-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Iouri Kazakov

3 participants

Aller en bas

Iouri Kazakov Empty Iouri Kazakov

Message par Arabella Jeu 6 Sep - 21:08

Iouri Kazakov (1927-1982)


Iouri Kazakov Avt_io10


Iouri Pavlovitch Kazakov est un écrivain et nouvelliste soviétique né le 8 août 1927 à Moscou (RSFSR, URSS) et décédé le 29 novembre 1982 à Moscou. Il est originaire des environs de Smolensk, ses grand-parents étaient paysans. La famille s'installe à Moscou, mais en 1933 son père et arrêté et déporté au goulag, il sera réhabilité en 1956. Diplômé en génie civil en 1946, Kazakov va ensuite étudier la musique à l'académie Gnessine, il va travailler comme musicien et professeur de musique, mais abandonne la musique pour entrer en 1953 à l'Institut Maxime-Gorki pour se consacrer à l'écriture. Il voyage en URSS et beaucoup de ses écrits portent les traces de son amour pour la nature. Ses premiers textes sont bien considérés, mais rapidement les autorités les trouvent trop pessimistes, et il n'est plus publié dans son pays. En revanche, il est traduit et publié à l'étranger. Il effectue un voyage en France en 1967, où il rencontre des émigrés, dont Boris Zaïtsev. Il signe une pétition pour soutenir les manifestants opposés à l'intervention en Tchécoslovaquie, et reçoit un averstissement.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Iouri Kazakov Empty Re: Iouri Kazakov

Message par Arabella Jeu 6 Sep - 21:10

La petite gare et autres nouvelles



Il s’agit d’un recueil de 12 nouvelles, d’un auteur soviétique d’origine biélorusse, qui semble avoir connu son heure de gloire en URSS à partir de la fin des années 50. Il s’agit d’après la présentation de l’éditeur de son premier livre publié.

Les auteurs russe (Tchekov, Tourgueniev, Gogol, Bounine, Nabokov etc) maîtrisent admirablement l’art si particulier de la nouvelle, celui de dépeindre en quelques (ou quelques dizaines) de pages une personnalité, un caractère, de créer une ambiance, de donner à ressentir un paysage ou un milieu social, l’air de rien à partir de petites choses. Tout cela dans une approche pleine de respect et d’empathie avec les personnages, typiques d’une mentalité, d’une façon de penser « russe », même si l’universel est aussi là derrière une façade pittoresque.

Iouri Kazakov est complètement dans cette lignée. Il nous parle de gens simples, paysans, pêcheurs, ouvriers, même si parfois un observateur visiblement plus instruit raconte leur histoire. Leurs vies ne sont pas aisées dans la majorité des cas, leurs aspirations simples, une forme de bien être physique et un peu plus d’aisance matériel, l’amour y tient une grande place, et une revendication de dignité, même si ce ne sont pas forcément eux-même qui arrivent le mieux à l’expliquer. La nature, ses beautés et ses joies sont présents dans de nombreuses nouvelles, quelques animaux y ont leur place. Iouri Kazakov dresse une sorte de tableau d’une Russie éternelle, même si des changements apparaissent. Il ne faut pas s’attendre à une évocation de la situation politique de l’époque dans ces textes, quelques petites allusions de-ci, de-là , qu’il faut décrypter, sauf dans une nouvelle, Les vieux, dans lequel l’auteur oppose un ancien ouvrier, devenu gardien, à un ancien riche, qui a tout perdu à la révolution. Tikhon, le pauvre ouvrier, a fini par trouver une forme de reconnaissance dans la nouvelle société, alors que Krouglov, l’ancien millionnaire, n’est que haine impuissante face à sa perte de statut. Kazakov fait aussi un peu de propagande au sujet du vote en URSS. Mais tout cela reste finalement assez discret, et on sait à quel point il était difficile d’écrire dans ce pays à l’époque. J’ai d’ailleurs été surprise par les évocations de la religion, par l’image d’un pays en grande partie resté croyant malgré les injonctions et les persécutions.

Ces textes, modestes par leur format, par leurs personnages et par les événements décrits, sont dans l’ensemble magnifiques, d’une grande justesse et d’une écriture superbe. Ils contiennent des rêves, des souffrances, des attentes, des incompréhensions, comme toutes les vies humaines, et font naître une sorte de reconnaissance fraternelle avec les personnages, qu’ils n’idéalisent pas, mais qu’ils regardent avec humanité et attention.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Iouri Kazakov Empty Re: Iouri Kazakov

Message par kenavo Ven 7 Sep - 5:16

trèèès tentant, je note

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Iouri Kazakov Empty Re: Iouri Kazakov

Message par Arabella Ven 7 Sep - 8:41

Comme tu aimes les nouvelles, j'ai forcément pensé à toi...

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Iouri Kazakov Empty Re: Iouri Kazakov

Message par Nightingale Ven 7 Sep - 10:07

Oooh ça m'intéresse ça ! C'est noté.  Wink

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2720
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Iouri Kazakov Empty Re: Iouri Kazakov

Message par Arabella Ven 7 Sep - 16:46

Bonne découverte @Nightingale.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Iouri Kazakov Empty Re: Iouri Kazakov

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum