Alberto Vigevani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alberto Vigevani

Message par kenavo le Lun 1 Mai - 6:00



Alberto Vigevani est un écrivain et éditeur italien né à Milan le 1er août 1918 et mort à Milan le 23 février 1999.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7030
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alberto Vigevani

Message par kenavo le Lun 1 Mai - 6:01


Un été au bord du lac
Résumé
Entre les deux guerres, l'été, la bourgeoisie milanaise est en villégiature au bord du lac de Côme dans de grandes villas cossues. De jeunes adolescents découvrent les émois amoureux. Ils seront bientôt pris dans la tourmente du fascisme et de la Seconde Guerre mondiale. C'est un roman tendre et nostalgique mais "c'est aussi l'illusion anxieuse du silence, ce léger vertige fait d'insécurité et d'angoisse qui caractérise la culture européenne de l'entre-deux-guerres. Le petit drame de Giacomo, raconté ici avec tant de délicatesse, est le déchirement entre l'innocence et la maturité... Le crépuscule de l'adolescence de Giacomo devient la métaphore d'un crépuscule historique d'une époque sur le déclin" (Geno Pampaloni).
Un roman qui porte dans son titre la saison pendant laquelle il faut lire ce livre.

Avec légèreté et finesse l’auteur nous parle de ce dernier été dont Giacomo va dire plus tard qu’il a quitté l’enfance pendant ces semaines.

Au jour le jour on vit avec le garçon et sa famille quelques mois auprès du lac de Come. Un été qui va être décisif pour Giacomo parce qu'il va découvrir l'amour - mais aussi en l'occurrence une amitié qui va l'amener plus loin.. et tout cela avec une touche de soleil une chaleur qui réconforte...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7030
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alberto Vigevani

Message par kenavo le Lun 1 Mai - 6:02


Un monde sans faille
Présentation de l‘éditeur
Dans "l'entre-deux-guerres", dans une famille de la bourgeoisie juive parfaitement intégrée au point d'en avoir presque oublié ses origines, la vie est aisée, l'élégance et la discrétion de mise. Le monde, qui parade gaiement durant ces "années folles", paraît sans faille. Pourtant quelque chose se lézarde. Et les signes de l'anéantissement sont là. D'abord la Grande Crise. Ensuite les mesures raciales. La famille admirée et adulée du narrateur, un petit garçon, va bientôt voir des amis lui tourner le dos, comme le Commendatore Attila. Ou d'autres dont le regard s'assombrit, comme monsieur Alzheryan.
Ce chef-d'oeuvre de la littérature italienne raconte avec finesse la brutale et tragique déchéance d'êtres qui, pris dans un quotidien trop rassurant, n'avaient rien vu venir.
Ce livre est constitué de deux récits plutôt courts.

Mais on y retrouve à chaque fois le même narrateur et sa famille.

Le résumé m’a fait penser au roman Le jardin des Finzi-Contini, mais finalement, il s’agit de tout autre chose, bien que le sujet principal s’y trouve quand même.

Ces années où la société a basculé dans des temps  bien noirs.

Les deux histoires prennent un angle différent. La première parle d’un personnage qui est malmené par les événements dont personne pouvait s’imaginer les envergures, tandis que dans l’autre il y a le portrait d’un de ces suiveurs qui ont garantis le succès de ces horreurs.

Tout en finesse et sans jamais lever l’index moralisateur, Alberto Vigevani embarque son lecteur dans un moment important de l’Histoire (et oui, celle avec le grand h) !

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7030
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alberto Vigevani

Message par kenavo le Lun 1 Mai - 6:02


Une brève promenade
Présentation de l’éditeur
La brève promenade dont il est question ici, c'est ce moment d'équilibre précaire, dans la vie d'un être dont la liberté, la fragilité, la capacité de rire et d'aimer sont brutalement menacées par les terreurs de l'Histoire.
Nous sommes à Milan, par une belle journée d'hiver, de l'hiver 1943. Profitant d'une inattention de ses geôliers fascistes, l'oncle Giorgetto sort de la prison où, parce que juif, il a été incarcéré avec sa femme. Il se retrouve alors libre et seul, le temps de trois cigarettes. Pendant ce moment de liberté éphémère, l'homme porte une attention singulière aux choses de la vie, aux détails du quotidien - un rire d'enfant, la paisible rumeur de la ville - et nous donne à tous une magnifique leçon d'humanité.
Il s’agit d’un texte assez court (84 pages), on pourrait dire, c’est une longue nouvelle.

Mais la puissance n’en est pas moindre.

Avant de venir à cette brève promenade, le narrateur fait un peu le portrait de l’Italie lors de la montée au fascisme et ceci à partir de quelques souvenirs de sa famille, dont Giorgetto fait partie.

À partir de là on voit de plus près le destin de cet homme et le lecteur va vivre ce court laps de temps que dure son ‘évasion’ pleinement avec lui.

Un livre qu’on peut en effet nommer « leçon d’humanité » mais qui me confirme plus encore le talent de cet auteur que j’adore depuis des années.


Extrait :
Mais, après avoir parlé longuement de Jole et de Giorgetto, il me semble que je ne dois plus me cacher cette blessure toujours béante. Elle m’accompagnera toujours. Il s’agit de rembourser une dette qui devrait nous concerner tous. Je sais que, pour ma part, je ne cesserai jamais de la payer : des crimes à ce point monstrueux nous assimilent aux assassins tant qu’ils demeurent impunis, si toutefois une punition est concevable. Je pense que cette question, comme beaucoup d’autres, et probablement pus que d’autres, met en cause l’existence même de Dieu.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7030
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alberto Vigevani

Message par Arabella le Lun 1 Mai - 21:36

La finesse semble caractériser cet auteur d'après ce que tu en dis. Et les thématiques prennent une étrange résonance aujourd'hui ....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2206
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alberto Vigevani

Message par kenavo le Mar 2 Mai - 6:22

oui, cela semble tout léger, mais il n'oublie jamais de mettre aussi le phare sur le décor qui montre pas mal de ce qui c'est passé en Italie lors des 'années noires'

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7030
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alberto Vigevani

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum