Omar Youssef Souleimane

Aller en bas

Omar Youssef Souleimane

Message par Arabella le Mar 17 Jan - 21:45

Omar Youssef Souleimane




Site Recours au poème a écrit:Omar Youssef Souleimane est né en 1987 à Quoteifé, sur les plateaux du Kalamoune à une quarantaine de kilomètres au nord de Damas. Après avoir obtenu un baccalauréat scientifique en 2005, il étudie la littérature arabe à l'université de Homs. Entre 2006 et 2010, il a été correspondant de la presse syrienne, et a collaboré avec de nombreux journaux arabes. Il est l'auteur de livres de poésie, (Chansons de saison) en 2006, ( je ferme les yeux et j'y vais ) prix koweitien Saad Al Sabbah en 2010. Ayant participé aux manifestations pacifiques dès mars 2011 à Damas puis à Homs, il a été recherché par les services de renseignements syriens. Afin d'éviter la prison, il est entré dans la clandestinité et est parvenu à quitter son pays. La France, où il vit depuis 2012, lui a accordé l'asile politique en 2012.  Il a publié Il ne faut pas qu'ils meurent en 2013 aux éditions Al Ghaoune - Liban, La mort ne séduit pas les ivrognes en 2014, bilingue, français/arabe, aux éditions L'oreille du loup - Paris, un film a été réalisé sur son poéme " Je ne suis plus personne".

Vivant en région parisienne, il y poursuit ses études à l’université (Paris8) et continue son oeuvre poétique.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2685
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Arabella le Mar 17 Jan - 21:46

Extrait du recueil Loin de Damas :


Entre les continents
j'ai vu un chemin droit et argenté comme un cri
traversé par des mots

Nos coeurs sont des petits papillons
et les champs, de grandes prisons

De l'eucalyptus il ne nous reste que le sourire
et de la danse de l'enfer
que la folie

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2685
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Arabella le Mar 17 Jan - 21:46

Le matin

Comment la nuit passe-t-elle son temps ?
Travaille-t-elle pour la contrebande
de réfugiés d'un pays sans retour
ou se faufile-t-elle dans les bois
à la rencontre d'un improbable matin ?

Peut-être dort-elle comme un nouveau-né
que nous appelons Lune

A présent, je le sais
le jour rend visite à ma mère
et lui raconte
que je dessine en rêve
son regard
chaque nuit

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2685
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Arabella le Sam 31 Mar - 17:47

Le petit terroriste



Il s'agit d'un récit autobiographique : l'auteur raconte les circonstances dans lesquelles il a quitté son pays, la Syrie, et dans lesquelles il est venu en France. Dans un deuxième temps, il raconte une partie de son enfance, celle pendant laquelle il a vécu en Arabie Saoudite, où ses parents, dentistes, sont venus travailler ; d'une certaine manière c'est cette expérience, dans un pays qui essayait de formater ses habitants à une certaine vision du monde, très inspirée par la religion, qui l'a au final poussé à la révolte, à l'interrogation, aux remises en cause, et qui en a fait un exilé.

Le tableau de la vie en Arabie Saoudite est assez effrayant, ni la chaleur apportée par la mère de l'auteur, ni un indéniable confort matériel ne compensent pas toujours tout le reste. Les Syriens sont considérés comme des individus de seconde catégorie, certes au-dessus de ceux de la troisième, comme les Pakistanais par exemple, mais pas vraiment au même niveau que les Saoudiens. Les insultes, intimidations, voire agressions, ne sont jamais loin. En arrière plan, la violence de cette société, dans laquelle enlèvements, viols, meurtres, sont très présents, en partie pour combler les manques sexuels provoqués par les interdits, sévèrement appliqués, même si les riches et puissants peuvent y échapper. La religion, qui met une chape de plomb sur le quotidien et les aspirations de l'individu, qui décide de tout, de la façon de s'habiller, mais aussi comment penser. L'école qui forme les enfants à la haine de ce qui est différent, et à vouloir devenir des petits terroristes, menant la guerre sainte contre les infidèles, condamnés par leur simple faite d'appartenance à un groupe honni.

L'auteur décrit comment il s'est trouvé amené par le mouvement, et qu'il a voulu lui aussi, partir faire le djihad lorsqu'il sera plus âgé. Comment il a voulu réprimer les aspiration de son corps et de son esprit par les pratiques religieuses, pensant y trouver la solution à toutes ses questions et incertitudes, aussi par un besoin d'adhérer au groupe, d'y avoir sa place. Comment aussi il a pris ses distances et qu'il a rejeté, avec une virulence certaine toute cette idéologie. D'une façon symbolique forte, le doute, le début du refus, a commencé pendant le voyage à La Mecque, qui aurait du conforter l'adhésion, la foi. Mais l'aspect mécanique, balisé, finalement peu convaincant, pas réellement spirituel, grand cirque de l'affaire, associé à l'impossibilité d'empêcher des élans naturels, par exemple sexuels, ont ébranlé l'édifice. L'accès à d'autres visions du monde, dans des livres ou à la télévision (même si avec des accès limités) et surtout par le biais d'internet, l'impossibilité de ne pas voir l'absurdité ou l'injustice induites par la religion, par exemple dans la condition faite aux femmes, ont fait le reste. Et ont au final abouti à la naissance d'un esprit libre, revendiquant le droit d'user de sa raison pour décider de ce que doit être sa vie, et comment il voudrait que la société et les rapports entre les personnes qui le composent fonctionnent.

Le livre est très joliment écrit, ce qui donne un attrait supplémentaire à cette histoire. Il est un peu frustrant par sa brièveté : nous avons deux moments de la vie de l'auteur, et on aimerait en savoir un peu plus, ce qui s'est passé entre cette partie de l'enfance et ce départ, comment s'est affirmée cette prise de conscience, cette transformation. Mais tel quel, il est précieux. J'ai envie de le rapprocher des textes de la renaissance, dont j'ai lu un certain nombre récemment, époque à laquelle quelques hommes ont rejeté une certaine vision du monde, en particulier religieuse, en s'appuyant sur l'héritage gréco-latin, ce qui facilitait sans doute les choses. La raison, aussi faillible et parfois incertaine qu'elle puisse être, plutôt qu'une foi aveugle, qui peut être rassurante et confortable, mais qui risque de mener à la négation de l'homme, de sa dignité, de sa liberté avant tout.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2685
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Aeriale le Dim 1 Avr - 11:01

Merci pour ce commentaire bien argumenté. Un livre que je zieute depuis un moment, surtout après avoir vu une interview de Youssef Souleimane l'autre fois.

Très curieuse de suivre le mental de ce jeune, et comprendre ce qui a pu le sauver de cet intégrisme. Quel rude parcours pour ces enfants initiés très tôt à la religion sans possibilité de remise en question.

Il doit être assez angoissant à lire, non?
avatar
Aeriale

Messages : 3420
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Arabella le Dim 1 Avr - 20:41

Pas du tout, déjà parce que c'est bien écrit, qu'il y a de l'humour, et une distanciation par rapport à tout ça justement. Une sorte d'optimisme malgré tout. C'est plutôt revigorant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2685
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Liseron le Lun 2 Avr - 18:26

Le sujet me faisait peur aussi mais cette fois, c'est noté !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
avatar
Liseron

Messages : 688
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 57
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Aeriale le Lun 11 Juin - 13:37

-Le petit terroriste-





Témoignage pudique d'un jeune syrien issu d'une famille de salafiste contrainte de quitter leur pays sous le joug d'un état tyran, pour émigrer en Arabie Saoudite, où enfant il rêve de rejoindre les djihadistes, considérés comme des héros dans ce monde fermé, le fanatisme régissant tout de leur quotidien.

Débutant par sa fuite d'homme libre (des passages passionnants) Souleimane revient ensuite sur ses souvenirs d'enfance, sa difficile intégration en Arabie Saoudite, les châtiments, les insultes des autochtones, et partout cette religion qui s'infiltre et cherche à formater les esprits.

Les chapitres sont courts, l'écriture simple mais poétique, la candeur ajoute de l'humour. J'ai donc lu avec plaisir le cheminement de l'auteur qui cherche à trouver sa place et n'a d'autre idéologie que celle inculquée très tôt. On apprend beaucoup sur ces mentalités et cette force de persuasion sidérante, carrément effrayante pour nous occidentaux, mais il m'a manqué quelque chose pour être complètement emportée. @Arabella le note d'ailleurs, j'ai ressenti la même frustration. Un besoin d'en savoir davantage sur la prise de conscience, sur ses moments de doute et finalement sur son rejet pur et simple de l'islamisme, plutôt que cette description détaillée de son voyage à La Mecque qui pourtant en a été l' élément déclencheur. Dommage, moins marquant que ce à quoi je m'attendais, mais à lire cependant, bien sûr.
avatar
Aeriale

Messages : 3420
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Omar Youssef Souleimane

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum