Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Dušan Šarotar

3 participants

Aller en bas

Dušan Šarotar  Empty Dušan Šarotar

Message par kenavo Mar 5 Juin - 6:30

Dušan Šarotar  A868

Photo : Valerija Berdi pour la radio 100,7 lors du festival Etonnants Voyageurs à Saint Malo, 2018


Après avoir étudié la sociologie et la philosophie à l’université de Ljubljana, le Slovène Dušan Šarotar débute par la publication de plusieurs essais et articles dans des revues slovènes de renom.

S’il est aujourd’hui pour la première fois pulié en France, il est en réalité l’auteur de cinq romans, deux recueils de nouvelles et de trois recueils de poésie. Notons qu’il signe aussi des scénarios pour documentaires et longs métrages.

Son roman le plus connu est Billiards at the Hotel Dobray, récit d’un Juif rescapé à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le roman, d’abord publié en slovène en 2007, est basé sur l’histoire du grand-père de Dušan Šarotar.

Son court métrage, Mario Was Watching The Sea With Love, a remporté en 2016 le prix du court métrage mondial à New York et le premier prix à Ningbo, en Chine, pour le meilleur court métrage dans la sélection de la sélection de films d’Europe centrale et orientale.

Photographe, Dusan Šarotar a également été exposé dans des galeries nationales et à l’étranger. Des photographies de sa série Souls ont été incluses dans la collection permanente de la galerie d’art de Prekmurje.


Source: Etonnants Voyageurs

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Dušan Šarotar  Empty Re: Dušan Šarotar

Message par kenavo Mar 5 Juin - 6:32

Dušan Šarotar  A869
En partance
Présentation de l’éditeur
Un homme se tient face à la mer, à l'extrême fin de l'Europe, en Irlande, comme s'il s'absorbait lentement dans le paysage - ou y cherchait les voies d'une découverte de soi. Et à sa voix répondent d'autres voix, comme en écho, croisées ailleurs, à Bruxelles, à Gand, qu'importe l'endroit. La catastrophe a déjà eu lieu, "comme si quelqu'un brûlait des ordures ce jour-là devant une flamme éternelle depuis longtemps en allée". Et nous comprenons que nous sommes en Bosnie, à Sarajevo, à Mostar, tout autant qu'en exil, errants séparés du monde et de soi, sans retour - à moins que l'exil ne soit pas une parenthèse, mais le seul espace habitable d'une reconstruction... Roman, récit de voyage ? Combinant texte et photographies, brouillant les frontières entre narration fictionnelle, témoignage et reportage, Dušan Šarotar signe là une œuvre magistrale, envoûtante, qui n'est pas sans rappeler W.G. Sebald.
Mon amie a rencontré l’auteur lors du Festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo et se montrait enthousiaste de cette rencontre.

En voyant dans la présentation de l’éditeur le nom de W.G. Sebald auquel on compare ce livre, j’étais plus que partante pour découvrir.

Il s’agit bien d’un roman… mais un qui est en effet dans la ligne de Sebald – décousu et sans fil rouge, on doit se laisser porter par l’écriture. Au départ on se retrouve en Irlande, près de la mer, dans le paragraphe d’après il se peut qu’on est à Bruxelles, Anvers ou Sarajevo.

Plusieurs voix de gens que le narrateur rencontre racontent des histoires. Tout cela peut enthousiasmer ou laisser de glace. Moi, j’en ressors éblouie.

J’adore cette façon de construire un texte. Et les photos de Dušan Šarotar sont d’une qualité exquise, c’est un vrai atout.

Grand coup de cœur.

Dušan Šarotar  A867

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Dušan Šarotar  Empty Re: Dušan Šarotar

Message par Arabella Mar 5 Juin - 7:36

Je note, même si le côté décousu, faut voir, ça passe ou ça casse.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Dušan Šarotar  Empty Re: Dušan Šarotar

Message par Aeriale Mar 5 Juin - 10:11

Exactement. Comme vous dites, la sauce prend ou pas...

J'hésite.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Dušan Šarotar  Empty Re: Dušan Šarotar

Message par kenavo Mer 6 Juin - 5:59

il s'agit en effet d'un genre à part et je ne pense pas qu'il va trouver beaucoup de lecteurs parmi les bookies... mais je voulais quand même vous en parler Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Dušan Šarotar  Empty Re: Dušan Šarotar

Message par Arabella Mer 6 Juin - 10:18

Mais tu as raison, @Kenavo. Je vais voir s'il est en bibliothèque pour jeter un oeil et voir si cela pourrait m'intéresser.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Dušan Šarotar  Empty Re: Dušan Šarotar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum