-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

Russell Banks

4 participants

Aller en bas

Russell Banks Empty Russell Banks

Message par kenavo Jeu 6 Juil 2017 - 5:20

Russell Banks A69

Russell Banks, né le 28 mars 1940 à Newton, dans le Massachusetts, est un écrivain progressiste américain.

Son œuvre a été traduite en vingt langues.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31150
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par kenavo Jeu 6 Juil 2017 - 5:21

Russell Banks Aa19 / Russell Banks Aaa25
Success Stories / Histoire de réussir
Présentation de l’éditeur
Un adolescent sans père écrit lettre sur lettre aux animateurs de l'émission de télévision Reine d'un jour pour les convaincre que sa mère ferait une concurrente particulièrement méritante. Un fringant homme d'affaires raconte sa liaison perverse avec une petite employée au physique particulièrement ingrat. Une famille court après le fantôme du rêve américain. Sous des relations parents-enfants apparemment sans histoires, gronde une sourde rage qui ne demande qu'à éclater...Ces nouvelles, où l'on retrouve toute l'acuité du regard que Russell Banks sait, à travers son œuvre, porter sur les rapports humains, mettent à nu une Amérique en souffrance, cruellement dépouillée de ses illusions.
Après plusieurs romans, je n’ai découvert le talent de Russell Banks pour les nouvelles qu’en 2015, lors de ma lecture du recueil Un membre permanent de la Famille.

J’ai adoré toutes les différentes facettes, les situations qu’il a inventées, les personnages montrées…

Je m’étais promis d’y revenir et cela s’est fait avec ce livre.

Une fois de plus, je ressors enthousiaste.

Son regard pour les gens autour de lui est tout à fait extraordinaire.

Si on aime les nouvelles, un auteur incontournable !

Une nouvelle de ce recueil, Sarah Cole, a été adaptée sublimement par Grégory Mardon

Russell Banks A27

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31150
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par domreader Mar 19 Déc 2017 - 14:04

Affliction
Russell Banks
Russell Banks Afflic10

Russell Banks n'est jamais meilleur que quand il nous raconte l'Amérique profonde, ici c'est Lawford dans le New Hampshire. C'est une de ces petites villes où tout le monde se connait et où les jalousies et les rancunes ont eu le temps de s'affermir. Ici, Rolfe le narrateur veut comprendre et raconter ce qui est arrivé à son frère Wade Whitehouse. Sa quête de la vérité devient presque obsessionnelle, autant que l'ont été pour Wade les recherches qu'il a menées sur un accident de chasse curieux. Wade Whitehouse, unique flic de la ville, divorcé, aigri, parfois violent, et à la limite de l'alcoolisme a décidé de partir en guerre contre tout ce qui lui pourrit la vie. Drôle de guerre pour cet homme enragé, à la lisière de la folie, embourbé dans la spirale négative de l'échec.

Un beau et bon roman dans lequel le narrateur s'attache à comprendre l'impossibilité du bonheur chez son frère et dans le clan Whitehouse en général. Comme souvent avec R. Banks, le récit est finement construit, les ambiances rudes sont si bien brossées qu'elles en deviennent palpables et les personnages gagnent en épaisseur et en humanité au fil des pages.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3464
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Aeriale Mar 19 Déc 2017 - 17:50

J'avais aussi beaucoup aimé Affliction. J'ai retrouvé mes impressions de l'époque (2008, presque 10 ans!!!)

-Affliction-

C'est un récit trouble, qui m'a happée peu à peu. L'histoire simple et tragique d'un homme ordinaire dans une ville qui pourrait se situer n'importe où, dans un un coin paumé de l'Amérique profonde. Il y a cet univers que Banks connait bien: le froid qui paralyse et rend maussade, le désoeuvrement et les bars. Rien de nouveau, tout se répète à l'infini, et des générations de fils qui reproduisent ce cercle infernal .

Affliction est l'histoire de ce combat pour tâcher d'en sortir, et celle de sa défaite. Comment un homme bascule dans une folie ordinaire. C'est sombre mais pas glauque, désespéré mais pas sordide, réaliste mais poétique.

Ce roman m'a fascinée jusqu'à la dernière ligne. On sait que cela finit mal mais on ne sait pas comment et tout l'art de Russell Banks est de nous amener à suivre point par point et jour après jour cette déchéance sans que l'on en soit choqué ou même surpris. L'auteur parvient à nous expliquer, nous démontrer l'inexplicable.

La descente aux enfers de Wade est l'histoire d'un homme qui ne se supporte plus, parce que les autres lui renvoient une image négative et peu glorifiante de lui-même. Et qui se laisse rattraper par l'échec.

En ce temps là , alors qu'ils étaient tous les deux au lycée, il avait regardé dans les yeux de Lillian et il avait vu sa perspicacité, la merveilleuse complexité de sa perception. Ce qu'il y avait vu aussi c'était le reflet intelligent de ses propres yeux, et pendant un certain temps, il s'était senti lui aussi brillant. Puis au bout de quelques années, ne percevant plus dans les yeux de Lillian le reflet des siens, il avait perdu foi en sa propre intelligence

Soufflée par la maîtrise, la finesse d'analyse et la capacité de l'auteur à nous rendre perméable à cette histoire tragique. Je n'ai pas pensé à juger Wade. Parce qu'il est victime aussi de cette violence et de cette solitude qui pèsent comme une fatalité sur le clan des Whitehouse. Profondément triste et bourré d'empathie, un roman qui nous rend plus humain. Coup de coeur!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par domreader Mar 19 Déc 2017 - 18:31

Russell Banks est un grand écrivain, il ne lui faut pas céder à la pression des éditeurs sinon les romans sont moins réussis. Il parait que son dernier Lointain Souvenir de La Peau est très bon alors que La Réserve (l'avant dernier) était plutôt décevant.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3464
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Aeriale Mer 20 Déc 2017 - 10:31

C'est vrai! J'avais été déçue par La réserve. J'ai récupéré mon com (2008)

-La réserve-

Russell Banks 418j-j10


Ici Russell Banks nous embarque pour une fois dans le monde des nantis, ces riches new-yorkais pris dans la bourrasque de l'histoire, et dont les vies vont aussi basculer.

Il nous décrit le cadre idyllique et encore préservé des grands espaces, juste avant que la guerre n'éclate, l'aspect insouciant des sentiments et des choses, alors que se profilent insidieusement des tragédies familiales dans lesquelles les protagonistes vont être pris au piège, celles dévastatrices de l' Histoire et du destin.

On y retrouve Hemingway et Dos Passos, amis dans le roman du héros principal, et qui ont déjà rejoint les rangs des républicains espagnols. Lui, Jordan Grove est un artiste volontiers aventurier qui se retrouve pris au piège d'une irrésistible attirance face à la personnalité un peu déjantée mais troublante de Vanessa Cole.
Un malaise sourd, un peu angoissant s'immisce peu à peu, une tension propre aux moments précédant les déflagrations, mais la chute m'a un peu laissée sur ma faim.

J'avoue avoir été moins émue que dans ses précédents romans par ces deux personnages gâtés et égoïstes que représentent Vanessa et Jordan, et je préfère nettement Russell Banks lorsqu'il nous décrit un univers plus âpre et rude.

Je ne conseillerai pas ce roman à un non habitué de cet auteur, mais j'ai passé un moment pas désagréable non plus.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par kenavo Jeu 21 Déc 2017 - 9:09

tiens, j'aime bien si on a toujours les preuves qu'un même livre ne trouve pas chez chaque lecteur la même réaction Wink
La réserve est l'un de mes favoris de Russell Banks
je me rappelle encore mon enthousiasme lors de ma lecture... un très beau moment pour moi

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31150
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Aeriale Mar 28 Jan 2020 - 7:54

-Sous le règne de Bone-


Russell Banks Sous_l10

commentaire de 2007 


C'est toujours un réel plaisir que de me plonger dans l'univers de Russel Banks, il parvient à se retrancher derrière ses personnages en adoptant leur "parlé" ou leur mental de façon impressionnante.

Ici un adolescent à la recherche de repères envers qui on ressent d'emblée une profonde sympathie malgré ses égarements. On suit sa dérive, sa quête de valeurs dans un horizon bouché et impitoyable, aux antipodes du fameux rêve américain et on imagine le propre vécu de l'auteur parti de chez lui pratiquement à l'age de son héros.

Un récit juste et sincère qui m'a touchée par ses accents de vérité et par le fait que Bone ne renonce jamais. Sans doute une façon indirecte de l'auteur pour nous signifier que tout le monde est maître de son destin et qu'il appartient à chacun de se battre pour trouver sa place. Sombre et lumineux à la fois!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Aeriale Mar 28 Jan 2020 - 8:01

-De Beaux lendemains-


Russell Banks 11585110

commentaire récupéré -2007-


Sans doute certains connaissent déjà l'histoire tirée d'un fait réel: Le drame de ce bus rempli d'enfants qui avait échoué dans une sablière gelée près de Lake Placid dans l'état de New.York, et dont seul de rares survivants avaient pu en réchapper. 
L'auteur, qui a grandi dans un milieu modeste et a eu une enfance marquée par l'alcool et la violence, le divorce de ses parents et la pauvreté, connait bien ces atmosphères lourdes, ces villages oubliés ensevelis sous la neige où les mobiles homes remplacent les chalets cossus, où la vie est rude mais les liens communautaires étroits.

Il nous présente chacun de ses personnages à tour de rôle, tous y apportant leur vision, leur vécu et leurs émotions. La conductrice, Dolorès Driscoll, rescapée mais rongée par les remords. Billy, un père de famille dont les deux enfants ont péri dans l'accident, éperdu de chagrin et déjà marqué par la perte de sa femme. Une jeune fille Nicole Burnell, promise à un bel avenir et restée paralysée qui cache elle aussi d'autres souffrances. Et un avocat passionné, Stephens, qui tente lui de trouver des responsables.

On s'identifie à ces quatre voix avec aisance car Russell Banks a le don d'endosser tour à tour leurs rôles, restant lucide tout en faisant preuve d'un grand humanisme. J'ai vraiment apprécié cette sobriété de ton dans la description de la souffrance qui fait de son roman une oeuvre intense et très poignante.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Liseron Mer 29 Jan 2020 - 14:44

Vos commentaires font envie, c’est noté !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par kenavo Lun 9 Jan 2023 - 4:43

1940 - 2023

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31150
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Aeriale Lun 9 Jan 2023 - 8:08

kenavo a écrit:1940 - 2023

Oh non silent
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par kenavo Sam 25 Mai 2024 - 1:09

Russell Banks A6041 / Russell Banks Aa3817
Foregone / Oh, Canada
Présentation de l’éditeur
Au seuil de la mort, Leonard Fife, célèbre documentariste, accepte une interview filmée que veut réaliser l’un de ses disciples, Malcolm.
Fife a exigé le noir complet sur le plateau ainsi que la présence constante de sa femme, Emma, pour écouter ce qu’il a à dire, loin des attentes de Malcolm. Après une vie de mensonges, Fife entend lever le voile sur ses secrets mais, sous l’effet de l’aggravation rapide de son état, sa confession ne ressemble pas à ce que lui-même avait prévu.
Puissant, écorché, bouleversant, ce roman testamentaire sur les formes mouvantes de la mémoire pose la question de ce qui subsiste – de soi, des autres – lorsqu’on a passé sa vie à se dérober.
Russell Banks A8276

le film était à Cannes

On ne peut pas dire que je suis attentivement le Festival de Cannes, mais une interview avec Richard Gere, qui figure dans l’adaptation de ce roman, m’a intriguée pour voir de plus près.

Belle surprise – j’avais acheté ce livre en version anglaise (paru en 2021) lors de la sortie de la version française (2022). Pourquoi je ne l’ai jamais terminé, je ne saurais pas dire. Honnêtement, je crois que je l’avais oublié Cool

Bon, en voyant donc que le film est maintenant sortie, je pensais que c’était une bonne idée de tenter la lecture.

J’ai lu d’autres livres de Russell Banks et en principe j’ai toujours bien aimé. Mais celui-ci… hm… étrange. Peut-être il y a une raison pourquoi je ne l’ai pas terminé avant.

Cela commence avec le fait que je trouve le personnage principal très peu sympathique. Pas le genre d’homme qui me donne envie d’écouter pendant des heures le récit de sa vie.

Ensuite je me suis posée la question où Russell Banks voulait emmener son lecteur… je suis navrée – je n’ai aucune idée !

Après tout ce temps, je voulais retrouver sa voix dans un de ses livres… ce n’était pas le bon choix pour cela. Scusi Russell.

Russell Banks Aaa2709

les deux éditeurs se sont retrouvés dans l’idée de mettre une photo d’une voiture sur la couverture
pour la version anglaise il s’agit de Tobias Leipnitz et pour la version française de Holly Andres

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31150
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Aeriale Sam 25 Mai 2024 - 8:04

Kenavo a écrit:Cela commence avec le fait que je trouve le personnage principal très peu sympathique. Pas le genre d’homme qui me donne envie d’écouter pendant des heures le récit de sa vie.

Voilà, c'est aussi la raison pour laquelle je ne me suis pas lancée non plus. C'est un livre témoignage donc mais je crains que Russell Banks, dont j'ai aussi beaucoup aimé la plupart de ses autres romans, ne se laisse regarder écrire...

Merci de ton avis, Kena ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par domreader Sam 25 Mai 2024 - 9:18

Oui, ça m'intrigue bien, le résumé de l'éditeur me tente et ensuite l avis de Kena me refroidit. On verra, pas sûre de tenter.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3464
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Russell Banks Empty Re: Russell Banks

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum