Le Deal du moment :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two ...
Voir le deal

Tiffany McDaniel

+2
Aeriale
Queenie
6 participants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Tiffany McDaniel

Message par Queenie Ven 21 Aoû - 8:32

Tiffany McDaniel Mcdani10


editions gallmeister a écrit:Tiffany McDaniel vit dans l’Ohio, où elle est née. Son écriture se nourrit des paysages de collines ondulantes et de forêts luxuriantes de la terre qu’elle connaît. Elle est également poète et plasticienne. Son premier roman, L’Été où tout a fondu, est à paraître aux Éditions Gallmeister.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6966
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Betty

Message par Queenie Ven 21 Aoû - 8:48

Tiffany McDaniel Coverb10
Betty
Ed. Gallmeister (août 2020)
Trad. François Happe

Betty, fille d'une blanche et d'un indien, dans les années 60, au cœur de l'Ohio. Issue d'une famille nombreuse, elle est la plus mate de peau. Et elle va nous raconter son histoire.

Betty, c'est un roman saga, on suit cette famille, on en découvre les secrets terribles, la solidarité et les rivalités, la vie en milieu rural, le racisme, la beauté et la richesse de la nature. Betty se fait la narratrice, la gardienne des mots, celle qui conjure le sort par des poèmes, ou lance des prières aux aigles. L'écriture comme un refuge, une force, une magie, Betty dresse le portrait de sa famille, avec vitalité, sincérité, et un grand sens de la justice.

Ce roman de Tiffany McDaniel est magnifique de poésie et de force, un chant panthéiste pour lutter contre le mal au tapi chez l'humain. Car l'autrice, par la voix claire et énergique de Betty, va dénoncer la violence faite aux femmes, la précarité, le racisme jusqu'au cœur de la famille, l'illusion du rêve américain.
Betty est la Force qui se bat, qui parle, qui affronte, c'est aussi celle qui rassemble, guérit, soutien.

Un livre qui bouleverse, guide, émerveille. On rencontre Betty, et on a envie de la suivre jusqu'en haut du plus haut des arbres.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6966
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Aeriale Ven 21 Aoû - 9:10

Quel beau commentaire! 

Le sujet t’a inspirée @Queenie, et je vais te suivre avec envie! 

Ce sera mon prochain achat eat2
Aeriale
Aeriale

Messages : 11378
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Liseron Ven 21 Aoû - 9:54

Quand Gallmeister nous tient...

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Queenie Sam 22 Aoû - 8:01

Aeriale a écrit:Quel beau commentaire! 

Le sujet t’a inspirée @Queenie, et je vais te suivre avec envie! 

Ce sera mon prochain achat eat2

Liseron a écrit:Quand Gallmeister nous tient...

Je sens qu'on va beaucoup en entendre parler. Betty le mérite amplement !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6966
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Aeriale Ven 2 Oct - 9:12

Betty

Non seulement Papa avait besoin que l’on croie à ses histoires, mais nous avions tout autant besoin d’y croire aussi. […] En fait, nous nous raccrochions comme des forcenés à l’espoir que la vie ne se limitait pas à la simple réalité autour de nous. Alors seulement pouvions-nous prétendre à une destinée autre que celle à laquelle nous nous sentions condamnées. 

C'est l'histoire de Betty surnommée "La petite indienne", inspirée de la mère de l'auteure qui, enfant, écrivait des moments de sa vie et les enterrait dans des bocaux sous terre. A travers le prisme du temps passé, elle nous raconte.

La rencontre de ses parents d'abord, dans la fin des années 30, une blanche issue d'un milieu pauvre, avec son père cherokee, à Brethed, village perdu au fond de l'Ohio. Un enfant nait, le premier d'une longue lignée qui en connaîtra huit dont deux mourront en bas âge. Après une longue errance, la famille se refixe là bas mais le racisme ambiant et les maigres ressources ne leur facilitent pas la tâche. 

De l'image d'un monde merveilleux où l'âme communie avec la nature qui leur parle, monde réinventé par ce père débordant d'amour, Betty va peu à peu voir apparaître la figure du mal et la réalité d'un univers corrompu. Les joies et l'insouciance de l'enfance vont s'effacer face à la perversion de celui des adultes. Mais Betty fait front. Seule héritière de cette force transmise directement de la terre, elle va se battre avec ses mots et surmonter les démons qui la rattachent à son histoire.

Ce roman distille au fil des pages des drames, des révélations et une violence toujours tapie, pourtant l'atmosphère n'est jamais pesante. L'écriture de Tiffany McDaniel est emplie de lumière, elle coule d'elle même avec une aisance telle qui fait que l'horreur et la grâce se côtoient sans jamais se heurter. C'est terriblement prenant, j'ai refermé ce roman avec un manque, l'impression de connaître Betty que l'on voudrait étreindre. Une Betty magnifique et courageuse, des personnages forts très présents, un récit impossible à oublier. Superbe!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11378
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par domreader Ven 2 Oct - 22:19

Il me tentait bien celui-là, tu crois qu'il me plairait ?  Question

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Queenie Sam 3 Oct - 8:34

Oui !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6966
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Aeriale Sam 3 Oct - 9:12

domreader a écrit:Il me tentait bien celui-là, tu crois qu'il me plairait ?  Question
 Oh oui, Je pense aussi Dom!

Après être très bien rentrée dans le sujet, j'ai eu un petit passage à vide, j'avais hâte d'avancer. Un peu trop d'incantations, de références aux légendes cherokees, etc.. C'était beau et poétique, certes mais trop appuyé (à mon goût) 

Cela n'a pas duré. L'intrigue reprend de sa force très vite, et là j'ai commencé à dévorer les pages avec fureur! 

Je les ai encore tous bien en tête, Landon, Fraya, Flossie et ses rêves de gloire, le fragile Lint, Trustin et les autres, et ils vont y rester. J'ai eu du mal à m'intéresser au roman suivant, encore trop imprégnée de cette histoire. Lance toi Dom!

(Si tu veux je te le passe quand je viens le mois prochain)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11378
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par domreader Lun 15 Fév - 10:42

Betty
Tiffany McDaniel
 
Voilà un beau roman, un roman qui vient de loin, puisqu’il fait sans cesse miroir à la sagesse indienne ancestrale. Betty, une enfant de sang mêlé Cherokee, raconte l’histoire de sa famille hors-normes : de sa mère tout d’abord, une femme étrange et tourmentée qui se donnera brusquement à ce père Cherokee. Ce sera l’homme de sa vie, le pilier de la nombreuse descendance qu’il lui donnera après l’avoir vengée de son père violent. Betty, une enfant d’une dizaine d’années, nous raconte donc l’histoire parfois violente mais toujours magnifique de cette grande famille. Elle fait des notes de leurs faits et gestes, de ses propres aventures et les enterre sous la maison dans des bocaux de verre ; ce sont à la fois les mots mémoires et les mots curateurs. C’est ainsi qu’elle exprime ses bonheurs ou ses chagrins, et ils seront nombreux. Il ne fait pas bon être de sang mêlé dans ces années-là et Betty est le portrait craché de son père. Elle a le type Cherokee et le racisme ambiant la touche encore plus que ses frères et sœurs, en particulier à l’école où elle est mise à l’écart par les autres enfants comme par les adultes. 

Mais la violence ne s’exerce pas qu’à l’extérieur, elle se niche aussi à l’intérieur de la famille comme Betty ne tarde pas à s’en rendre compte. C’est là qu’elle est la pire, puisqu’il faut qu’elle reste secrète. Heureusement que le père est là, pour la remettre en lien avec la nature et l’univers, l’ancrer dans le monde à travers les traditions et la sagesse indienne qu’il lui transmet. C’est toujours lui qui apaise, qui remet le monde à l’endroit dans la mesure du possible, même s’il n’est pas lui-même sans failles. C’est lui qui tisse les liens de cette grande fratrie dont tous les membres sont aussi étranges que fragiles dans un monde qui ne les ménage pas.
 
J’ai beaucoup aimé ce roman dense et original, la façon dont Betty raconte l’univers, selon cette vision ancestrale héritée de son père Cherokee. C’est véritablement ce qui donne beaucoup de relief au récit de Betty et aux personnages de ce roman. C’est aussi ce qui apporte à ce récit une forme de flamboiement, alors qu’autrement il serait simplement tragique.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Aeriale Mar 16 Fév - 18:12

Super! Tu as aimé aussi cheers

J'en ai tellement parlé autour de moi, je crains de l'avoir trop encensé car certains (très peu, c'est vrai) n'ont pas aimé du tout. Et ça me surprend toujours   ;-)

Il faut rentrer dans cet univers un peu spécial de l'âme indienne. Si on est hermétique, l'ensemble peut sembler bizarre, voire invraisemblable ("folklorique" j'ai même entendu Rolling Eyes ) Ne pas y voir toute la lumière en tout cas, comme tu le dis @Domreader, et c'est très dommage.

Mais pour l'instant les détracteurs sont vraiment très rares!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11378
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Queenie Mer 17 Fév - 9:01

J'aurais sauté à la gorge de la personne prononçant le mot "folklorique" en parlant de Betty.

Qu'elle ne croise pas mon chemin !

Je peux comprendre qu'on entre pas dans cet univers - parce qu'il a, aussi, un côté conte, magique, et très panthéiste.

Mais je suis ravie de voir que Betty arrive à conquérir tant de cœur

Je suis un peu Oracle quand même, j'avais dit ça à sa sortie : "Je sens qu'on va beaucoup en entendre parler. Betty le mérite amplement !"

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6966
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Aeriale Mer 17 Fév - 18:51

Queenie a écrit:J'aurais sauté à la gorge de la personne prononçant le mot "folklorique" en parlant de Betty.

Qu'elle ne croise pas mon chemin !
Tiffany McDaniel 177985974
Elle a dit bien pire, cette personne, si tu savais!

Spoiler:
J'ai mis une semaine à m'en remettre  mdr

Ca m'a paru tellement extrême et injustifié que je me suis demandée si elle l'avait bien lu !  

Queenie a écrit:Je suis un peu Oracle quand même, j'avais dit ça à sa sortie : "Je sens qu'on va beaucoup en entendre parler. Betty le mérite amplement !"
Ouiii biglov
Aeriale
Aeriale

Messages : 11378
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Queenie Jeu 18 Fév - 8:34

Aeriale a écrit:
Queenie a écrit:J'aurais sauté à la gorge de la personne prononçant le mot "folklorique" en parlant de Betty.

Qu'elle ne croise pas mon chemin !
Tiffany McDaniel 177985974
Elle a dit bien pire, cette personne, si tu savais!

Spoiler:
J'ai mis une semaine à m'en remettre  mdr

Ça m'a paru tellement extrême et injustifié que je me suis demandée si elle l'avait bien lu !


Un livre jeunesse ? Parce que c'est un roman avec une narratrice ado ? Eh ben...
Mais je n'ai pas lu Mark Twain, je ne ne peux comparer.

"Pas de lumière" ? Je l'ai trouvé très lumineux parfois (elle ne lit pas de roman noir peut-être ? Type Absolute Darling, Né d'aucune femme ?)

Enfin, elle est vraiment complétement passé à côté. Ça arrive. C'est vrai qu'on a parfois du mal à le comprendre, et on se sent même touché comme s'il s'agissait d'une attaque personnelle.



_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6966
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par domreader Jeu 18 Fév - 11:19

Queenie a écrit:
Aeriale a écrit:
Queenie a écrit:J'aurais sauté à la gorge de la personne prononçant le mot "folklorique" en parlant de Betty.

Qu'elle ne croise pas mon chemin !
Enfin,  elle est vraiment complétement passé à côté. Ça arrive. C'est vrai qu'on a parfois du mal à le comprendre, et on se sent même touché comme s'il s'agissait d'une attaque personnelle.

Bien d'accord avec vous, elle est non seulement passée à côté du livre mais elle fait aussi preuve d'une véritable méconnaissance littéraire, impossible de comparer cela à Mark Twain, ou encore de le classer dans la littérature jeunesse. Elle a dû sauter de nombreux passages !  Razz

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Tiffany McDaniel Empty Re: Tiffany McDaniel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum