Le Deal du moment :
Manga Fire Force : une jaquette Collector pour le Tome ...
Voir le deal

Max Frisch

2 participants

Aller en bas

Max Frisch Empty Max Frisch

Message par kenavo Sam 28 Jan - 5:47

Max Frisch Landsc10

Max Frisch (15 mai 1911 - 4 avril 1991) est un écrivain et architecte suisse alémanique.

Membre du Groupe Olten, il est considéré comme faisant partie des écrivains les plus importants de la littérature de langue allemande de l'après-guerre. Dans son œuvre, Frisch a particulièrement prêté attention aux problématiques d'identité personnelle, de morale et d'engagement politique. L'ironie est une caractéristique significative de ses publications d'après-guerre.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 29064
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Max Frisch Empty Re: Max Frisch

Message par kenavo Sam 28 Jan - 5:47

Max Frisch A582 / Max Frisch Aa179
Homo Faber
Présentation de l’éditeur
Walter Faber, ingénieur, voyage beaucoup, au service de l'Unesco. Il raconte sa vie, ses aventures, ses voyages, à la manière d'un technicien, dans un style précis. Pourtant, à travers ce langage dépouillé, une autre vie s'impose, qui ne se réduit pas à des chiffres ou à une série de coïncidences que l'on prendrait bien pour le destin.
Au cours de ses voyages, Faber rencontre trois femmes aussi différentes entre elles que les visages différents qu'il leur montre.
Un roman plein d'entrain et de péripéties, qui montre l'impuissance de l'homme de la civilisation moderne.
Quand je faisais mes études, Max Frisch était au programme avec plus d’un de ses livres pour les cours d’allemand.

Mais je n’avais jamais fait connaissance de ce livre jusqu’au moment où j’ai vu le film. Il m’a tellement fasciné, j’ai lu le livre tout de suite après. J’étais encore plus sous le charme.

À part les voyages le point important de ce texte consiste dans la relation des différents personnages.

La présentation de l’éditeur dit que s’est fait dans un « style précis », ce qui caractérise en effet très bien l’écriture de  Max Frisch. On pourrait même dire que c’est ‘clinique’.

Si on se laisse emporter par l’histoire, on fait un très beau voyage.

Un livre que j’ai relu plus d’une fois et qui a une place à part dans mon top 100.

Max Frisch Aaa155

Le film a été réalisé par Volker Schlöndorff avec Barbara Sukowa, Julie Delpy et Sam Shepard

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 29064
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Max Frisch Empty Re: Max Frisch

Message par kenavo Sam 28 Jan - 5:48

Max Frisch A581 / Max Frisch Aa178
Montauk
Présentation de l’éditeur
Sur une plage de l'État de New York, Montauk, en mai 1974, le narrateur, bientôt soixante-trois ans, écrivain venu donner des conférences aux U.S.A., passe un week-end en compagnie d'une jeune Américaine, Lynn, la trentaine, employée de l'agence de relations publiques qui a pris en charge le conférencier.
La discrétion propre aux brèves rencontres, leur pathétique, qui tient sans doute au fait que toute dramatisation en est exclue, dictent au récit tout entier son ton et son style. L'auteur-narrateur ne peut manquer d'en venir à explorer sa vie passée. Sans que soit jamais perdu de vue le présent : Lynn, grâce au contraire à cette présence, sont évoquées ainsi la première fiancée juive de l'auteur, la mère de ses enfants, sa compagne des années soixante, la poétesse Ingeborg Bachmann, Marianne enfin, sa jeune épouse.
C'est un roman d'amour – et d'abord une déclaration d'amour à la Femme qui va lui échapper – que le moraliste est ainsi conduit à écrire.
il est difficile de redonner tous les aspects foisonnants de ce livre, texte assez court, mais avec tellement de choses à raconter...

Frisch met bien "Erzählung" (récit) sur ce livre, mais on doit être conscient, il s'agit pour la plupart d'un texte autobiographique, et c'est un livre assez unique dans son œuvre, cela ne ressemble à aucun autre de ses romans/textes fictifs... et certainement pas à ses écrits personnels comme son journal…

Il décrit dans Montauk le week-end qu'il passe là-bas (début des années 70), ce sont les derniers jours qu'il passe en Amérique avant de retourner en Europe, il a fait une tournée de promotion et va rentrer pour son anniversaire (63 ans)... il va être accompagné par une jeune femme (30 ans) et il va y avoir de l'amour, des réflexions sur l'âge, sur ses femmes du passé, l'approche pour raconter sa vie en tant qu'auteur, de la nature (impossible de ne pas tomber amoureux avec Montauk, en tout cas pour moi, tellement j'adore ce livre, tellement je voudrais un jour visiter ce petit patelin)...

tiens, voilà une belle photo de la page allemande wikipedia pour ce livre:

Max Frisch 1378-322

et pour ceux qui peuvent lire en allemand, voici le lien... il y a vraiment tant à dire sur ce livre   drunken  


je ne saurais pas dire si c'est une bonne 'entrée' dans son univers ou si c'est mieux de commencer avec d'autres livres, vue qu'il est assez à part... en tout cas, n'importe l'approche, je ne peux que souhaiter que tout lecteur passe un bon moment avec ce livre.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 29064
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Max Frisch Empty Re: Max Frisch

Message par Arabella Sam 28 Jan - 7:42

Stiller


Un homme pourvu d'un passeport américain au nom de White est appréhendé dans un train suisse. Un autre voyageur aurait reconnu en lui Stiller, un sculpteur disparu sans laisser d'adresse plusieurs années auparavant, laissant famille et amis sans aucune nouvelle. L'homme est incarcéré et se défend énergiquement d'être ce Stiller. Mais personne, pas même son avocat n'accorde foi à ses dénis, on lui fait rencontrer toutes les personnes qui ont comptées dans la vie de Stiller pour le confondre, tous reconnaissent en lui le disparu.

Etrange roman sur l'identité, sur les contraintes qu'une société exerce sur les individus, la façon dont elle les façonne. Max Frisch n'est guère tendre pour ses compatriotes dans ce roman, la Suisse y apparaît comme un endroit étouffant, qui se glorifie de sa liberté alors que ce n'est qu'une façade. le personnage principal est rendu de manière poignante, et même si on arrive pas à comprendre toutes ses motivations, le livre tient en haleine, et devient de plus en plus touchant au fur et à mesure que l'étau se resserre auprès du narrateur. L'ironie et le second degré sont présents en permanence et l'émotion toujours contenue même si très présente.

Un livre vraiment original, avec un ton et une écriture hors du commun.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4733
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Max Frisch Empty Re: Max Frisch

Message par Arabella Sam 28 Jan - 7:43

Montauk


Entre journal et oeuvre de fiction, difficile de dire de quoi il s'agit au juste. le personnage de ce récit à la première personne s'appelle Max, est écrivain, et vient passer un certain temps aux USA pour des conférences, la promotion de ses écrits. Et passe quelques jours à la fin de son séjour avec une jeune femme, qu'il a rencontré dans le cadre professionnel. Et ce (ou ces ) voyage sont une façon de se souvenir, de creuser autour de choses vécues, finies. Max va avoir 63 ans, et sa vie est plus proche de sa fin que de ses débuts. On ne peux pas vraiment parler d'un bilan, plutôt de souvenirs obsédants, de choses qu'il découvre finie, révolues, alors qu'elle vivent d'une certaine façon en lui. Donc c'est un des thèmes, cette façon d'avoir vivant en soi quelque chose de mort, qui est peut être aussi réel que le monde tangible du jour même, ou peut être que ce dernier n'a pas plus de réalité que ce qui fut un jour.

C'est très narcissique, parce que toutes ces personnes qui ont fait ou qui font partie du voyage, n'existent qu'en fonction du narrateur, on ne les saisit pas vraiment autrement que dans le regard de Max. Mais c'est quelque part la règle du jeu. Et la difficulté d'avoir une vraie intimité avec l'autre fait aussi partie des thèmes du livre.

C'est une oeuvre très personnelle, entre intimité et distance. Max Frisch a une façon de mettre à distance ce qu'il évoque, qui fait que cela ne donne pas la sensation d'être en train de lire un journal, un compte rendu d'événements vécus, l'évocation de personnes réelles. Il y a dans l'écriture comme une mise en perspective, qui décale, donne un autre sens.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4733
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Max Frisch Empty Re: Max Frisch

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum