Anita Desai

3 participants

Aller en bas

Anita Desai Empty Anita Desai

Message par domreader Sam 22 Fév - 16:49

Anita Desai Sans-t10


Source Wikipedia
Anita Desai est née d'un père bengali et une mère allemande. Elle passe une bonne partie de sa vie à New Delhi. Elle partage actuellement son temps entre New Delhi, les États-Unis et l'Angleterre. Anita Desai est la mère de la romancière Kiran Desai. Elle parle cinq langues : l'allemand, le bengali, l'urdu, l'hindi et l'anglais. Elle est aujourd'hui professeur de lettres au MIT.
Elle a remporté plusieurs prix littéraires pour ses romans.

Œuvres :

Un parcours en zigzag, traduction de The Zigzag Way par Anne-Cécile Padoux, Mercure de France, 2006

[*]Poussière de diamant, traduction de Diamond Dust and Other Stories par Anne-Cécile Padoux, Mercure de France, 2002

[*]Le Jeûne et le Festin, traduction de Fasting, Feasting par Anne-Cécile Padoux, Gallimard, 2002

[*]Jeux au crépuscule, traduction de Games at Twilight par Anne-Cécile Padoux, 10-18, 1998

[*]Où irons-nous cet été ?, traduction de Where Shall We Go This Summer? par Paulette Vielhomme-Callais, Denoël, 1996

[*]La Claire Lumière du jour, traduction de Clear Light of Day par Anne-Cécile Padoux, Denoël, 1993

[*]Le Bombay de Baumgartner, traduction de Baumgartner's Bombay par Paulette Vielhomme-Callais, Stock, 1991

[*]Un village près de la mer, traduction de The Village by the Sea par Paulette Vielhomme-Callais, Gallimard, 1987

[*]Le Feu sur la montagne, traduction de Fire on the Mountain par Paulette Vielhomme-Callais, Stock, 1986

[*]Un héritage exorbitant, traduction de in custody par Paulette Vielhomme-Callais, Stock, 1985





_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3418
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Anita Desai Empty Re: Anita Desai

Message par domreader Sam 22 Fév - 16:55

Anita Desai Jeune10

Le Jeûne et le Festin
Fasting, Feasting
Anita Desai

J’avais découvert Anita Desai avec Le Feu Dans La Montagne que j’avais aimé, puis avec Un Vilage Près De La Mer que j’avais abandonné en cours de route avec ennui. J’ai tenté à nouveau ma chance avec ce roman et je n’ai pas été déçue.

Le personnage central de cette histoire est Uma, une vieille fille qui vit encore avec ses parents alors qu’elle a entre 40 et 50 ans. Nous sommes dans une ville ou passe le Gange, son père est un fonctionnaire ‘respectable’ à la retraite, qui a eu un certain statut. Une famille respectable sous tous rapports dans la société indienne traditionnelle, s’il n’y avait Uma, cette fille que l’on a pas réussi à marier et qui est devenu un poids et un objet d’embarras pour la famille. On le lui fait bien payer, elle sert de bonne à tout faire, et les humiliations petites et grandes pleuvent sur elle. Sa mère en particulier, veille à ce que tout menu plaisir lui soit interdit et son père la traite comme quantité négligeable, une source éternelle d’embarras et d’humiliation pour la famille. Il faut dire que par deux fois, il s’est fait escroquer d’une dot, qu’il a payée pour la marier à des fiancés indélicats. Cependant dès qu’Uma peut trouver un moment de joie, elle s’en empare à bras-le-corp avec une joie enfantine. La sœur cadette s’est mariée avec un beau parti semblait-il, et mène grand train à Bombay mais lors d’une de ses visites, Uma s’aperçoit qu’elle court toujours après une image du bonheur sortie de magazines sans atteindre une perfection qui n’existe pas.

Anita Desai dresse ici un portrait en creux d’une certaine société indienne très traditionnelle, c’est en particulier au destin des femmes qu’elle s’intéresse, à travers Uma et sa famille  proche et éloignée. Elle a un humour subtil, malicieux mais féroce parfois, qui souligne les incohérences d’une société qui reste très ancrée dans les traditions. Mais elle ne s’arrête pas à la société indienne et insiste sur le même genre d’incohérence dans une société occidentale, celle où se trouve plongé le jeune frère Ajun lorsqu’il part faire ses études aux USA.
C’est intéressant, c’est fort bien écrit et articulé, avec des va et vient entre présent et passé. On ne s’ennuie pas une minute dans la série de portraits qu’Anita Desai campe au fil des chapitres, mon seul bémol sera sans doute dans la partie américaine du roman, où je l’ai sentie un peu moins à l’aise et où elle force un peu le trait. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Uma, à la fois naïve et sage, résignée mais déterminée à se saisir du moindre bonheur qui passe. Un très bon moment de lecture pour moi.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3418
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Anita Desai Empty Re: Anita Desai

Message par Liseron Sam 22 Fév - 18:36

Tu donnes envie de faire une petite échappée en Inde !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4112
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Anita Desai Empty Re: Anita Desai

Message par Queenie Dim 23 Fév - 10:22

C'est tentant.

Avec le salon du livre approchant - invitée d'honneur l'Inde - je me tâte à tenter une incursion. Je crois avoir juste lu un seul livre indien (Bulbul Sharma, La colère des aubergines) que j'avais adoré en plus.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6975
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Anita Desai Empty Re: Anita Desai

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum