-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

Ursula K. Le Guin

+2
Aeriale
domreader
6 participants

Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Ursula K. Le Guin

Message par domreader Dim 20 Nov - 18:46

Ursula K. Le Guin Ursula10

Source Babelio

Ursula Kroeber Le Guin est une écrivaine américaine de science-fiction et de fantasy née en 1929 à Berkekey (USA) et morte en 2018.

Elle fait ses études au Radcliffe College de l'Université Harvard et à l'Université Columbia à New York. Après l'obtention d'une bourse d'études Fulbright, elle part pour la France où elle rencontre l'historien américain d'origine française Charles Le Guin avec qui elle se marie en 1953 à Paris.
Elle présente en 1952 une thèse sur "Les idées de la mort dans la poésie de Ronsard".

Son premier roman remarquable est "Le Monde de Rocannon" en 1966. Le succès vient avec la publication en 1969 de son roman "La main gauche de la nuit" qui reçoit de nombreux prix (prix Hugo du meilleur roman et prix Nebula du meilleur roman) et est devenu depuis un des grands classiques de la science-fiction. Ce roman, début d'un cycle intitulé "Le cycle de l'Ekumen", qui comporte six autres ouvrages, brise les schémas de la science-fiction de l'âge d'or.

Bien qu'elle ait écrit de nombreux romans, des recueils de poèmes et livres pour enfants, elle est surtout connue pour ses nouvelles et romans de science-fiction dans lesquels elle explore de façon originale des thèmes anarchistes, féministes, psychologiques ou de l'identité sexuelle.

La plupart de ses écrits science-fictifs se distinguent par l'importance qu'ils accordent aux sciences sociales comme la sociologie ou l'anthropologie. Elle s'est beaucoup intéressée aux questions environnementales. Certaines de ses œuvres comme "Planète d'exil" (1966) ou "Le nom du monde est forêt" (1972) appartiennent au genre écofiction. Elle a abordé des questions comme le clonage dès la fin des années 1960 avec la nouvelle "Neuf vies" (1969).

Elle a également publié des essais appréciés sur la littérature et des conseils sur l'écriture.

En 2002, le prix Nebula lui décerne le titre de grand maître de la science-fiction.
En 2014, elle reçoit le National Book Award pour toute son œuvre, une des distinctions littéraires les plus prestigieuses des États-Unis.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3470
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par domreader Dim 20 Nov - 18:51

Ursula K. Le Guin Rocann10

Le Monde de Rocannon
Ursula K. Le Guin

J’avais envie de faire connaissance avec Ursula K. Le Guin, monument incontournable du genre alors j’ai commencé par son premier roman, publié en 1966 ; c’est le premier tome du Cycle de Hain.

Curieux roman entre science-fiction et fantasy, le livre s’ouvre sur une nouvelle introductive, qui pour moi, représente la partie la plus aboutie et la plus novatrice du roman. C’est une jolie nouvelle qui nous plonge d’emblée dans l’univers d'une planète inconnue, au sein d’un peuple féodal à la grandeur perdue. A travers la quête d’un objet qui représente la gloire de ce peuple, une sorte de Graal, la princesse héroïne sera entraînée dans un voyage spatio-temporel dont elle nous fait le récit avec sa perception moyen-âgeuse des choses. Elle ne se rend pas compte qu’elle fait un voyage interstellaire et aura quelques surprises au retour. C’est là, l’idée plutôt originale d’Ursula K. Le Guin.
 
Sinon le corps du roman est centré sur le personnage de Rocannon, un ethnologue envoyé sur cette planète par la ligue des mondes pour y évaluer la capacité des cinq peuples qui l’habitent à recevoir le savoir technologique avancé de la ligue. Mais avant qu’il n’y soit parvenu, un ennemi destructeur inconnu envahi la planète et Rocannon isolé, héro malgré lui, devra s’efforcer de la sauver.
 
J’ai été moins convaincue par le corps du roman qui m’a paru plus convenu bien qu’agréable à lire, mais il faut garder en mémoire que c’est un premier roman, plutôt prometteur d’ailleurs. Je me suis donc procuré la suite, La Planète d’Exil.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3470
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par Aeriale Lun 21 Nov - 9:25

Merci Dom! 

Tu nous diras si le second peut se lire sans avoir lu celui-ci, qui ne t'a pas complètement convaincue, on dirait...
Aeriale
Aeriale

Messages : 11557
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par Liseron Lun 21 Nov - 15:07

Pour moi, c’était une auteure de littérature jeunesse ! Mais je ne l’ai jamais lue et encore moins ses livres pour adultes.

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4150
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par Arabella Lun 23 Oct - 20:51

Le sorcier de Terremer

Publié en 1968, le livre est une commande, il s'agissait d'écrire pour un jeune public. Ursula le Guin l'a un peu détournée, car j'ai la sensation que le livre, qui est devenu un classique du genre, est plus lu par les adultes, jeune ou non, au final. Elle a imaginé un univers, cartes à l'appui, tout un monde auquel elle reviendra à plusieurs reprises, créant une vaste fresque narrative. Preuve que l'oeuvre de commande correspondait à quelque chose comme une envie non exprimée.

Nous suivons donc Ged, d'abord un enfant, dans un village misérable. Mais il a un don pour la magie, à laquelle il est un peu initié par une tante, modeste sorcière de village. La venue d'envahisseurs qui menacent d'exterminer les habitants et détruire le village, révèlent ses capacités exceptionnelles, et un mage, Ogion, vient le chercher pour l'instruire. Ged préférera le quitter pour entrer dans une école de magie, où il progressera très rapidement, bien plus que les autres garçons. Mais, par orgueil, il va défier un condisciple un peu plus âgé, et faire advenir dans le monde une ombre redoutable, qui va désormais le poursuivre. Il va tenter de la fuir, puis, sous influence d'Ogion, choisir de l'affronter.

C'est incontestablement de la belle ouvrage. Ursula le Guin a une vraie écriture, ce qui dans la littérature de genre n'est pas si répandu. Son univers, bien que reposant sur la magie, ce qui le classe dans la fantasy, n'est pas basé sur les batailles, la violence gratuite, la glorification de la force. Il y a de belles inventions, l'intention de faire sens, de donner une vision du monde. Toute la première partie est assez prenante, lorsque nous faisons connaissance avec le personnage principal et son univers, les événements s'enchaînent efficacement, et donnent envie de continuer la lecture. J'avoue avoir un peu plus décroché dans la deuxième partie, les voyages de Ged finissent par être un peu longs, d'autant plus que l'on devine assez rapidement le nom de l'ombre, ce qu'elle est et comment notre héros devra l'affronter. La métaphore est assez transparente. Mais comme il s'agit d'un livre pour jeunes lecteurs, un adulte grand lecteur n'est sans doute pas le public idéal.

Si le livre évite un certain nombre de poncifs de la fantasy, violents et guerriers, il m'a paru risquer à l'inverse, à quelques reprises, de frôler une forme de morale positive, une vision un peu idéalisée du monde. Mais l'auteure ne s'est pas laissé entraîné trop loin dans cette voie, arrivant à mettre un peu plus de complexité à tel ou tel moment.

Mais j'avoue qu'il m'a manqué un petit quelque chose pour être vraiment conquise par ce livre, même si j'ai pris un réel plaisir à le lire, surtout à certains moments. J'ai sans doute largement dépassé le moment où il aurait pu me toucher davantage, mais il y a aussi quelque chose que faute de mieux, j'aurais envie de qualifier d'un peu lisse. Que j'associe d'ailleurs à d'autres livres que j'ai pu lire de l'auteure il y a pas mal d'années, et qui ne m'ont laissé presque pas de souvenirs, faute de quelque chose de marquant, de tranchant. Quelque part je vois les intentions d'Ursula le Guin, j'y adhère, mais le résultat me laisse un peu sur ma faim, même si j'ai du mal à expliquer ce qui me fait défaut dans cette belle prose.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par Queenie Ven 27 Oct - 8:06

Un nom que je vois tout le temps cité, et une autrice que je n'ai jamais lu.
Alors je note vos retours, mais je n'arrive pas à me lancer.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7010
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par eXPie Mar 7 Nov - 21:18

Ah oui, le Sorcier de Terremer, c'est le seul Le Guin que j'ai lu, il ne m'avait pas emballé, et même un peu ennuyé... Dans ces cycles, que ce soit Terremer ou l'Ekumen, je me demande toujours s'il vaut mieux tenter directement le roman le plus connu (et donc le meilleur), à savoir La Main Gauche de la Nuit, ou s'il vaut mieux y arriver en lisant dans l'ordre... avec le risque de décrocher parce que les premiers romans du cycles seraient moins bons...

Du coup, je n'ai pas insisté, je devrais peut-être...
eXPie
eXPie

Messages : 776
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par Arabella Mer 8 Nov - 12:59

Les tombeaux d'Atuan

Deuxième tome du cycle de Terremer, ce roman a pour cadre une des îles du pays Kargues. le personnage principal n'est plus Ged, même s'il tient un rôle important dans le roman, mais son apparition ne se fait pas tout de suite. Nous commençons le récit avec Tenar, une petite fille, qui sera arraché à sa famille lorsqu'elle aura 6 ans pour être formée en vue devenir la prêtresse des tombeaux d'Atuan. Nous suivons quelques étapes de cette formation, puis son entrée en fonction en tant que prêtresse suprême à l'adolescence. Elle mène une vie triste et solitaire, dans un environnement austère, et passe beaucoup de temps sous terre, dans son royaume ou personne n'est censé la suivre. Tombeaux, caverne, et labyrinthe qui cache dans certaines de ses salles poussiéreuses des fabuleux trésors, déposés là depuis des siècles, avant que les puissances qui habitent les lieux n'aient été quelques peu oubliés, remplacées parmi les hommes par le Dieu-Roi, tel est son royaume. Un jour, Tenar découvre qu'un homme a pénétré dans le domaine souterrain dont elle a la responsabilité. Elle comprend qu'il ne peut s'agir que d'un sorcier, venu dérober quelque chose dans le trésor. Elle l'emprisonne, mais au lieu de l'exécuter, elle échange avec lui, se livrant à une sorte de jeu, par moments cruel, mais qui l'attache de plus en plus à son prisonnier, et qui remet en cause ce qu'elle considérait jusqu'à présent comme son destin.

J'ai trouvé ce volume plus réussi que le premier, moins démonstratif. J'en ai presque regretté d'avoir lu la postface de l'auteure, dans laquelle elle explicite trop ses intentions, prive le livre d'une part d'ombre, nécessaire à un ouvrage ambitieux sur le plan littéraire. Mais le roman est sans conteste très réussi, donne une autre vision de la fantasy.

Recommandable.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ursula K. Le Guin Empty Re: Ursula K. Le Guin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum