Marie Caillou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie Caillou

Message par kenavo le Sam 31 Déc - 6:24


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5688
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Caillou

Message par kenavo le Sam 31 Déc - 6:26

Raconté par: Lim Yeong-hee


Kongjwi, l’autre Cendrillon
Présentation de l’éditeur
Il était une fois…

une jeune fille à la beauté sans pareille. Elle s'appelait Kongjwi et vivait auprès d'une méchante marâtre et de sa fille. Un jour de bal, abandonnée à son lot de corvées, Kongjwi trouve une aide inattendue et peut à son tour rejoindre la fête, parée du plus somptueux des vêtements. Mais en chemin, elle perd l'un de ses souliers de soie. Le jeune gouverneur de la province le ramasse et, subjugué par sa beauté, se met en tête de retrouver cette Cendrillon d'Asie
Si vous connaissez le conte de Cendrillon, pas de surprises dans ce livre.

Bien qu’il y a naturellement quelques changements avec la version européenne (souhaitable, entre autre en ce qui me concerne, on laisse de côté cette terrible action de couper les pieds pour entrer dans le soulier, fait que j’ai toujours trouvé détestable quand on m’a raconté cette histoire).

L’intérêt de ce livre pour moi était donc du point de vue des illustrations. Pas de déception en ce qui concerne le travail de Marie Caillou.

J’ai bien aimé cet exploit dans un autre genre, mais je l’adore surtout pour son travail du côté des BD.






_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5688
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Caillou

Message par kenavo le Sam 31 Déc - 6:26


Les Monstres de Mayuko
Présentation de l’éditeur
Avec Les Monstres de Mayuko, Marie Caillou écrit un merveilleux conte qui puise dans l'univers onirique japonais.
Les Monstres de Mayuko se déroulent en hiver dans l'empire du Soleil-Levant. Une fillette, Mayuko, s'amuse devant sa maison ; elle bombarde de boules de neige deux statuettes porte-bonheur, le renard Kitsune et le chien Tanuki. Le soir, Mayuko se sent fiévreuse et, dans la nuit, elle se lève pour retrouver sa maman. Mais la maison prend alors un aspect étrange : les murs s'effacent et laissent place à des paysages étranges et exotiques, peuplés de créatures fantastiques, rusées et malfaisantes...
Les Monstres de Mayuko sont un bijou graphique proposé dans un livre-écrin : marquage à chaud sur la couverture et vernis sélectif.
Marie Caillou s’essaie dans plus d’un domaine, et selon moi cela ce fait pour le grand bonheur de ses lecteurs.

Son immersion dans le monde japonais est très réussie.

Même cet univers onirique qui n’est en principe pas ma tasse de thé, m’a tout à fait charmé.

Son graphisme m’enthousiasme depuis ma première découverte et Mayuko et ses monstres s’ajoute aux albums dans sa bibliographie que j’ai beaucoup aimé.






_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5688
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Caillou

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum