Henry James

Aller en bas

Henry James Empty Henry James

Message par kenavo le Lun 7 Aoû - 5:14

Henry James A182

© Alice Boughton, 1916


Henry James, né le 15 avril 1843 à New York et mort le 28 février 1916 à Chelsea, est un écrivain américain, naturalisé britannique le 26 juillet 1915.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12300
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Henry James Empty Re: Henry James

Message par kenavo le Lun 7 Aoû - 5:15

Henry James A183 / Henry James A184
The Spoils of Poynton / Les Dépouilles de Poynton
Présentation de l’éditeur
Inspiré, selon les propres termes de James, d'un petit fait vrai ", Les Dépouilles de Poynton est le roman qui ouvre la dernière période créatrice de l'auteur. Le petit fait vrai, c'est la lutte acharnée de Mrs Gereth pour garder les œuvres d'art accumulées, par elle et son défunt mari, dans la demeure de Poynton, contre les droits de son fils qui vient d'en hériter. Tout le génie de James est de constamment suggérer et de ne jamais décrire le charme et l'emprise exercés par Poynton. Toute l'attention du romancier se concentre sur les quatre personnages de ce drame et plus particulièrement sur Fleda Vetch, demoiselle de compagnie de Mrs Gereth. L'intégrité de la jeune fille aura raison de la corruption de la mère, du fils et de sa fiancée, en même temps qu'elle signera son renoncement au bonheur. Le dénouement sera la métaphore d'un embrasement impossible des passions nourries en famille.
Dans Une saison d'été Elizabeth Taylor mentionne ce livre plus d’une fois. De telles pistes de lecture me rendent toujours curieuse. J’étais partante pour la découverte.

Henry James était un auteur prolifique et c’est presque impossible de connaître tout, mais pour la majorité de ses romans, je connais au moins le titre. Celui-ci, je n’en avais jamais entendu.

À la fin de la lecture je peux mieux comprendre. Il ne s’agit pas de son œuvre le plus aboutit.

Mais en ce qui concerne cet auteur, je suis toujours bon public, j’adore en principe tout ce qu’il a écrit. Même si on se trouve à mille lieues de cet univers que James décrit. La société, les attitudes, le comportement… tout parti.

Et en ce qui concerne les événements dans ce livre, je dois dire heureusement !

À plus d’une reprise j’avais envie de secouer Fleda, la jeune fille, ou de taper le fils de Mrs Gareth.

Mais ne pouvant rien faire pour changer leur sort, j’ai parcouru la trame de l’histoire pour découvrir le fin mot… que je ne peux pas révéler sans détruire la surprise pour d’autres lecteurs.

Bon moment de lecture… que j’ai poursuivi avec l’adaptation
Henry James Aa77

En 1970 la BBC a fait une mini-série de quatre épisodes. Voyant l’année, on peut s’imaginer que les images ont pris un peu de poussière. Mais avec la BBC on a le plus souvent de la qualité, il s’agit d’une bonne production, le scénario est un sans-faute, ils se tiennent à 100% au texte de James… extra.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12300
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum