-43%
Le deal à ne pas rater :
Bureau d’angle industriel VASAGLE 138 x 138 x 75 cm (Via remise ...
66.49 € 116.98 €
Voir le deal

Théophile Gautier

2 participants

Aller en bas

Théophile Gautier Empty Théophile Gautier

Message par Arabella Sam 10 Aoû - 10:53

Théophile Gautier (1811 - 1872)


Théophile Gautier Gautie10


Source : Vikidia

Théophile Gautier, né le 30 août 1811 à Tarbes et mort le 23 octobre 1872 à Neuilly-sur-Seine (à l'âge de 61 ans), est un poète, peintre, écrivain et critique d'art français.

Il est notamment l'auteur du recueil de poèmes Émaux et camées (1852), et des romans Le Roman de la momie (1858) et Le Capitaine Fracasse (1863), son œuvre la plus connue.

Il est le contemporain des écrivains Victor Hugo, Honoré de Balzac (dont il a écrit la biographie en 1859), Gustave Flaubert et Prosper Mérimée.

Sa formule de l'art pour l'art a été reprise par les poètes du Parnasse contemporain.

La famille de Théophile Gautier était aisée et lettrée.

En 1822, il part à Paris pour commencer ses études. En 1829, il fait la connaissance de Victor Hugo, qui l’apprécie et le respecte beaucoup.

En 1830, Gautier s’intéresse à la peinture et à la poésie et publie ses Poésies pendant la même année. En février 1830, avec Gérard de Nerval, il est un des principaux acteurs de la bataille d'Hernani qui, en défendant la pièce dramatique de Victor Hugo, provoque un scandale théâtral. Mais en 1830 lors de la révolution de Juillet, il est contraint de gagner sa vie après la faillite de son père.

En 1836, Théophile Gautier devient journaliste pour la revue « La Presse ». Il écrit plus de 1200 articles et travaille sans relâche, comme un forçat.

Grand voyageur, il a visité la Belgique, l’Espagne, l’Angleterre, l’Algérie, l’Italie, Constantinople et la Russie. Il s’est inspiré de ses nombreux voyages pour écrire des nouvelles, des poèmes et des récits de voyages.

Théophile Gautier est un auteur très complet passionné par les arts. Il a écrit des romans, des nouvelles, des essais, des poèmes, des pièces de théâtre, des ballets, des récits de voyages ainsi que des critiques musicales, dramatiques, littéraires et artistiques. Mais il a également été artiste peintre et dessinateur.

Son fils, Théophile Charles Marie Gautier (1836-1904) participe aux articles de son père et traduit de l'allemand les Aventures du Baron de Münchausen surnommé le Baron de Crac ou La Fleur des Gasconnades allemandes, avec des illustrations de Gustave Doré, en 1857.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Théophile Gautier Empty Re: Théophile Gautier

Message par Arabella Sam 10 Aoû - 10:55

Le roman de la momie


Nous sommes en Egypte, un jeune lord s'amuse à faire de l'archéologie en compagnie d'un savant allemand. Ils découvrent une tombe inviolée, qui recèle entre autres merveilles, la momie d'une jeune femme, Tahoser. Un rouleau de papyrus, conte son histoire, que le savant va se faire un devoir de décrypter. Les splendeurs de l'Egypte ancien se mêlent à des histoires d'amour, ainsi qu'à la Sortie d'Egypte dans le texte dévoilé.

Ma première lecture de ce livre remonte à très très longtemps, un des premiers livres que j'ai lu en français, dans mes souvenirs juste après salammbô. C'est d'autant plus troublant, que Flaubert envisageait d'écrire un roman se passant en Egypte antique, et y renoncé suite à la parution du Roman de la momie, préférant situer son livre à lui à Carthage. Il faut dire qu'au XIXe siècle, le roman historique était un genre noble, et que les plus grands auteurs y ont sacrifié.

Ce qui m'a frappé à cette relecture, c'est la documentation et le soucis du détail historique apporté par Gautier au roman. Les descriptions des intérieurs, des maisons, des personnages, les éléments de religion, trouvent leurs sources dans les livres des spécialiste de l'Egypte de l'époque, sans que cela soit pédant ni lourd. Evidemment, les connaissances ont progressé depuis, mais pour l'époque c'était à la pointe.

En ce qui concerne l'intrigue, c'est très efficace, Gautier dépeint quelques moments clés, allant droit à l'essentiel, le plus signifiant, en peintre presque plus qu'en conteur, ce qui fait que le livre est prenant et intéressant. le tout dans une très belle langue. Un péplum de luxe en somme.

Il ne me reste plus qu'à relire le capitaine Fracasse....

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Théophile Gautier Empty Re: Théophile Gautier

Message par Arabella Sam 10 Aoû - 10:56

Le capitaine Fracasse


Le roman est annoncé dès 1836, mais il ne paraîtra en revue (Revue nationale et étrangère) qu'en 1861, et en volume en 1863. La fille de l'auteur raconte, que pour obliger son père à l'écrire, son éditeur, Charpentier, conditionnait le paiement au fait que Gautier produise régulièrement un manuscrit, dont chaque feuille était timbrée après son paiement par le caissier. Pourtant Gautier semble avoir tenu au livre, qu'il évoque et annonce régulièrement. Il connaît un grand succès publique : quatre réimpressions en 1864, suivie d'une édition illustrée par Doré en 1865. Ce succès ne s'est pas démenti depuis, et l'oeuvre reste sans doute la plus connue, éditée et lue de l'auteur ; elle a eu l'honneur de plusieurs adaptations, notamment cinématographiques.

Maxime du Camp témoigne des intentions de l'auteur « Gautier rêvait quelque chose comme le roman comique, avec l'éblouissement de son style et le richesse de son ornementation. » Et on retrouve beaucoup d'éléments du Roman Comique de Paul Scarron dans le capitaine Fracasse. Dans les deux textes, une troupe de comédiens de campagne est au centre du récit, et nous les suivons dans leurs pérégrinations, dans l'exercice de leur métier, dans les représentations, répétitions. Mais aussi dans leurs amours et histoires romanesques : le capitaine Fracasse et la belle Isabelle, amoureux parfaits, ont comme ancêtres et modèles le Destin et L'Etoile, Les deux couples sont allés chercher refuge dans une compagnie théâtrale, alors qu'ils sont de noble extraction, mais des malheurs et mystères planant sur leur naissance les ont obligé de prendre cet expédient. Les deux couples ont un persécuteur noble et perfide, Vallombreuse et Saldagne, qui poursuivent de leur assiduité la jeune première qui n'en veut pas, ayant donné son coeur à son compagnon d'infortune. Sans oublier qu'un baron de Sigognac était un personnage secondaire du Roman Comique...

Mais Gautier s'est inspiré d'autres sources, celles du XVIIe siècle, où est censé se passer le roman, comme Saint-Amant, Scudéry, Antoine de Sommaville etc. Parmi les auteurs plus récents, Gautier semble se souvenir de Goethe ( Les années d'apprentissage de Wilhelm Meister ), le personnage de Chiquita évoque irrésistiblement Mignon. Gautier était un lecteur frénétique et boulimique, de toutes sortes d'ouvrages, doué d'une mémoire exceptionnelle, qui lui permettait de nourrir ses écrits de réminiscences diverses et variées.

Le roman commence dans le château délabré des Sigognac, sous le règne de Louis XIII. le dernier rejeton de la noble famille végète dans la misère. Une troupe de comédiens égarés arrivent dans son château, et par amour pour une jolie comédienne, Isabelle, il part tenter l'aventure avec eux. Il va revêtir le masque du Matamore, et jouer sous le nom de Capitaine Fracasse. Mais les charmes d'Isabelle provoquent une violente passion chez le jeune duc de Vallombreuse. Orgueilleux et sûr de son droit, il ne va reculer devant rien pour la séduire, usant de force s'il le faut, et tenter de se débarrasser de son rival, Sigognac-Fracasse, en recourant entre autres à des assassins.

D'après le témoignage de Maxime du Camp, Gautier aurait pendant longtemps caressé l'idée d'un roman burlesque, avec un personnage comique, hâbleur mais lâche. On en est loin : le baron de Sigognac est un véritable héros de chevalerie, courageux et invincible. Dans le Roman Comique, le comédien le Destin, était le même type de personnage positif, mais il avait en pendant inversé Ragotin, ridicule à souhait, provoquant des véritables catastrophes en cascades. Cet aspect n'est au final pas présent dans le capitaine Fracasse, même si certains personnages secondaires peuvent prêter, sans doute plus à sourire qu'à rire aux éclats. Nous sommes plus dans une sorte de second degré, dans un jeu subtile entre l'imitation et la récréation, entre le presque semblable et le différent, entre le référence et son détournement. Sans qu'il soit nécessaire de toutes les comprendre pour prendre plaisir à la lecture. La narration de Gautier est sacrément efficace, les moments de l'action sont presque cinématographiques, construits de façon endiablée, même si on se doute que les choses vont arriver, l'auteur arrive à embarquer son lecteur dans le suspens, en en rajoutant parfois. La comparaison entre l'enlèvement d'Isabelle et de l'Etoile est sur ce point très significative : la narration est infiniment plus trépidante et prenante dans le capitaine Fracasse.

Etrangement, à première vue, le roman de Gautier détaille bien plus les choses sur le théâtre au XVIIe siècle que ne le faisait le roman comique. Les différents emplois (types de personnages) sont par exemples très détaillés, la façon de transformer un jeu de paume en salle de représentation l'est aussi, les pièces jouées sont décrites, de très nombreux auteurs cités etc. Et pour autant que je puisse en juger, c'est très juste dans l'ensemble et montre à quel point Gautier connaissait tout cela, et visiblement l'aimait. Il familiarise ses lecteurs avec ce théâtre du XVIIe siècle qui pour eux (comme pour nous) appartenait à un passé révolu. Alors que Scarron, qui décrivait une pratique au présent, passait bien plus rapidement sur de nombreux aspects, qui devaient sembler évidents.

L'image du XVIIe siècle à l'heure actuelle est surtout celle du classicisme, des règles, des formes parfaites. On oublie souvent le baroque, le spectaculaire, le sensationnel, l'extrême, le grotesque, qui ont aussi caractérisé ce siècle, surtout dans sa première moitié. Gautier, à la fois associé au romantisme, défendant férocement le jeune mouvement contre les tenants du classicisme, mais en même temps si sensible à la forme, défenseur de la beauté avant tout, présenté souvent comme un précurseur des Parnassiens (donc des néo-classiques) ne pouvait que se retrouver dans ce siècle et ses deux pôles aussi opposés que nécessaires. Puisque son roman parle de théâtre, si on doit le ranger dans un genre, ce serait sans conteste une tragi-comédie, un genre bien oublié maintenant, mais caractéristique de la fin du XVIe et surtout du premier tiers du XVIIe siècle. Entre rires et larmes, entre malheur et bonheur, tout en action, en combats, enlèvements, mais aussi en amours, sentiments, avec une fin heureuse et des nobles personnages qui ont souffert, lutté, craint, avant d'arriver au bon port. Comme dans le capitaine Fracasse.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Théophile Gautier Empty Re: Théophile Gautier

Message par Arabella Sam 10 Aoû - 10:58

Et spécialement pour Kenavo, une citation de "Venise" :



"Malgré la pluie qui nous fouettait la figure, nous nous penchions hors de la fenêtre du wagon pur tâcher de saisir dans l’ombre quelque ébauche lointaine de Venise, la vague silhouette d’un clocher, le scintillement d’une lumière ; mais la nuit se faisait profonde, et l’horizon impénétrable ; enfin, à une station, l’on avertit les gens qui voulaient descendre à Mestre. C’était à Mestre que naguère on s’embarquait pour Venise ; maintenant, le chemin de fer a rendu la gondole inutile : un pont immense enjambe la lagune et soude Venise à la terre ferme.
Jamais nous n’avons éprouvé d’impression plus étrange. Le wagon venait de s’engager sur la longue chaussée. Des deux côtés, la lagune, avec ce noir mouillé plus sombre que l’obscurité même, s’étendait dans l’inconnu. De temps en temps, des éclairs blafards secouaient leurs torches sur l’eau, qui se révélait par un soudain embrasement, et le convoi semblait chevaucher à travers le vide comme l’hippogriffe d’un cauchemar, car on ne pouvait distinguer ni le ciel, ni l’eau, ni le pont. Certes, ce n’était pas ainsi que nous avion rêvé notre entrée à Venise ; mais celle-ci dépassait en fantastique tout ce que l’imagination de Martinn eût trouvé de mystérieux, de gigantesque et de formidable pour une avenue de Babylone ou de Ninive. L’orage et la nuit avaient préparé à la manière noir la planche que le tonnerre dessinait en traits de feu, et la locomotive ressemblait à ces chariots bibliques dont les roues tourbillonnent comme des flammes et qui ravissent quelque prophète au septième ciel".

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Théophile Gautier Empty Re: Théophile Gautier

Message par kenavo Dim 11 Aoû - 7:09

Arabella a écrit:Et spécialement pour Kenavo, une citation de "Venise"
bisoua2  merci
comme tu peux t'imaginer, son livre Venise se trouve sur mes étagères, trés beau livre avec son texte, accompagné de photos en noir et blanc... petit bijou Very Happy
Théophile Gautier A54

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30668
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Théophile Gautier Empty Re: Théophile Gautier

Message par Arabella Dim 11 Aoû - 8:32

Je me souvenais que tu aimais beaucoup ce livre...

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Théophile Gautier Empty Re: Théophile Gautier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum