Le deal à ne pas rater :
Tablette 11″ Xiaomi- Mi Pad 6 global version (coupon + code promo)
224.97 €
Voir le deal

Chinelo Okparanta

4 participants

Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Chinelo Okparanta

Message par Queenie Lun 4 Juin - 8:45

Chinelo Okparanta Chinel10
Chinelo Okparanta

Née au Nigeria, partie avec ses parents à l'âge de dix ans pour vivre aux Etats-Unis. Elevée parmi les témoins de Jehovah qu'elle quitte à sa majorité.

(Je la met en auteure africaine, car son premier roman se passe intégralement au Nigéria)

Bibliographie

Le bonheur, comme l'eau - recueil de nouvelles, ed. Zoé. Trad. Mathilde Fontanet -  2013
Sous les branches de l'Udala - ed. Robert Laffont. Trad. Carine Chichereau - 2018

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty sous les branches de l'udala

Message par Queenie Lun 4 Juin - 9:06

Chinelo Okparanta Img_2042
Sous les branches de l'udala, trad. de l'anglais Carine Chichereau (août 2018)

Années 70, Ijeoma, petite fille, vit avec son père et sa mère, pendant la guerre du Biafra.
On passe assez vite cette époque, avec des scènes parlantes, frappantes et signifiantes sur la violence et l'horreur de cette guerre. Puis la mère d'Ijeoma, veuve soudainement, confie sa fille à un oncle éloigné - mais un peu à l'abri de la guerre - et disparaît pour essayer de trouver un nouveau lieu de vie décent, et de la nourriture, pour pouvoir récupérer sa fille plus tard.
Déchirements. Un peu.
Iejoma devient bonne à tout faire pour son oncle et sa tante.
Rencontre Amina, jeune fille abandonnée, d'une autre ethnie, mais que l'oncle et la tante accepte chez eux "elles seront plus rapides à deux pour faire les tâches ménagères".
Semblant d'insouciance.
Puis Ijeoma et Amina commettent l'irréparable, elles sont retrouvées nues dans le même lit par l'oncle.
Ijeoma retourne vivre avec sa mère, devenue ultra pieuse, et voulant chasser le démon de sa fille. Et ne revoit plus Amina, restée chez son oncle.

...
etc...

On va suivre Ijeoma, devenant adulte. Se sachant lesbienne, mais refoulant tout ça sous une dure carapace. En plus, sa mère bigote, arrive à ancrer en elle une religion sévère et violente. Des passages très forts où Ijeoma questionne sa croyance, questionne les écrits de la Bible...
Ijeoma doit suivre le chemin que l'on trace pour elle : trouver un mari et faire des enfants. Sa mère insiste.
Avant elle rencontre Ndidi, qui lui fait découvrir le monde lesbien cachée de la ville.
On croit un peu qu'elle va pouvoir s'émanciper, trouver le moyen de. Mais il y a les lynchages à mort, les corps abandonnés à leur pourriture.
...
etc...

Chinelo Okparanta raconte toute une vie de lutte intérieure. Des chapitres courts qui sont comme des scènes d'une vie. Il manque un peu de profondeur, de consistance. On sait les personnages par ce qu'ils vivent, traversent, affrontent. Pas de leur intériorité. ça suffit, cela dit, on comprend, on sent la violence, la peur, la division.
N'empêche que ça manque quand même d'intensité, de profondeur. J'ai fini par me détacher petit à petit de ces bouts d'histoires, tournant les pages pour savoir le dénouement, plus que réellement préocuppée. L'impression de consulter un vieil album de photos. A avoir des éclairs d'empathie mais comme si cette histoire était trop loin, trop effacée.

C'est dommage
Car si cette histoire se passe entre 70 et 90 (environ), tout ça reste d'une actualité brutale. L'auteure rappelle d'ailleurs à la fin du livre qu'en 2014, le président du Nigéria a signé une loi qui criminalise les relations entre personnes du même sexe. Prison jusqu'à 14 ans.
Le roman serait sûrement une bombe pour les nigérians. Il est indéniablement une voix pour tous ceux qui doivent encore rester cachés, qui risquent leur vie.

Mais il est trop dans un souci de rapporter des faits plutôt que de raconter des personnages, pour moi.
Cela dit, il y a beaucoup de moments vraiment très bons, donc, on verra au prochain livre !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Re: Chinelo Okparanta

Message par Nightingale Ven 29 Jan - 17:25

Sous les branches de l'udala

Chinelo Okparanta 97822611

Ijeoma a onze ans lorsque la guerre civile éclate au cœur de la jeune république du Nigeria. Son père est mort et sa mère, aussi abattue qu'impuissante, lui demande de partir quelques temps et d'aller vivre à Nweni, un village voisin. Hébergée par un professeur de grammaire et son épouse, Ijeoma rencontre Amina, une jeune orpheline. Et les fillettes tombent amoureuses. Tout simplement.
Mais au Biafra, dans les années 1970, l'homosexualité est un crime.
Commence alors le long et douloureux combat d'Ijeoma pour réussir à vivre ses désirs et, surtout, à comprendre qui elle est : il y aura la haine de soi, les efforts pour faire ce que l'on attend d'elle, et, enfin, la puissance des sentiments, envers et contre tous

Voici un roman qui sort complètement de mes lectures habituelles.
L'histoire débute en 1967, à l'aube de la guerre civile qui éclate au Nigeria et se prolongera jusqu'en 1970 autour de l’indépendance de la province du Biafra. Outre son thème central, le roman permet donc aussi d'explorer cette tranche d'histoire méconnue, ou en tout cas oubliée de nous autres. C'est donc dans ce contexte de violence et de menace de bombardements que nous commençons à suivre la petite Ijeoma, alors âgée de 11 ans.
Nous l'accompagnerons jusqu'au début des années 80.
Son adolescente sera le creuset de son premier amour avec une autre fille de son âge, relation qui sera vite contrariée, puisqu'elle est une "abomination", tant au regard de la religion (très présente) que des traditions et des superstitions.
Racontée à la première personne, l'histoire met l'accent sur ses moindres ressentis, comment son cœur et son corps vont pouvoir vivre, survivre dans le renoncement que sera la vie de jeune femme d'Ijeoma.
Ca doit être ça, la vie conjugale : la tentative quotidienne de vider son seau de désirs sans espoir. Hélas, le seau refusait de se vider, à croire que les désirs étaient du ciment frais qui déjà durcissait.
Ponctué de références à des légendes locales, dans une écriture simple, le roman explore avec beaucoup de sensibilité bien plus que le thème de l'homosexualité interdite, mais de manière plus large l'émancipation des femmes.
Vraiment une belle découverte.

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2678
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Re: Chinelo Okparanta

Message par domreader Ven 29 Jan - 17:33

Intéressant, je le note. Sinon un autre beau roman sur fond de la guerre du Biaffra : l'Autre Moitié Du Soleil de Chimamanda Ngozi Adichi.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3411
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Re: Chinelo Okparanta

Message par Nightingale Ven 29 Jan - 17:35

Ah ben je le note aussi du coup. Wink

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2678
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Re: Chinelo Okparanta

Message par kenavo Sam 30 Jan - 3:43

[j'ai fusionné avec le fil qu'on avait pour cette auteure] Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30682
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Re: Chinelo Okparanta

Message par Nightingale Sam 30 Jan - 8:04

kenavo a écrit:[j'ai fusionné avec le fil qu'on avait pour cette auteure] Wink

Ah mince, j'avais pourtant fait une recherche... Embarassed

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2678
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Re: Chinelo Okparanta

Message par kenavo Dim 31 Jan - 6:46

pas grave du tout, cela m'arrive aussi Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30682
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Chinelo Okparanta Empty Re: Chinelo Okparanta

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum