Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €

Selva Almada

5 participants

Aller en bas

Selva Almada Empty Selva Almada

Message par kenavo Mar 25 Jan - 1:31

Selva Almada A5195

Selva Almada, née le 1er janvier 1973 à Villa Elisa, est une écrivaine argentine.


source et suite


Bibliographie
2012 El viento que arrasa / Après l’orage
2013 Ladrilleros / Sous la grande roue
2014 Chicas muertas / Les Jeunes Mortes
2021: No es un río / Ce n’est pas un fleuve

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par kenavo Mar 25 Jan - 1:31

Selva Almada Aa3327
Après l’orage
Présentation de l’éditeur
Un garage au milieu de nulle part, dans le nord de l’Argentine.
La chaleur est étouffante, les carcasses de voiture rôtissent au soleil, les chiens tournent en rond. Le révérend Pearson et sa fille Leni, seize ans, sont tombés en panne ; ils sont bloqués là, le temps que la voiture soit réparée. El Gringo Brauer s’échine sur le moteur tandis que son jeune protégé Tapioca le ravitaille en bières fraîches et maté.

Dans ce huis clos en plein air, le temps est suspendu, entre deux, l’instant est crucial : les personnages se rencontrent, se toisent, s’affrontent. C’est peut-être toute leur vie qui se joue là, sur cette route poussiéreuse, dans ce paysage hostile et désolé, alors que l’orage approche.

Selva Almada signe ici un premier roman époustouflant de maîtrise, dans une prose sobre, cinématographique, éminemment poétique.
« Huis clos » est en effet la bonne description.

J’ai eu l’impression de voir une pièce de théâtre, la nature, le garage, la maison de Brauer ne sont que coulisse, ce qui est important sont les quatre personnages qui agissent « sur scène ».

C’est impressionnant ce que Selva Almada arrive à créer sur si peu de pages.

Malheureusement on a un peu perdu la force du titre original : El viento que arrasa (le vent qui saccage/détruit). Mais les tensions sont palpables dès les premières pages. Et tout comme ce fameux orage, annoncé dans le titre français, il y a aussi un point culminant entre les personnages.

C’est du Tchekhov at best !

Cela fait tellement longtemps que cette auteure était sur ma liste à lire… tellement contente d’avoir enfin franchi le pas.
Je ne vais pas m’arrêter après cette première rencontre.

Selva Almada Aaa416

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Aeriale Mar 25 Jan - 17:42

Ca me dirait bien de découvrir une auteure argentine, je retiens. 

Il ne faut que 145 pages j’ai vu, il a tout d’une pièce de théâtre, vu ce que tu en dis, c’est vrai!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par kenavo Mer 26 Jan - 1:07

je ne peux que t'encourager, je suis certaine que tu devrais aimer

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Aeriale Mer 26 Jan - 8:36

Ça marche, merci Kena!

Et la couverture poche est jolie, je trouve..
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Nightingale Mer 26 Jan - 10:57

Voilà qui semble très sympa. Wink

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2719
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Liseron Mer 26 Jan - 11:47

Aeriale a écrit:Ca me dirait bien de découvrir une auteure argentine, je retiens. 

Il ne faut que 145 pages j’ai vu, il a tout d’une pièce de théâtre, vu ce que tu en dis, c’est vrai!
Je propose un fil spécial pour  @Aeriale , Livres qui font moins de 150 pages  wink4

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4138
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Nightingale Mer 26 Jan - 11:55

Liseron a écrit:
Aeriale a écrit:Ca me dirait bien de découvrir une auteure argentine, je retiens. 

Il ne faut que 145 pages j’ai vu, il a tout d’une pièce de théâtre, vu ce que tu en dis, c’est vrai!
Je propose un fil spécial pour  @Aeriale , Livres qui font moins de 150 pages  wink4
Selva Almada 177985974

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2719
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par kenavo Jeu 27 Jan - 1:24

Nightingale a écrit:Voilà qui semble très sympa. Wink
en effet, très sympa Wink

Liseron a écrit:Je propose un fil spécial pour  @Aeriale , Livres qui font moins de 150 pages  wink4
mdr

et voici ma deuxième lecture

Selva Almada A5205
Ce n’est pas un fleuve
Présentation de l’éditeur
Le soleil, l'effort tapent sur les corps fatigués de trois hommes sur un bateau. Ils tournent le moulinet, tirent sur le fil, se battent pendant des heures contre un animal plus fort, plus grand qu'eux, une raie géante qui vit dans le fleuve. Étourdis par le vin, par la chaleur, par la puissance de la nature tropicale, un, deux, trois coups de feu partent. Dans l'île où ils campent, les habitants viennent les observer avec méfiance, des jeunes femmes curieuses s'approchent. Ils sont entourés par la broussaille, par les odeurs de fleurs et d'herbes, les craquements de bois qui soulèvent des nuées de moustiques près du fleuve où le père d'un des trois hommes s'est noyé. Ils se savent étrangers mais ils restent. A chaque page, le paysage, les éléments façonnent le comportement et la psychologie des personnages qui confondent le rêve et la réalité, le présent et les souvenirs dans la torpeur fluviale. Dans cet hymne à la nature, Selva Almada démystifie l'amitié masculine, sa violence, sa loyauté. Avec un style ensorcelant, l'auteure vous emporte loin avec un langage brut et poétique où les mots et les silences font partie de l'eau. Ce roman est une caresse de mains rêches qui reste collé à votre peau, à votre mémoire.
L’écriture de Selva Almada a un effet hypnotique sur moi… et même si ce roman n’a même pas cent pages, je l‘ai parcouru essoufflé.

J’en ressors un peu moins enthousiaste qu’après ma première rencontre, mais c’est évident pour moi que cette auteure va figurer parmi mes grandes découvertes de 2022.

En ce qui concerne cette histoire de fleuve, elle a choisi de la raconter non pas par ordre chronologique, mais elle saute du présent au passé et en plus elle met plusieurs personnes différentes au centre.

Cela sonne un peu confus, mais je garantie, Selva Almada a le don de tenir bien les rênes de son scénario (une fois de plus, les images qu’elle sait créer, sont très proche du cinéma).

Un autre coup de cœur.

Selva Almada A5210

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Aeriale Jeu 27 Jan - 8:16

Nightingale a écrit:
Liseron a écrit:
Aeriale a écrit:Ca me dirait bien de découvrir une auteure argentine, je retiens. 

Il ne faut que 145 pages j’ai vu, il a tout d’une pièce de théâtre, vu ce que tu en dis, c’est vrai!
Je propose un fil spécial pour  @Aeriale , Livres qui font moins de 150 pages  wink4
Selva Almada 177985974

Bonne idée mdr 

Ça me réconforte tellement d’avancer dans ma PAL que je suis prête à toutes les compromissions.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Queenie Jeu 27 Jan - 9:25

Liseron a écrit:
Aeriale a écrit:Ca me dirait bien de découvrir une auteure argentine, je retiens. 

Il ne faut que 145 pages j’ai vu, il a tout d’une pièce de théâtre, vu ce que tu en dis, c’est vrai!
Je propose un fil spécial pour  @Aeriale , Livres qui font moins de 150 pages  wink4

Je suis preneuse !
(Et je peux monter jusqu'à 200)

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7007
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par kenavo Mar 19 Avr - 6:37

Selva Almada Aa3336
Sous la grande roue
Présentation de l’éditeur
Deux ados sont étendus au milieu de la fête foraine, au pied de la grande roue. C'est l'aube. La bagarre a mal tourné, ils ont sorti les couteaux... Sous le ciel blanc et vide, les vies défilent, singulières et pareilles, et les mystérieux enchaînements qui ont mené au drame.

Pajarito Tamai et Marciano Miranda étaient pourtant amis. Tous deux fils de fabricants de briques, ils sont voisins, nés à quelques heures d'intervalle dans la même clinique de l'intérieur argentin, ils grandissent ensemble et font les quatre cents coups. Jusqu'à ce qu'un malentendu les sépare et en fasse des ennemis jurés à l'école primaire. Comme leurs pères avant eux. Puis arrive Ángel, le beau gosse, le frère de Marciano, qui ne ressemble à aucun autre, qui n'aime pas les gringas, ni peut-être les filles en général. Et c'est encore pire...

Sous un soleil de plomb qui fait enrager, Marciano rêve de vert et d'eau, Pajarito ne comprend pas ce qui lui arrive, le destin compte les points entre la discothèque et la fête foraine et attise les haines en attendant son heure.

Tragédie rurale au cordeau dans la grande tradition américaine, histoire d'amour et d'une violence que rien ne peut conjurer : ce deuxième roman de Selva Almada prouve s'il en était besoin qu'elle a un talent fou. Et qu'elle sait faire du cinéma.

" Une des voix les plus fortes et les plus intéressantes de la jeune littérature hispano-américaine [...]. Selva Almada réussit un texte solide, brillant, extrêmement riche et de grande ampleur. "
El Cultural
Troisième lecture et encore une fois un coup de cœur.

Selva Almada est vraiment arrivée à me charmer avec ses différentes histoires.

Celle-ci est racontée avec des mots plus crus que dans les autres romans mais elle a su faire de nouveau un vrai script pour un film.

En plus sa façon de raconter les événements donne une énergie à part – on découvre au début en quelque sorte « la fin » - deux corps blessés qui se rappellent leurs vies… et surtout le chemin qui les a amenés à cette bagarre qui va probablement se terminer mauvais pour eux.

C’est fascinant et vraiment extra. Je suis complètement sous le charme.

Des histoires qui vous remuent, des personnages qui vous touchent, des destins qui vous désolent… il y a de tout cela entre ces pages et je sais que  Pajarito Tamai et Marciano Miranda vont rester encore longtemps près de moi.

drunken

Selva Almada A5211

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Aeriale Mar 19 Avr - 11:39

Je ne sais plus lequel choisir...Ces trois romans ont tous l’air de sortir des sentiers battus. 

L’atmosphère, les lieux et ce qui les rattachent aux personnages paraissent avoir de l’importance, et c’est très tentant. 

Lequel me conseillerais tu pour commencer Kena? Ce dernier m’ inspire beaucoup...
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par kenavo Mer 20 Avr - 1:24

Aeriale a écrit:Lequel me conseillerais tu pour commencer Kena? Ce dernier m’ inspire beaucoup...
difficile de le dire, je les ai aimé tous les trois (avec une légère préférénce pour mon premier lu, mais c'est souvent ainsi), mais je verrais en effet le dernier très bien pour toi...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Aeriale Jeu 21 Avr - 8:16

D’accord... Merci @Kenavo

Je l’ai noté sur mon pense bête ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Selva Almada Empty Re: Selva Almada

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum