Le Deal du moment : -83%
Antivirus McAfee Total Protection 2021 – 5 ...
Voir le deal
14.99 €

Jhumpa Lahiri

Aller en bas

Jhumpa Lahiri Empty Jhumpa Lahiri

Message par Epi le Mer 30 Nov - 22:05

Jhumpa Lahiri Pictur10

Née à Londres de parents bengalis, Jhumpa Lahiri a grandi ensuite à Rhode Island. Elle suit des études de littérature anglaise et de littérature comparée à l'université de Boston, avant de s'installer à New York avec son mari. Elle obtient le Prix Pulitzer en 2000 pour son premier livre L'Interprète des maladies. En 2003, elle publie Un nom pour un autre adapté au cinéma par Mira Nair en 2007.

(source : Wikipedia)
Epi
Epi

Messages : 1944
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jhumpa Lahiri Empty Re: Jhumpa Lahiri

Message par Epi le Mer 30 Nov - 22:08

Unaccustomed Earth (Sur une terre étrangère)
Jhumpa Lahiri Unaccu10

Huit nouvelles construites autour d’un thème général, l’expérience des enfants de ces expatriés bengalis qui ont choisi les Etats-Unis pour une autre vie, dans les années 70. On suit leurs parcours, bien différents de celui de leurs parents mais pas pour autant plus faciles. Lahiri raconte leurs difficultés à concilier les deux cultures, déchirés entre les traditions familiales et la vie américaine, les mariages mixtes souvent mal acceptés ou les mariages arrangés par la famille auxquels ils doivent parfois se résoudre. Questionnements sur l’identité, les relations familiales ou amoureuses, la difficile communication entre les deux générations, la maladie, l’absence, la mort, l’exil, la culpabilité sont quelques-uns des thèmes que Lahiri explore avec finesse et sensibilité, avec réalisme, parfois avec distance, mais qui n’exclut pourtant pas de faire passer de fortes émotions, sans effet de style inutiles. 

Huit nouvelles donc pour raconter les problèmes complexes auxquels est confronté cette seconde génération d’immigrés, le ton est juste, l’écriture est sobre et classique, les portraits très travaillés. Je n’ai pas eu le sentiment de trop peu que j’ai d’habitude en lisant des nouvelles, aucune ne se termine abruptement, même si elles n’apportent pas forcément de réponse ou de solution, j’ai ressenti la même satisfaction à la fin de chaque nouvelle qu’à la fin d’un long roman. Le recueil est divisé en deux parties, la première contient cinq nouvelles indépendantes les unes des autres, la seconde partie, la plus touchante à mon avis, en contient trois, reliées entre elles par leurs deux personnages communs, Kaushik et Hema qui prennent la parole tour à tour puis ensemble.

Ce livre me réconcilie avec le genre que je n’aimais plus depuis quelques années, alors qu’il y a fort longtemps, j’appréciais plutôt. Ce n’est pas très gai, il y a même des moments un peu difficiles, mais c’est certainement un très beau livre. Et j’ai bien sûr noté ses deux premiers dans ma LAL.
Epi
Epi

Messages : 1944
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jhumpa Lahiri Empty Re: Jhumpa Lahiri

Message par Arabella le Mer 7 Déc - 7:42

L'interprète des maladies


Des nouvelles, qui concernent essentiellement des personnes d'origine indienne vivant aux USA. Qui ont émigré, ou dont les parents ont émigré, qui ont toujours des liens plus ou moins lâches avec l'Inde, qui se marient entre Indiens, mais qui ont aussi une distance par rapport au pays d'origine. Ni d'ici, ni de là bas. Jhumpa Lahiri explore ces liens complexes, ces identités brouillées, ces petites ou grandes souffrances, ces manques. La nostalgie, mais aussi quelque chose que l'on trouve à la place de ce qu'on a laissé. Et qu'on ne pourrait plus forcément abandonner.

Un livre en demi teintes, une écriture tout en retenue. Un bon moment de lecture. 
Arabella
Arabella

Messages : 3849
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jhumpa Lahiri Empty Re: Jhumpa Lahiri

Message par kenavo le Lun 29 Juin - 6:12

Jhumpa Lahiri A2060
En d’autres mots
Présentation de l’éditeur
Premier livre conçu et écrit en italien par l’écrivain bengali de langue anglaise Jhumpa Lahiri, 
En d’autres mots est le journal d’une passion clandestine pour la langue italienne, qui s’offre à elle autant qu’elle se refuse.
Une histoire d’amour et d’initiation qui nous plonge dans les pages limpides de cette traversée linguistique et métamorphique vers une langue étrangère.
Jhumpa Lahiri Jhumpa10

Cette citation de Jhumpa Lahiri, posté quelque part sur FB, m’a donné envie de découvrir un livre d’elle.

Et quoi de mieux qu’un texte qui parle de langues, ma grande passion ?! Very Happy

Je me suis sentie en effet tout au long de ce récit très proche de l’auteure puisque je peux relater avec les avantages et désavantages d’avoir une (ou plusieurs) autre(s) langue(s) à disposition.
 
Mais il y a surtout une grande différence : j’ai appris mes langues étrangères au cours de mes études (6, 7 et 13 ans) et il ne s’agissait jamais de faire des efforts en dehors de ma vie normale
(à part deux courts essais pour tenter aussi bien l’espagnol que l’italien, mais aucune des deux langues n’est restée à part quelques rudiments).

Avec Jhumpa Lahiri le lecteur devient témoin d’une vraie histoire d’amour (voire même obsession : déménager toute sa famille pour un certain temps à Rome, parce qu’ELLE voulait être plus proche de cette langue… chapeau bas pour son mari et ses enfants de la suivre dans cette aventure).
 
C’est ainsi qu’elle arrive à laisser derrière elle ses langues maternelles (en fait sa première langue est le bengali, mais puisqu’elle a grandi aux États-Unis, l’anglais est sa « vraie » langue). Et elle s’immerge de façon totale puisqu’elle va à la fin de ce séjour romain écrire ce livre en italien.
 
Si on s’intéresse au sujet des langues, en voici un vrai beau livre… mais je ne saurais pas dire si cela va passionner d’autres lecteurs.
 
Dans la postface Jhumpa Lahiri parle des collages de Henri Matisse. Il a dû à un certain moment de sa vie abandonner sa peinture pour trouver une autre façon de s’exprimer.
Elle tire des comparaisons avec son statut de se retrouver dans une autre, nouvelle, langue.
 
Jhumpa Lahiri Aa1448

la version originale a été écrite par Jhumpa Lahiri en italien, In altre parole

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 18564
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jhumpa Lahiri Empty Re: Jhumpa Lahiri

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum