Le Deal du moment :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex ...
Voir le deal

Malcolm Lowry

2 participants

Aller en bas

Malcolm Lowry Empty Malcolm Lowry

Message par kenavo Jeu 31 Oct - 6:59

Malcolm Lowry A915

Malcolm Lowry, né le 28 juillet 1909 à New Brighton, en Angleterre et mort le 27 juin 1957 à Chalvington with Ripe, dans le Sussex, est un poète et romancier britannique.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Malcolm Lowry Empty Re: Malcolm Lowry

Message par kenavo Jeu 31 Oct - 7:00

Malcolm Lowry A912 / Malcolm Lowry Aa582
October Ferry to Gabriola / En route vers l'île de Gabriola
Présentation de l’éditeur
En route vers l'île de Gabriola raconte l'histoire sentimentale de deux personnes qui luttent pour la santé mentale, l'inspiration, l'espoir et la raison d'être dans l'isolement profond de la forêt de la Colombie-Britannique. Une fois que le couple a trouvé un nouveau chez-soi dans les bois, leur nouvelle vie hors du commun constitue leur dernière tentative pour retrouver la stabilité ...
Illuminant et joyeux, En route vers l'île de Gabriola est un hymne frappant à la lutte pour l'espoir parmi la pureté du contré sauvage.
Livre qui se trouve depuis octobre 2016 sur mes étagères… et c’est le troisième essai de lecture que j’ai tenté. Je pense que ce sera le dernier.

En recherchant des lectures de saisons/pour les mois, je suis tombé sur ce roman et le résumé me parlait. Un plus était le nom de l’auteur que je voulais découvrir et son plus fameux Au-dessus du volcan ne semblait pas être pour moi.

Alors en route pour Gabriola.

La première lecture m’a amené jusqu’à la page 40-50… et même si je peux vraiment dire que mes connaissances d’anglais sont entretemps si bonnes pour suivre des textes plus ambitieux, j’avais l’impression de lire du chinois.

Une deuxième tentative quelques mois plus tard. Je ne voulais pas être obligée à filer doux… mais rien à faire, je ne trouvais pas la bonne poignée pour entrer dans l’histoire.

Et voilà que je l’avais remis sur ma liste, puisqu’on est en octobre et cela me semblait une bonne idée de faire un dernier essai.
Je dois dire que je suis arrivée cette fois-ci à la moitié et je n’abandonne pas à cause de l’incompréhension, mais je n’y vois aucun intérêt.
Il construit des phrases à rallonge et quand je suis au bout, j’ai oublié ce qu’il a dit au début, mes pensées dérivent au cours de la lecture, je réalise que je tourne les pages sans que je sache ce que j’ai lu puisque je suis en train de penser à tout autre chose…

En voilà assez d’arguments de mettre un livre de côté… il m’en reste tellement d’autres, pas envie de gaspiller mon temps avec un texte qui ne semble en effet pas être fait pour moi.

Cela arrive assez rarement et j’ai vraiment de la peine, surtout parce que j’avais envie d’approcher cet auteur… mais il y a des rencontres qui ne se font pas.

Malcolm Lowry A913

La visite de l'île Gabriola ne m’a pas réussi Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Malcolm Lowry Empty Re: Malcolm Lowry

Message par Arabella Jeu 31 Oct - 8:46

Au-dessus du volcan


Comment parler de ce roman ? Résumer « l'intrigue » serait couler de force dans un moule inadapté un contenu mouvant, insaisissable, fuyant. Il y a le Consul, il y a son ex-femme Yvonne qui tente de revenir, il y a le demi frère du Consul, il y a l'ex ami Français, le médecin….Et tout ce qui a précédé, tout ce qui ne s'efface pas, l'enfance, les morts, les erreurs…Tout ce qui hante et qui fait que le présent n'est pas possible. Et personne n'y peut rien, parce qu'aider un autre est impossible. Chacun dérive à l'intérieur de son petit enfer personnel. Et il y a un moment où continuer n'est plus possible. Alors tout est bon pour aller jusqu'au bout, le mescal par exemple. Mais il y a d'autres moyens.

Images, impressions, sensations se télescopent, se choquent, s'entrecroisent. L'univers est un kaléidoscope, qui par moment semble avoir un sens, une cohérence, pour se décomposer tout de suite après. le lecteur est comme happé, emporté. Ou pas. On peut rester sur le bord. Mais si on arrive à laisser ses repères et à suivre l'auteur et ses personnages dans leur dérive, on vit un extraordinaire voyage. Qui ne laisse pas indemne.

Un livre univers, troublant et vénéneux, dont il faut sans doute plusieurs lectures pour arriver à saisir les lignes de force.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4799
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Malcolm Lowry Empty Re: Malcolm Lowry

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum