Romain Gary

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Luciole le Lun 30 Jan - 16:54

De Romain Gary, je n'ai jamais lu La promesse de l'aube, donc, je me le note (surtout que demain je vais à la médiathèque).

_________________
geek  “Il n’y a point de génie sans un grain de folie.” Aristote
avatar
Luciole

Messages : 406
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 41
Localisation : France - Pays de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Aeriale le Lun 30 Jan - 18:48

@Luciole a écrit:De Romain Gary, je n'ai jamais lu La promesse de l'aube, donc, je me le note (surtout que demain je vais à la médiathèque)

@darkanny a écrit:e n'ai jamais lu un livre de Romain Gary
Moi non plus!

On pourrait se faire une Lecture Commune!

Qu'en dites vous @Luciole et @darkanny?
avatar
Aeriale

Messages : 2180
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par darkanny le Lun 30 Jan - 20:35

J'ai commencé "Education européenne", d'emblée je suis happée par le sujet, vous pouvez me rejoindre !
avatar
darkanny

Messages : 723
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Queenie le Mar 31 Jan - 0:01

Réflexion pertinente du soir.
J'ai lu Chien blanc, je l'ai trouvé terrible. En bien.
J'ai lu Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable. J'ai détesté.

Je ne sais pas quoi faire.

Allez-y avec vos commentaires. Je vais peut-être retenter. A force.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1838
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Luciole le Mar 31 Jan - 13:09

@Aeriale a écrit:
@Luciole a écrit:De Romain Gary, je n'ai jamais lu La promesse de l'aube, donc, je me le note (surtout que demain je vais à la médiathèque)

@darkanny a écrit:e n'ai jamais lu un livre de Romain Gary
Moi non plus!

On pourrait se faire une Lecture Commune!

Qu'en dites vous @Luciole et @darkanny?

Je suis partante @Aeriale !

_________________
geek  “Il n’y a point de génie sans un grain de folie.” Aristote
avatar
Luciole

Messages : 406
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 41
Localisation : France - Pays de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Ruth May le Mar 31 Jan - 13:29

@Aeriale a écrit:On pourrait se faire une Lecture Commune!

Qu'en dites vous @Luciole et @darkanny?
 Je peux en être, aussi ? blush2
avatar
Ruth May

Messages : 571
Date d'inscription : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Aeriale le Mar 31 Jan - 16:56

@Ruth May a écrit:
@Aeriale a écrit:On pourrait se faire une Lecture Commune!

Qu'en dites vous @Luciole et @darkanny?
 Je peux en être, aussi ? blush2
Avec plaisir Ruth May!!

Au contraire!  Je vais d'ailleurs ouvrir un fil si d'autres sont intéressés...

cheers
avatar
Aeriale

Messages : 2180
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Arabella le Mar 31 Jan - 20:02

Je l'ai lu il n'y a pas si longtemps, donc je passe mon tour. Mais je note L'éducation européenne, @Darkanny.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2073
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Moune le Ven 24 Fév - 14:38

Romain Gary : portrait par Corinne Amar - édition février 2017 - Fondation la Poste :

« La dernière fois que je l’ai vu, c’était en 1945. Il venait d’avoir le prix des Critiques pour son premier livre : Éducation européenne. Il était secrétaire d’ambassade à Sofia, d’où il ramenait une grippe. Il se tenait assis sur le lit de sa chambre d’hôtel du quartier de l’Opéra. Maintenant, il vient d’avoir le prix Goncourt et il boit son café du matin dans un hôtel proche du boulevard Saint-Germain. En onze ans, il a maigri. Il s’est affiné en sveltesse, en distinction songeuse. Il a toujours sa voix franco-russe qui semble hésiter entre quelque chant doucement barytonnant et la clarté latine. Ses yeux, que des cils infinis obstruent, ont toujours leur transparence de gelée de saphir. (…) » Celui qui esquisse ce portrait de Romain Gary, dans Le Figaro littéraire, un 22 décembre 1956, c’est le romancier essayiste Paul Guth, son aîné de quelques années. Et déjà, transparaît dans les grandes lignes affectueuses, romanesques, séduites, la figure que l’on connaît, que l’on croit connaître ; celle de l’homme aux mille et une vies tantôt vécues tantôt imaginées, étudiant à Paris, fauché, souvent affamé, vivotant de petits boulots pour aider sa mère (ayant vécu « jusqu’à l’âge de vingt-deux ans, du travail d’une vieille femme malade et surmenée »), fou d’avions (ceux de l’armée), héros de la Seconde Guerre mondiale, écrivain comblé d’honneurs, époux de la romancière et éditrice britannique Lesley Blanch – mariage à Londres, en 1945, elle est l’héroïne de son roman Lady L. ; il divorcera pour épouser la très jeune actrice Jean Seberg – il est alors, consul général à Los Angeles, lorsqu’ils se rencontrent. Séducteur au physique incertain, Juif inquiet, écrivain habité des pires doutes, enfin, « las de n’être que lui-même », qui ne cessera de faire le plein de je innombrables par tous les pores de la peau, il brouillera inlassablement son image, au point de tromper son éditeur de toujours (Gallimard), multipliant les mystifications et les vérités. Celui qui, lisant au dos de ses propres bouquins : « …plusieurs vies bien remplies… aviateur, diplomate, écrivain… » souriait de s’en savoir bien d’autres encore, et plus secrètes… ne trouva pourtant, jamais d’assouvissement dans aucune d’entre elles.
Au fameux Questionnaire de Marcel Proust auquel il avait sacrifié, en 1967, il avait répondu : […] – Ma qualité préférée chez l’homme ? L’immortalité… – Le principal trait de mon caractère ? L’extrémisme. – Ce que j’apprécie le plus chez mes amis ? Je n’ai pas d’amis. – Ce que je voudrais être ? Romain Gary, mais c’est impossible. (…) – Comment j’aimerais mourir ? Vous vous foutez de moi, non ? D’aucune façon. […] Cité dans Romain Gary, Les Cahiers de l’Herne, 2005.

La suite est ici
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Babur le Jeu 2 Mar - 23:04

J'ai lu bon nombre des romans de Romain Gary pendant les années 1970, juste avant et au moment de l'affaire Emile Ajar, et je viens de retrouver mes sentiments mitigés d'alors à la relecture de " La promesse de l'aube ". J'en resterai pas là et je reprendrai d'autres romans de Gary.
avatar
Babur

Messages : 192
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 70
Localisation : Dans une cave où y a du bon vin…

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Gary

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum