-43%
Le deal à ne pas rater :
Bureau d’angle industriel VASAGLE 138 x 138 x 75 cm (Via remise ...
66.49 € 116.98 €
Voir le deal

Rumer Godden

2 participants

Aller en bas

Rumer Godden Empty Rumer Godden

Message par kenavo Dim 16 Avr - 5:27

Rumer Godden A230

Rumer Godden (10 décembre 1907 - 8 novembre 1998) est une femme de lettres anglaise, auteur de soixante romans se déroulant souvent en Inde et dont plusieurs ont été adaptés au cinéma.

Elle a également écrit plusieurs œuvres de littérature d'enfance et de jeunesse.


source et suite


son fil dans la section jeunesse

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par kenavo Dim 16 Avr - 5:29

Rumer Godden A323 / Rumer Godden A324
Black Narcissus / Narcisse Noir
Présentation de l’éditeur
Sur les pentes montagneuses du Sikkim, un petit groupe de nonnes compte installer un couvent dans un vieux palais abandonné aux courants d'air. Pleines de foi et d'espoir, la Sueur supérieure Clodagh, sueur Briony, la costaude en charge de monter un dispensaire, sueur Blanche qui sera chargée du jardin, sœur Ruth, étrangement nerveuse et butée, et quelques autres vont occuper ce lieu perché à ras de falaise, ces murs entre lesquels le vent d'altitude gémit, et des terrasses d'où l'on voit l'Himalaya dans le déploiement de ses chaînes enneigées.
Sous un arbre proche, un vieux sage hindouiste immobile médite sur l'intemporalité des choses et ajoute une part de trouble dans les âmes chrétiennes pour le moins perplexes.
On leur a prédit qu'elles ne résisteraient pas un an à l'atmosphère permanente de paganisme, de sensualité et d'inquiétude. Leur foi ardente paraît bien mince face à des montagnes trop grandes pour une religion occidentale.
Lors de recherches j’ai découvert l’image de la couverture de Narcisse Noir. Cela me semblait familier et après avoir lu le résumé, je me suis rappelé que j’ai vu le film. Mais cela fait trèèèèèès longtemps.
Mais puisque cela m’a rappelé aussi quelques-unes de mes lectures que je faisais en tant qu’adolescente d’A.J.Cronin, qui a situé aussi plus d’un de ces livres dans ces parts du monde, j’avais envie de retrouver cette atmosphère.

Cela fait un bout de temps que je l'ai lu et je ne sais toujours pas ce que je peux dire de ce livre à part que j’ai bien aimé.
Certes, l’histoire est un peu démodée mais l’écriture reste toujours très lisible et plaisante. Et même si le milieu où on se retrouve peut sembler trop éloigné de nos temps modernes, les sentiments et les réactions des gens restent quand même valables.

Ainsi je me suis laissée entrainer dans une aventure hors du temps et aussi un peu hors « du monde » et j’ai eu beaucoup de plaisir.

Reste à revoir le film.
Rumer Godden A339

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par kenavo Dim 16 Avr - 5:29

Rumer Godden Aa181
An Episode of Sparrows / Une histoire de moineaux

Ce roman se situe autour de la Catford Street à Londres, quelques années après le Blitz.
Il s’agit d’un voisinage ouvrier et il n’y a pas beaucoup de points verts dans la ville.
L’héroïne du livre s’appelle Lovejoy et par hasard elle trouve un paquet de graines pour fleurs.
L’idée lui vient de créer un jardin… comment ce travail et le jardin vont changer cette fille et les gens autour est au centre de ce roman.

Le sujet des jardins m’a donné envie de lancer une petite recherche. Parmi les « jardins littéraires » j’ai retrouvé ce livre de Rumer Godden et le résumé m’a donné envie de tenter cette lecture.

Bien que le roman parle surtout d’enfants, ce livre se trouve dans la bibliographie entre ses livres pour adultes. Je vais donc l’ajouter à ce fil.

L’atmosphère m’a rappelé Les jonquilles de Green Park de Jérôme Attal.
Les années d’après-guerre à Londres, les enfants qui doivent se débrouiller seuls.

Dans ce personnage de Lovejoy j’ai fait la connaissance d’un caractère tout à fait extraordinaire qui va me rester en bonne mémoire. J’ai adoré le développement de l’histoire et une fois de plus j’ai été sous le charme de la plume de cette auteure.

Quel beau séjour dans ce jardin à part…

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par domreader Lun 17 Avr - 9:16

je suis contente que tu ouvres ce fil d'auteur Kenavo, j'avais vu que Virago éditait à nouveau des romans de Rumer Godden et ça me démangeait de faire connaissance avec cette auteure. Alors voilà, encore une de notée dans ma LAL !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par kenavo Mar 18 Avr - 4:53

jusqu'à présent je n'ai fait que de bonnes lectures d'elle, aussi bien côté adultes que jeunesse...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par kenavo Ven 29 Juin - 6:44

Rumer Godden A30 / Rumer Godden Aa21
The Greengage Summer / L’été des reines-claudes
Présentation de l’éditeur
"Pendant tout ce chaud août français, on s'est rendu malade en mangeant les reines-claudes ..."

L'élégance délavée des Oeillets, avec son escalier balafré et son jardin serein délimité par de hauts murs; Elliot, le charmant Anglais qui devint le gardien des enfants pendant que leur mère est malade à l'hôpital; la sophistiquée Mademoiselle Zizi, hôtelière patronne, et l'amant dévoué d'Eliot; Joss, 16 ans, la plus âgée de la fratrie, soudainement, douloureusement belle.

Et la Marne coulait silencieuse et lente au-delà d'eux tous ...

Ils se fondraient ensemble dans un été de découverte vert-or, jusqu'à ce que le fruit pourrisse sur les arbres et que le froid s'infiltre dans leurs os ...
Après quelques recherches pour des lectures d’été, je vois qu'il y a tout plein de découvertes à faire.

L’histoire de ce roman est racontée à travers les yeux de la jeune sœur de Joss, mais ce n’est pour autant pas un livre pour les jeunes.

J’aime beaucoup Rumer Godden et je pense que cet été des reines-claudes va être mon préféré d’elle.

Une atmosphère bien rendue. On ne se sent pas seulement en pleine saison, mais il y a en plus de l’amour, des mystères et malheureusement même un meurtre…

Je crois que ce sera un peu difficile de dénicher une version française… ce qui est vraiment dommage, il s’agit d’un très beau roman.
Rumer Godden Aa30

Il y a aussi le film (version française : Un si bel été)

Il date de 1961 et à part quelques petits changements il s’agit d’une adaptation fidèle… mais qui a pris pas mal de poussière… et surtout il n’y a pratiquement que cette relation Joss-Eliot au centre qui n’est pas le cas dans le livre.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par kenavo Sam 8 Aoû - 4:39

Rumer Godden A1794 / Rumer Godden Aa1270
The River / Le fleuve
Présentation de l’éditeur
Harriet est prise entre deux mondes: sa sœur aînée n'est plus une camarade de jeu, son frère est toujours un petit garçon.
Et le rythme réconfortant de son enfance indienne - les sons de l'usine de jute, les festivals colorés qui accompagnent chaque saison et le flux et le reflux éternel de la rivière lors de son voyage vers le golfe du Bengale - est sur le point d'être brisé par un événement tragique .
Intense, vif et avec une vague sombre, Le fleuve est un portrait poignant de la perte de l'innocence d'une jeune fille.
Aujourd’hui est Rumer Godden Day… une histoire (pas traduite, malheureusement) dans la section jeunesse et un roman dans la section adulte.

Cela faisait un bout de temps que je n’avais rien lu de cette auteure et un petit dépaysement me tentait bien.
 
Partir vers cette destination avec Rumer Godden est aussi retrouver une partie de sa jeunesse. Elle est née en Angleterre, mais elle a grandi en Inde.
 
Et cette vie, cette atmosphère, ses sensations, ses parfums… on les retrouve entre les lignes.
 
Je ne suis pas le plus grand fan de ce pays, mais de temps en temps un petit voyage ne peut pas faire de mal. Et elle y met tout son cœur, on ne peut que tomber sous le charme.
 
En plus je pouvais très bien relater avec Harriet, l’héroïne du livre. Ce moment clé quand on quitte la jeunesse (l’innocence) pour devenir adulte… c’est une phase très importante qu’on garde pour toujours en souvenir.
 
Un moment de lecture exquis… et qui s’associe en plus très bien avec la saison.
 
Rumer Godden A2170
 
Jean Renoir en a filmé une adaptation et d’après le résumé on a changé considérablement la trame de l’histoire.
En plus, les quelques images que j’ai vues ne me donnent pas très envie (1951, cela semble tout très dépassé)

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par domreader Sam 21 Aoû - 18:27

Rumer Godden Breakf10

Le Déjeuner Chez Les Nikolidès
Breakfast With The Nikolides
Rumer Godden
 
Premier roman que je lis de cette auteure et c’est une bonne pioche ; comme Rumer Godden  a longtemps vécu en Inde, beaucoup de ses romans se passent en Inde et celui-ci n’y fait pas exception.
 
Arrora, une petite ville retirée où vit Charles Cool, un homme qui s’efforce de développer l’agriculture locale en y introduisant de nouvelles pratiques plus efficaces. Il vit seul et est bien intégré localement parmi la population indienne, il parle leur langue et est respecté.
Sa femme Louise débarque à nouveau dans sa vie, car elle fuit la guerre et les nazis en Europe. Elle amène avec elle leurs deux filles, Emilie et Binnie la cadette.
 
On sent d’emblée que rien ne va entre ces deux-là, on ne sait d’ailleurs pas pourquoi Louise est partie pendant huit ans en emmenant les enfants sans donner de nouvelles ou presque. Rumer Godden ne dévoile rien et laisse le lecteur tout imaginer en composant très habilement une atmosphère de secret et de méfiance. C’est en particulier avec Louise qu’elle suggère cette impression, avec cette personnalité instable, terrifiante et terrifiée, parfois jusqu’à une forme d’hystérie qui rejaillit en particulier sur sa fille Emily. C’est envers Emily que ses réactions malveillantes et aveugles entraîneront une suite d’événements incontrôlables bien au-delà du cercle familial.
 
Un bon roman, assez riche, avec pour trame le passage de l’enfance à l’adolescence. Mais c’est bien plus encore, les personnages ont des personnalités complexes, en particulier Louise. Il est intéressant de voir comment Emily résiste à l’instabilité maladive de la mère. Et puis il y a l’ambiance d’une petite ville indienne, l’analyse d’un autre mariage, indien cette fois, celui du vétérinaire et de sa femme à peine sortie de l’adolescence. Que ce soit du côté indien ou du côté anglais, on sent bien que tous ces personnages se retrouvent piégés dans un mariage qu'ils n'ont pas choisi
 
Une auteure que je regrette bien de ne pas avoir découvert plus tôt. Comme dirait @kenavo ‘C’est du tout bon !’.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par kenavo Dim 22 Aoû - 6:05

contente de voir remonter ce fil... et ton commentaire donne vraiment envie
domreader a écrit:Comme dirait @kenavo ‘C’est du tout bon !’.
giggle

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par domreader Mar 4 Oct - 11:32

Rumer Godden Narcis10

Narcisse Noir
Black Narcissus
Rumer Godden
 
Narcisse Noir fait partie des quatre romans qui se déroulent en Inde dans l’œuvre de Rumer Godden, ce pays où elle a passé une partie de sa jeunesse et dont elle s’est imprégnée de l’atmosphère. Elle a pu y observer assez finement les rapports entres colons anglais et populations autochtones.
 
Dans Narcisse Noir un petit groupe de nonnes anglaises est envoyé dans une région reculée des contreforts de l’Himalaya pour y fonder un couvent, doublé d’une école et d’un hôpital.  Ironiquement, les locaux ont été donnés à leur ordre par le Général Rai, un potentat local qui avait auparavant fait construire ce palais à l’usage de son harem. Ne parlant pas la langue, elles n’ont pour intermédiaire avec les gens du pays qu’un homme M. Dean avec qui elles seront constamment en relation. Leur tâche est difficile, mais elles sont dans un cadre naturel d’une beauté formidable, sublime presque, qui les porte à la distraction.
 
L’isolation relative où elles se trouvent, les conditions de vie difficiles, leur imperméabilité presque totale aux mœurs de la population locale rend leur mission très compliquée et exacerbent les tensions au sein de leur petit groupe jusqu’à un dénouement inéluctable.
 
Dans ce roman, tout comme dans Le Déjeuner Chez Les Nikolidès, Rumer Godden observe comment l’ignorance coloniale assumée de la culture des populations locales mène à des incompréhensions, des ressentiments, de la peur et enfin à des conflits. Car bien évidemment, les nonnes bien qu’animées de bonnes intentions, n’en conservent pas moins une attitude coloniale condescendante. Mais le roman n’est pas que cela ; les fondements de la foi de ces religieuses ébranlées par l’irruption d’hommes dans leur vie quotidienne est assez habilement amené. De même, la rigidité de leurs règles et leurs dogmes sont souvent remises en question par leur environnement et conduisent certaines à une introspection transformatrice.
Un joli roman, bien mené, où l’on a l’impression d’observer à la loupe cette minuscule communauté humaine qui, sans s’en apercevoir ne se trouvera jamais plus près de Dieu que dans cet isolement profane qui l’éloigne de ses préconceptions habituelles.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Rumer Godden Empty Re: Rumer Godden

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum