Le deal à ne pas rater :
Four encastrable Pyrolyse SAUTER SFP932X
379.99 €
Voir le deal

Sema Kaygusuz

2 participants

Aller en bas

Sema Kaygusuz Empty Sema Kaygusuz

Message par Arabella Sam 27 Fév - 22:15

Sema Kaygusun (1972-   )



Sema Kaygusuz Kaygus10



Sema Kaygusuz est une femme de lettres turque, née à Samsun le 19 août 1972. Elle est la fille d'un officier descendant d'une famille alévie du Dersim. Elle en fait le sujet de son livre Ce lieu sur ton visage.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4646
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Sema Kaygusuz Empty Re: Sema Kaygusuz

Message par Arabella Sam 27 Fév - 22:15

Ce lieu sur ton visage


Il s'agit d'un livre déroutant, dont il est difficile de parler, et encore moins d'en faire un résumé tant il part dans des nombreuses directions et suit de pistes multiples. C'est une oeuvre très intime, où l'auteur évoque des événements et des ressentis personnels, d'une manière poétique, métaphorique, symbolique, dont je ne suis pas sûre d'avoir saisi la majorité des sens. Au départ du livre il y a sa grande-mère, qui a survécu à des massacres perpétrées par l'armée turc en 1937 dans le Dersim, dirigés contre les Kurdes de confession alévi. La culpabilité des survivants, la chape de plomb qui rend le sujet difficile à évoquer, voire interdit en Turquie, rend nécessaire à Sema Kaygusuz d'en parler, de remettre en mémoire. Mais plutôt que de manière factuelle, elle essaie de restituer une résonance intérieure, une symbolique.

Le livre part d'un figuier, arbre symbolique entre tous, que l'auteure, comme c'est le cas dans certaines traditions, identifie à l'arbre du paradis terrestre, celui dont le fruit était interdit et qui a précipité la chute de l'homme dans le monde du pêché. Un autre symbole important, est le personnage de Hızır, un mystérieux personnage qui apparaît dans le Coran, et qui entre autres, a rencontré Moïse dans une scène mémorable (meurtre d'un jeune garçon). Sema Kaygusuz fait d'ailleurs beaucoup référence dans son livre à la religion alévi, religion très syncrétique, longtemps considérée un courant de l'islam, mais de plus en plus revendiquée comme une religion en soi, inspirée de l'islam mais aussi d'autres religions de la région, assumant par exemple la filiation avec les religions mésopotamiennes, il y a un lien entre Hızır et le mythe de Gilagamesh. Une idée forte de cette religion étant par exemple qu'il faut prendre le Coran dans l'esprit et non pas la lettre, les prescriptions comme l'interdiction de manger du porc ou de boire de l'alcool, l'obligation pour les femmes de porter le voile, étant considérées comme adaptées à une société donnée à un moment donné, et étant sans objet dans une autre société.

Cela ouvre des perspectives intéressante, comme de considérer toute religion légitime en soi : quelle que soit la façon dont on appelle l'éventuel « Etre suprême », il parlerait aux hommes d'une société d'une manière qui soit compréhensible pour eux, et donc différente à travers l'histoire. Il y aurait donc une part de vérité dans toute religion. Là réside pour moi, l'intérêt principal de ce livre : proposer une ouverture culturelle, une perspective différente, de ce que je pour part je connais très peu, les religions orientales après le christianisme, dont l'image est fortement écornée, voire répulsive étant donnée le contexte actuel.

J'avoue toutefois avoir été souvent perdue dans le livre de Sema Kaygusuz, tant son univers est éloigné du mien. L'aspect mystique en particulier, où tout prend sens d'une autre manière et où une forme d'extase et de permanente fuite du factuelle m'ont un peu laissé sur le bord du chemin parfois.

Mais il y a de très bons moments aussi, poétiques, bien qu'un peu étranges. Je crois que pour vraiment apprécier ce livre, il faut avoir la capacité de laisser le raisonnement et le désir de tout comprendre de côté, et se laisser porter par le rythme de la phrase, par le mouvement des images et des symboles, en ressentant plus qu'en pensant.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4646
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Sema Kaygusuz Empty Re: Sema Kaygusuz

Message par Queenie Dim 28 Fév - 8:29

Sema Kaygusuz 97823320

J'étais sûr que ça allait être du Actes Sud ce livre !

Cela ouvre des perspectives intéressante, comme de considérer toute religion légitime en soi : quelle que soit la façon dont on appelle l'éventuel « Etre suprême », il parlerait aux hommes d'une société d'une manière qui soit compréhensible pour eux, et donc différente à travers l'histoire. Il y aurait donc une part de vérité dans toute religion. Là réside pour moi, l'intérêt principal de ce livre : proposer une ouverture culturelle, une perspective différente, de ce que je pour part je connais très peu, les religions orientales après le christianisme, dont l'image est fortement écornée, voire répulsive étant donnée le contexte actuel.

C'est un très beau message. Et un argument intéressant à utiliser face aux borné·es du Dieu unique, religion unique.


Je ne pense pas que ce soit un livre pour moi... Si c'est pour m'y perdre, moi qui déjà, n'y connais pas grand chose en poésie, religion, et cie.

Je ne savais pas que l'arbre du fruit défendu était le figuier dans certaines religions !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6605
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Sema Kaygusuz Empty Re: Sema Kaygusuz

Message par Arabella Dim 28 Fév - 10:35

Pour l'arbre de la connaissance du Paradis, les textes précisent "le fruit". Mais comme un des mots latins pour fruit est pomum, dans la tradition occidentale, c'est devenu la pomme. Or des indices dans le texte bibliques font intervenir un peu plus loin un figuier, d'où l'identification de plus en plus fréquente du fruit défendu à la figue. Mais tout cela est quand même assez flou et sujet à des interprétations.

Le livre est franchement ardu, c'est difficile d'en recommander la lecture.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4646
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Sema Kaygusuz Empty Re: Sema Kaygusuz

Message par Queenie Lun 1 Mar - 8:36

Merci pour ces précisions

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6605
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Sema Kaygusuz Empty Re: Sema Kaygusuz

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum