études de littérature à l'université de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne), il obtient une licence ès lettres en 1966 à l'université de Fribourg (Suisse). De 1966 à 1969, Sebald a été conférencier à l'université de Manchester. Après une année d'enseignement à Saint-Gall (Suisse), il a enseigné ensuite à partir de 1970 à l'université d'East Anglia (UEA) à Norwich. Il était professeur depuis 1984.
Sebald a haï son prénom Winfried Georg et le qualifiait de « prénom vraiment nazi » ; il préférait s'appeler lui-même "Bill" ou "Max". Son père, sous-officier, est entré juste avant la guerre dans la Wehrmacht et a connu sa mère à l'époque des préparatifs de l'attaque de la Pologne en 1939. C'est pourquoi, selon Sebald, on pouvait le considérer comme un « produit du fascisme ».

Durant sa jeunesse Sebald était horripilé par le silence de la génération de son père sur les évènements de la guerre et sur le manque d'intérêt de la littérature et de la société allemande en général pour la destruction de l'Allemagne par les bombardements alliés de la fin de la guerre.
Parallèlement à sa carrière universitaire, il a poursuivi à partir de la fin des années 1980 une œuvre littéraire, qui a suscité une grande attention avant tout en Grande-Bretagne, aux États-Unis (où Susan Sontag s'est beaucoup engagée en sa faveur) et en France. Sebald a même été pressenti comme candidat sérieux au prix Nobel de littérature. Depuis le milieu des années 1990, la critique littéraire allemande lui accorde également son attention.

Dans ses travaux, Sebald s'est consacré surtout aux étrangers, aux émigrés qui, comme lui, quittent leur pays et tentent une nouvelle orientation. Ses récits, de tonalité très mélancolique, sont toujours accompagnés de photos. Cette forme d'écriture mixte se retrouve aussi dans sa poésie et ses textes critiques. Sebald s'est beaucoup consacré à l'étude de la littérature allemande en Grande-Bretagne et à l'introduction de la littérature de langue allemande dans les pays anglophones.

Source : Wikipédia


Bibliographie

1999 Les émigrants : quatre récits illustrés,
1999 Les anneaux de Saturne,
2001 Vertiges,
2002 Austerlitz,
2004 De la destruction comme élément de l'histoire naturelle, essai,
2005 Séjours à la campagne,
2007 D'après nature : poème élémentaire,
2009 Campo Santo,
2010 Ombres errantes. Aux limbes de la Création,
2011 Vue cavalière de la Corse,
2014 La Description du malheur. À propos de la littérature autrichienne,
2014 Nul encore n'a dit, avec des lithographies de Jan Peter Tripp,


Dernière édition par Kenavo le Lun 23 Jan - 8:30, édité 1 fois
avatar
kenavo

Messages : 6992
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: W. G. Sebald

Message par kenavo le Jeu 1 Déc - 19:28

Voilà un autre fil qui m’est aussi important que celui de Patrick Modiano.

Mais tout comme mon chouchou français, je ne pourrais pas vous en dire plus pour mon cher Max…

J’ai lu presque tous ses livres et cela pour la plupart avant mes activités sur internet.

Pour l’instant j’ai l’envie de relire quelques-uns et pourrais à ce moment en dire plus…

Jusqu’à ce moment je vous laisse quelques impressions de ma visite de l’expo à Paris en 2009



Exposition
19 mai - 26 juin 2009
Goethe-Institut - 17 avenue d'Iéna, 75116 Paris
Entrée libre
En coopération avec le Deutsches Literaturarchiv Marbach

Notes, cartes postales, photographies et documents sur Austerlitz, parmi lesquels le manuscrit original.

Plus que tout autre auteur germanophone contemporain, W.G. Sebald (Winfried Georg Maximilian), qui aurait eu 65 ans le 18 mai,  est profondément ancré dans l'histoire de la littérature internationale. L'exposition présente, pour la toute première fois, le manuscrit original de son roman le plus célèbre Austerlitz. On peut y voir tout l'art de l'écriture poétique de Sebald, ainsi que le rapport qui le liait à la France, où il situe son action. Parmi les divers documents que nous a confiés le Deutsches Literaturarchiv Marbach où ils sont conservés, nous suivons, de la première à la dernière page du manuscrit, l'itinéraire du personnage principal Jacques Austerlitz à travers Paris, de la découverte de son prénom français jusqu'à la découverte de son père gare d'Austerlitz.
W.G. Sebald a reçu de nombreuses distinctions, notamment, en 2000, le Joseph-Breitbach-Preis, le prix littéraire allemand le plus prestigieux. Il est l'auteur, entre autres, de Schwindel, Gefühle (Vertiges, Gallimard, 2003); Die Ausgewanderten (Les Émigrants: quatre récits illustrés, Gallimard, 2003); Die Ringe des Saturns (Les Anneaux de Saturne, Gallimard, 2003);  Luftkrieg und Literatur (De la destruction comme élément de l'histoire naturelle, Actes Sud, 2004); Logis in einem Landhaus (Séjours à la campagne, Actes Sud, 2005).

Une lecture d'extraits du "roman du siècle" aura lieu par le comédien André Wilms le lundi 8 juin à 19h, avec une introduction de Patrick Charbonneau, traducteur.

Quand j'aime, j'aime à 150% - et j'ai donc profité de ma présence à Paris pour visiter cette expo dans l'institut Goethe



Il y avait que quelques photos personnelles de lui.. quelques souvenirs trouvés dans sa succession..



mais - MAIS - surtout - des pages du manuscrit original de Austerlitz.. oui, je sais, cela semble étrange de s'émouvoir devant des pages écrites d'un auteur.. mais pour cet auteur, et ce livre.. c'était le cas pour moi et je suis contente de les avoir pu voir

Et le plus drôle - pour la première fois lors de mes visites à Paris, on a dû changer de métro le soir après l'expo à la gare d'Austerlitz  Wink

avatar
kenavo

Messages : 6992
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: W. G. Sebald

Message par Arabella le Jeu 1 Déc - 20:28

Jacques Austerlitz est un homme à qui ses origines, son histoire de famille, ses racines, ont été ôtées, et qui un jour ne peut faire autrement que partir à leur recherche. Il va découvrir l'histoire tragique de ses parents, comprendre comment il fût un jour un autre par la volonté de ses parents adoptifs. Et retrouver comme miraculeusement intacts les souvenirs de sa petite enfance. Et en même temps reconstituer l'Histoire du continent qui est le nôtre. 

J'éprouve un sentiment mélangé à cette lecture. C'est incontestablement un très grand livre, sensible et poignant, d'autant plus qu'il évite les facilités, les bons sentiments faciles, qu'il ne condamne ni ne juge, mais se contente de montrer, ce qui est en fin de compte beaucoup plus fort. Jacques Austerlitz ne se plaint, il se contente de dire les choses telles qu'il les vit, sa souffrance n'apparaît que par des symptômes quasi médicaux, et par ce besoin de savoir, de rechercher, quasi obsessionnel qui le possède à tel ou tel moment et qui l'oblige à tous ces déplacements qui lui permettent de recueillir des éléments d'information. Raconter une historie tragique avec dignité et sans pathos et sans vouloir faire couler des larmes, est suffisamment rare pour être une très grande qualité.


Ce qui m'a toutefois posé problème dans cette lecture, c'est l'écriture de l'auteur. Pas sont style à proprement parlé, pas ses mots, qui sont superbes, mais le rythme, la respiration du texte. Pas mal de longues phrases et surtout la quasi absence de paragraphe, ont quasiment provoqué à certains moment un sentiment d'asphyxie, impossible de savoir où arrêter la lecture, et cette prose forte ne permet pas à mon sens une lecture de plusieurs heures car sa densité exige une grande concentration. Et donc j'ai par moment décroché, pas vraiment réussi à intégrer certains passages. J'ai tout de même mieux apprécié la deuxième partie du livre, à partir du voyage à Prague, à partir de là j'ai d'une certaine façon réussi à trouver mon rythme, et j'ai d'avantage était aspiré par le texte.


Je ne regrette absolument pas d'avoir fait cette lecture, même si elle m'a demandé un effort appréciable, et je suis pas sûre d'avoir complètement intégré tout ce que j'ai lu, et je ne me sens pas prête dans l'immédiat à reprendre ce livre.
avatar
Arabella

Messages : 2202
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: W. G. Sebald

Message par Arabella le Jeu 1 Déc - 20:30

Un homme décide de faire un voyage à pied dans l'est de l'Angleterre. Il visite certains lieux, fait quelques rencontres, évoque des souvenirs ou plus exactement des réminiscences. Il s'agit en fin de compte d'un voyage intérieur, où les choses se remettent en place, et les significations affleurent.

Il était très difficile de parler de Sebald. C'est un écrivain très original, qui a une très grande densité, aussi bien en ce qui concerne l'écriture que la vision du monde. Il ne s'agit pas dans le cas de ce livre d'un roman où même d'un récit, mais plutôt d'un journal de voyage dans lequel l'auteur évoque les sujets qui lui viennent à l'esprit, avec une infinie érudition, et une grande profondeur dans son approche de ces sujets. Cela semble donc par moments un peu décousu, les sujets évoqués semblent venir parfois un peu par hasard, certains m'ont plus captivé que d'autres. En tous les cas il faut une grande concentration pour rentrer dans ce livre. Mais l'effort en vaut la peine, et j'ai passé quelques beaux moments. J'avoue avoir préféré les passages où Sebald parle d'autres écrivains, les pages concernant Conrad et Chateaubriand m'ont terriblement captivée.

Cette lecture me donne en tous les cas envie de continuer à explorer l'univers de l'auteur, car son écriture est véritablement splendide.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2202
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: W. G. Sebald

Message par kenavo le Jeu 1 Déc - 20:49

merci pour ces beaux commentaires
même si on n'est pas tout à fait d'accord pour Austerlitz, mon livre coup de coeur pour cet auteur, mais cela va donner envie à d'autres de découvrir son monde...
avatar
kenavo

Messages : 6992
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: W. G. Sebald

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum