Elizabeth Taylor

5 participants

Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Elizabeth Taylor

Message par kenavo Ven 4 Aoû - 5:17

Elizabeth Taylor A155

Elizabeth Taylor, née Coles, le 3 juillet 1912 à Reading dans le Berkshire, et morte le 19 novembre 1975 à Penn, Buckinghamshire, est une romancière et novelliste britannique.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30658
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par kenavo Ven 4 Aoû - 5:18

Elizabeth Taylor Aaa54 / Elizabeth Taylor Aa67
In a Summer Season / Une saison d’été
Présentation de l'éditeur
Huitième roman d'Elizabeth Taylor. paru en 1961, Une saison d'été est certainement son livre le plus sensuel : sensualité érotique de la passion entre Kate, charmante veuve, mère de deux enfants, et Dermot, jeune homme nonchalant et désœuvré, de dix ans son cadet. Cet amour rend tout plus ardent : la chaleur, les odeurs et la sensibilité de l'entourage des amants.
Au fur et à mesure que la saison avance, l'atmosphère lourde de cet été devient plus tendue encore et on sent l'orage approcher dans ce mélange de désir et de colère contenue, de tranquillité bouleversée et d'aspiration au calme.

Elizabeth Taylor se révèle dans ce roman de la maturité l'égale de Jane Austen et de E.M. Forster : un incomparable chroniqueur des surprises du désir et des drôleries de l'amour.

"Elizabeth Taylor sait que le soleil de l'été n'est qu'un leurre, que ses rayons peuvent être des poignards. Elizabeth Tavlor déchire en douceur. Griffe. Elle utilise le pastel. Mais du pastel empoisonné. " (André Rollin, Le Canard enchaîné)
Lors d’un challenge, @Liseron a posté la couverture de la version française… qui m’a attiré… et en plus donné envie de reprendre Elizabeth Taylor dont j’ai lu dans le temps quelques romans.

Une auteure faite pour une lecture d’été… non seulement à cause du titre, ce livre s’est imposé pour cette saison.

Et c’est une lecture parfaite pour les vacances...

Elizabeth Taylor fait partie des auteurs dont il est facile d’entrer dans leurs textes, mais qui sont quand même plus complexes qu’à première vue.

J’ai beaucoup aimé l’univers qu’elle a créé dans cette saison d’été. Une famille dont on fait connaissance à travers les pensées des différents membres et qui vont dresser le portrait d’une vie à la campagne pas si anodine.

J’ai passé un bon moment en leur compagnie.
Elizabeth Taylor A178

Une autre couverture de la version anglaise qui reprend un aspect important du livre…

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30658
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par Liseron Ven 4 Aoû - 8:07

Contente que ce roman t'ai plu ! Je n'ai pas lu Elisabeth Taylor depuis une trentaine d’années mais ses livres sont toujours dans ma bibliothèque et tu me donnes envie de m'y replonger !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par Aeriale Ven 4 Aoû - 8:29

Merci pour la présentation de cette auteure, Kenavo! 

Je ne l'ei jamais lue, je ne la connaissais même pas avant d'avoir vu Angel le film de Ozon, tiré de son roman. 

J'avais beaucoup aimé l'esprit du récit, il faut vraiment que je me lance. Je note Une saison d'été!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11378
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par Epi Ven 4 Aoû - 21:47

C'est bien de reparler d'elle, je n'ai lu qu'un seul de ses livres, Angel et j'avais noté d'en lire d'autres (j'en ai un d'ailleurs dans ma PAL mais j'ai oublié lequel)

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par kenavo Sam 5 Aoû - 4:15

Liseron a écrit:Contente que ce roman t'ai plu ! Je n'ai pas lu Elisabeth Taylor depuis une trentaine d’années mais ses livres sont toujours dans ma bibliothèque et tu me donnes envie de m'y replonger !
alors c'est le bon moment, l'été est tout à fait la saison pour lire ses livres Wink

Aeriale a écrit:Je ne l'ei jamais lue, je ne la connaissais même pas avant d'avoir vu Angel le film de Ozon, tiré de son roman. 
J'avais beaucoup aimé l'esprit du récit, il faut vraiment que je me lance. Je note Une saison d'été!
Epi a écrit:C'est bien de reparler d'elle, je n'ai lu qu'un seul de ses livres, Angel et j'avais noté d'en lire d'autres (j'en ai un d'ailleurs dans ma PAL mais j'ai oublié lequel)
j'ai lu Angel seulement après avoir lu d'autres de ses livres, mais il m'a bien moins marqué que vous... au contraire, je pense que si j'aurais découvert ce roman en premier, je n'aurais pas poursuivie avec elle Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30658
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par Epi Dim 6 Aoû - 11:24

kenavo a écrit:
Aeriale a écrit:Je ne l'ei jamais lue, je ne la connaissais même pas avant d'avoir vu Angel le film de Ozon, tiré de son roman. 
J'avais beaucoup aimé l'esprit du récit, il faut vraiment que je me lance. Je note Une saison d'été!
Epi a écrit:C'est bien de reparler d'elle, je n'ai lu qu'un seul de ses livres, Angel et j'avais noté d'en lire d'autres (j'en ai un d'ailleurs dans ma PAL mais j'ai oublié lequel)
j'ai lu Angel seulement après avoir lu d'autres de ses livres, mais il m'a bien moins marqué que vous... au contraire, je pense que si j'aurais découvert ce roman en premier, je n'aurais pas poursuivie avec elle Very Happy
Oh alors, cela promet de belles découvertes. Je vais la faire remonter.

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par domreader Sam 1 Sep - 18:25

La Bonté Même
Elizabeth
Taylor

The Soul of Kindness

Elizabeth Taylor Bonte10

Flora est belle, elle a toujours été belle et il semble que tout lui obéisse et lui sourit : son mari Richard, sa demeure confortable, son bébé, sa fidèle amie Meg, Kit, le frère de Meg qui a toujours adoré Flora et enfin Patrick romancier homosexuel, poète à ses heures, tout dévoué à la belle.

Citation :« Me voici ! » annonça-t-elle à Richard en descendant l’escalier. Pendant un instant, Meg ressentit une sorte de trahison. Il lui apparut soudain que Flora disait sans cesse cela, et qu’elle le faisait avec le ton de quelqu’un qui vous fait un merveilleux cadeau. Flora s’offrait. »
Flora s’imagine être ‘bonté même’, la bonté incarnée et elle tient à faire le bien des individus malgré eux, toujours avec l’inaltérable impression qu’elle est bonne, que sa gentillesse est sans bornes. Tous sont ensorcelés, complètement sous le charme de ce ‘gentil’ tyran. En fait Flora n’est tout bonnement pas capable d’imaginer que les autres ne ressentent pas les mêmes choses qu’elles, ou qu’ils n’apprécient pas les mêmes choses, le 4ème de couv. appelle cela de la ‘cécité affective’. Par exemple, elle fait cadeau à son beau-père veuf d’un chat, alors qu’il n’aime pas les animaux domestiques, sous prétexte que l’animal sera pour lui un compagnon. Ou encore, elle persuade Kit, de poursuivre une carrière d’acteur, alors que tout le monde trouve qu’il joue de façon médiocre – mais Flora juge qu’il faut l’encourager et le soutenir.
Ses interventions ont parfois des conséquences dramatiques sur la vie de ses proches. Fora est un poison très suave pour son entourage et cela seule Liz, l’artiste un peu déjantée, le perce à jour.

Un très bon roman, Elizabeth Taylor distille avec subtilité toute la toxicité de son personnage, la belle Flora, tombée en amour avec elle-même, et danger mortel pour son entourage. C’est une belle fleur vénéneuse. Mais cela n’est pas tout, j’ai trouvé ce roman à la fois triste et cruel.
Triste parce que tous les personnages du livre ou presque souffrent d’une incroyable solitude. C’est une galerie de portraits de gens seuls, très seuls.
Cruel par les touches féroces que laisse parfois échapper Elizabeth Taylor par le biais de ses personnages, exemple : Meg raconte à Patrick que Flora a accouché. Patrick demande si elle n’a pas trop souffert :

Citation :Meg : ‘Elle était sous anesthésie’
Patrick : ‘Elle l’a toujours été.’


Et sans transition, on passe à autre chose, l’air de rien. Je vous l’avais dit, Elizabeth Taylor est impitoyable avec ses personnages, mais son roman se déguste avec beaucoup de plaisir.

Voilà un vieux commentaire que j'ai retrouvé pour alimenter ce fil, j'aime bien cet auteur.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par domreader Sam 1 Sep - 18:30



Chez Mrs Lippincote
At Mrs Lippincote's
Elizabeth Taylor


En Angleterre pendant la dernière guerre, Julia et son mari Roddy ainsi qu’Eléanor la cousine de Roddy, viennent s’installer dans la maison de Mme Lippincote pour un temps indéterminé. En effet, Roddy est militaire à la RAF et vient d’être nommé en poste loin de Londres. Julia emménage dans cette maison meublée qui n’est pas la sienne et doit aussi enfiler le costume du personnage de femme d’officier. Vous l’avez deviné, ce n’est pas vraiment sa tasse de thé, toutes ces obligations un peu pompeuses, le maintien qu’elle doit affecter, tout cela n’est pas sa tasse de thé. Elle ne manque ni d’imagination, ni de fantaisie, ni de culture et bien qu’elle fasse de son mieux pour se fondre dans le paysage et faire honneur à son officier de mari, tout cela l’ennuie. Elle s’occupe, trop sans doute, de leur fils qui est de santé fragile et ne peut jamais aller à l’école. Le temps passe, Julia s’ennuie, retrouve une vague connaissance en la personne d’un patron de restaurant qu’elle connaissait à Londres et qui tient maintenant un bar plutôt louche. Ce n’est pas correct pour la femme d’un officier remarque Roddy. Le commandant en chef de la base se prend d’une amitié affectueuse pour Julia, qui semble être la seule à partager sa sensibilité littéraire et intellectuelle. Quand à Eléanor, elle est amoureuse de Roddy, bien qu’elle flirte avec un pseudo intellectuel gauchiste pour s’occuper dans cette petite ville où il n’y a pas grand-chose à faire. Elle est d’ailleurs farouchement loyale à Roddy et l’aide à couvrir ses frasques, jusqu’à ce que la vérité du couple qui avait jusqu’à présent été masquée par les événements de la guerre, éclate.

Voici le premier roman d’Elizabeth Taylor, et déjà, on reconnaît sa touche. Cette façon qu’elle a de nous décrire des univers qui semblent normaux, banals…ou presque. Puis, d’un paragraphe à l’autre tout bascule, le presque normal avec un ou deux détails qui clochent devient un chaos douloureux, total et irréversible.
Tout cela se construit bien sûr peu à peu, par touches sensibles, par des non-dits, des scènes banales au premier abord, des personnages qui semblent ‘normaux’, presque ternes, mais tout cela n’est que façade. Tout est bien plus complexe, il ne nous reste plus qu’à lire entre les lignes et regarder bien en face ce qui en fait crève les yeux. J’aime beaucoup Elizabeth Taylor.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par Liseron Dim 2 Sep - 11:54

Quelle coïncidence ! J'ai récupéré d'elle Une partie de cache-cache, dans une boîte à livres près de chez mes parents, la semaine dernière ! J'aime aussi beaucoup cet auteur !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par domreader Sam 11 Jan - 16:25

Mrs Palfrey, Hotel Claremont
Mrs palfrey At the Claremont
Elizabeth Taylor
 Elizabeth Taylor Palfre10

Mrs Palfrey débarque à l’hôtel Claremont à Londres quelques mois après la mort de son mari, c’est une femme déjà âgée qui ne peut plus vivre seule. L’hôtel Claremont, un établissement assez modeste, semble accueillir plusieurs personnes âgées qui viennent y vivre leurs ‘avant-dernières’ années. Puis lorsqu’ils deviennent dépendant ou malades, ils vont dans des maisons de retraites ou à l’hôpital. Nous sommes dans les années soixante et c’est ce petit monde que l’auteure va nous décrire, un ensemble de portraits de vieilles personnes qui viennent finir leur vie en pension complète dans cet hôtel et dont le personnage principal sera Mrs Palfrey. 

Lorsqu’elle arrive à l’hôtel, par un après-midi d’hiver pluvieux, il lui parait difficile de trouver un charme quelconque à sa nouvelle demeure. C’est une femme digne, forte, veuve d’un homme qui a été un fonctionnaire dans les colonies de l’empire et qui en conserve une certaine rigidité. Les autres hôtes de l’hôtel ne sont pas très distrayants et leur principale occupation y est d’attendre les repas, après avoir consulté un menu qui revient semblable à lui-même toutes les trois ou quatre semaines. Elle compte beaucoup sur la visite de son petit-fils et en parle aux autres résidents pour ne pas avoir l’air totalement laissée pour compte par sa famille. Mais son petit-fils ne vient pas lui rendre visite et un concours de circonstances fait qu’elle va ‘s’inventer’ un petit-fils en la personne de Ludo. C’est un jeune homme un peu nécessiteux qui lui a rendu service et avec qui elle va petit à petit construire une relation amicale et qui deviendra à peu près tout ce qui lui restera de l’existence.
 

Elizabeth Taylor nous livre ici un beau roman, très émouvant mais aussi très pudique, avec un personnage attendrissant. Sa description minutieuse du quotidien de ces gens âgés, de leurs habitudes est à la fois captivante et un peu pathétique. Leur univers est jalonné d’événements minuscules qui peuplent leur solitude dans un univers qui se rétrécit progressivement. C’est subtil, bien observé, élégant et la fluidité du récit est remarquable.
 

Il ne me restait qu’un roman de cette auteure dans ma PAL et j’attendais un peu avant de le lire, juste pour anticiper le plaisir de lecture à venir, ce qui n’a pas manqué d'arriver, ce fut un excellent moment de lecture.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par kenavo Dim 12 Jan - 5:13

après la lecture, je peux aussi te recommender l'adaptation Wink
Elizabeth Taylor A198


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30658
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par Liseron Lun 13 Jan - 10:16

Je note les deux !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Taylor Empty Re: Elizabeth Taylor

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum