Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

Nancy Mitford

3 participants

Aller en bas

Nancy Mitford Empty Nancy Mitford

Message par domreader Lun 14 Fév - 10:25

Nancy Mitford Nancy10

Source Wikipedia

Nancy Freeman-Mitford, plus connue sous le nom de Nancy Mitford, est une romancière et biographe britannique, née le 28 novembre 1904 à Londres et morte le 30 juin 1973 à Versailles.
Installée en France à partir de 1946, elle est célèbre pour ses œuvres littéraire, mais aussi pour son rôle prépondérant dans la vie mondaine, en France, comme en Grande-Bretagne, les décennies précédentes, au cours de l'entre-deux-guerres.
Née au 1, Graham Street (aujourd'hui Graham Place), dans le quartier londonien de Belgravia, Nancy Mitford est la fille de David Freeman-Mitford, deuxième Lord Redesdale, une famille aristocratique anglaise très ancienne, et l'aînée d'une fratrie composée de six sœurs et d'un garçon. Son père simulait, pour le plaisir de ses filles, des chasses à courre sur le domaine familial. Il aimait aussi pratiquer l'art aristocratique de déplaire, refusant par exemple les invitations à dîner en rétorquant qu'il mangeait très bien chez lui. Recevant des cours au sein du domicile familial avec ses frère et sœurs, elle plaide pendant des années en faveur d'une scolarisation normale. En 1921, elle est enfin autorisée à passer un an en pension au château de Hatherop (à proximité de Fairford), un établissement privé informel pour les jeunes femmes de bonne famille.
Elle fréquente dans sa jeunesse les Bright Young People, un groupe de jeunes aristocrates hédonistes qui défrayent la chronique, et qui formera le sujet de l'un de ses livres. Elle tombe amoureuse d'Hamish St. Clair-Erskine, sans réel retour de sa part, ce qui est le sujet de son premier roman. Elle épouse le 4 décembre 1933 Peter Rodd, mais les infidélités de son mari les conduisent bientôt à une vie séparée. Grande mondaine de l'entre-deux-guerres, elle rencontre, connaît et reçoit dans son salon les beaux esprits de son temps. Elle se consacre également à l'écriture, en faisant paraître notamment ses premiers romans, comme Christmas Pudding en 1932 où l'héroïne principale, Amabelle, qui s'adonne à la prostitution de luxe, réunit pour Noël des amis à la campagne. Le ton est d'un humour pince-sans-rire et d'un pragmatisme tranchant. Amabelle est ainsi désolée de constater, à propos de ses invités, que « le problème, c'est que les gens s'attendent à être heureux dans l'existence »7. Elle écrit aussi pour un journal, The Sunday Times y décrivant avec un humour grinçant sa propre classe aristocratique, et laissant apparaître des opinions de gauche (à l’opposé de plusieurs de ses sœurs).
Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle tombe amoureuse d'un compagnon du général de Gaulle, Gaston Palewski. Elle bénéficie d'une notoriété littéraire assez forte au début de l'après-guerre grâce notamment à son roman La Poursuite de l'amour (The Pursuit of Love, 1945), dont le succès renforce son indépendance financière. En mars 1946, elle s'installe à Paris au 7, rue Monsieur, afin de se rapprocher de Gaston Palewski, momentanément sans emploi après le départ de Charles de Gaulle du gouvernement provisoire. Déjà bien connue, y compris en France, elle devient ainsi « La dame de la rue Monsieur ». Gaston Palewski vient la voir régulièrement et ils mènent une vie intellectuelle et mondaine très animée. Mais il ne veut pas s'installer chez elle n'y l'épouser.
Elle continue à écrire des romans, comme L'Amour dans un climat froid (Love in a Cold Climate, 1949), avec un certain succès, ainsi que des essais, des traductions en anglais (notamment de La Princesse de Clèves), des traductions et adaptations cinématographiques (par exemple pour un film de Mark Robson, La Petite Hutte (The Little Hut)) et des biographies remarquées : Madame de Pompadour en 1954, Voltaire in Love en 1957, The Sun King : Louis XIV at Versailles en 1966, Frederick the Great en 1970, etc.
Gaston Palewski la quitte pour épouser en mars 1969, à 68 ans, Helen-Violette de Talleyrand-Périgord, sa maîtresse attitrée, récemment divorcée du comte James de Pourtalès, son époux depuis 1937. Nancy Mitford s'installe alors à Versailles en 1969. Opérée peu de temps après d'une tumeur cancéreuse au foie, elle meurt quatre ans plus tard, en 1969.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3465
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Nancy Mitford Empty Re: Nancy Mitford

Message par domreader Lun 14 Fév - 10:26

Highland Fling
Nancy Mitford
 
Je me suis aperçue que j’avais déjà lu un roman de cette auteure sans en avoir aucun souvenir, c’était La Poursuite De L’Amour, aucune trace de commentaire non plus, cela ne plaide pas en sa faveur.
 
Highland Fling est le premier roman de Nancy Mitford (1931) et nous livre un portrait léger et assez humoristique de l’aristocratie britannique que Nancy Mitford connaissait bien puisqu’elle y était née.
 
Sally et Walter, jeunes mariés et membres de la petite noblesse britannique désargentée, sont chargés d’organiser le séjour estival de plusieurs amis de la tante de Sally dans son château en Ecosse. Walter et sally sont de jeunes gens  insouciants, frivoles et fauchés et l’idée d’un séjour en Ecosse gratuit en échange de leur rôle d’hôtes les séduit. Ils y convient aussi deux de leurs amis Jane Dacre et Albert Gates, un jeune peintre loufoque. Le séjour sera riche en imprévus et sera l’occasion de nous faire le portrait plein d’humour – bien qu’un tantinet caricatural – de la haute société britannique.
 
Un roman léger et assez drôle qui n’a pas d’autre prétention. On fait souvent la comparaison entre les écrits de Nancy Mitford et Barbara Pym mais franchement, hormis une certaine forme d’humour, Nancy Mitford n’a pas la subtilité ni le pouvoir d’évoquer des atmosphères ou de véritables personnages comme ceux de Barbara Pym. Ce très court roman est un amusement, sans plus.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3465
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Nancy Mitford Empty Re: Nancy Mitford

Message par kenavo Lun 14 Fév - 12:40

merci pour le fil, j'a récupéré mon ancien commentaire

commentaire de 2014

Nancy Mitford A831
Christmas Pudding
Présentation de l’éditeur
Un Noël à la campagne dans le Gloucestershire. La perspective est séduisante pour un groupe de jeunes mondains, un peu las de la routine londonienne, qui décident de séjourner à proximité du domaine de Lady Bobbin et de ses enfants.
Multipliant péripéties invraisemblables et dialogues mordants, Nancy Mitford dresse un portrait décalé de la société anglaise dans les années 1930.

«En vérité, il s'agit moins ici d'un pudding que du soufflé d'un grand chef... dans lequel je vous incite à vous plonger avec délices.»
Joseph Connolly

«Ce livre dégage une énergie d'un genre particulier, alimentée par la volonté infaillible et louable d'une auteur qui préférerait mourir plutôt que d'ennuyer ses lecteurs.»
Rachel Cooke, The Guardian
Si cela n’aurait pas été à cause de ce titre que j’ai trouvé lors de ma recherche pour des livres pour la LC de Noël, je ne pense pas que j’aurais prévu de lire Nancy Mitford un de ces jours.

Mais là je sors assez contente de cette lecture qui est tout à fait parfait pour ce sujet.

Par moment j’ai pensé à Vita Sackville-West pour ce portrait de cette société anglaise des années 1930.

Cela se lit vite et sans déplaisir. Je ne pense pas renouveler avec cette auteure, mais pour une lecture distrayante et agréable, elle est certainement une valeur sûre.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31160
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Nancy Mitford Empty Re: Nancy Mitford

Message par Arabella Lun 14 Fév - 16:42

Je ne suis pas une très grande fan de cette auteur, je trouve cela en effet un peu trop léger.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Nancy Mitford Empty Re: Nancy Mitford

Message par Arabella Lun 14 Fév - 19:22

Le cher ange


Une jeune anglaise Grace, épouse un aristocrate français, ils ont un fils, ils s'installent en France. Mais les différences culturelles ne rendent pas toujours la vie commune facile, et l'adaptation de Grace à la vie parisienne est parfois éprouvante, même si elle a des aspects plaisants. Son mari est évidemment très infidèle. Elle décide de le quitter et part pour Londres avec son fils. Mais son mari et sa vie en France lui manquent, alors que son fils Sigi trouve son compte à la séparation de ses parents, et fait tout ce qu'il peut pour qu'ils ne revivent pas ensemble.

C'est très léger, par moments amusant, mais quand même plein de clichés, et très attendu. Les différences entres les Français et les Anglais relèvent du stéréotype la plupart du temps, et il s'agit de toute façon d'une société aristocratique, très anachronique pour l'époque à laquelle se passe le roman de toute façon. Cela se lit facilement, n'est pas déplaisant, mais très mineur tout de même. Un soupçon d'humour, un peu une sorte d'Evelyn Waugh au féminin, rend tout cela très lisible mais vraiment pas inoubliable.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Nancy Mitford Empty Re: Nancy Mitford

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum