Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

Friedrich Nietzsche

2 participants

Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Friedrich Nietzsche

Message par Arabella Lun 19 Mar - 14:49

Friedrich Nietzsche




Friedrich Nietzsche Nietzs10




Né à Röcken (Allemagne) le 15/10/1844 ; Mort à Weimar (Allemagne) le 25/08/1900


Elevé dans une famille luthérienne, Friedrich Nietzsche rejette très tôt la religion. Il étudie et enseigne la philologie jusqu'en 1878. Il développe parallèlement une philosophie dans laquelle il oppose les valeurs traditionalistes, notamment présentes dans le christianisme, aux valeurs défendues par un "surhomme", individualiste et indépendant. Nietzsche exprime ses idées dans des ouvrages tels que le Gai savoir en 1883-1887, ou encore l'Antéchrist en 1896. Après avoir mené une vie essentiellement solitaire, le philosophe, malade et atteint de folie, s'éteint le 25 août 1900. Après sa mort, certaines de ses idées seront déformées par sa soeur afin de les rapprocher des thèses nazies.

Source : L'Internaute

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Re: Friedrich Nietzsche

Message par Arabella Lun 19 Mar - 14:51

La naissance de la tragédie



Les études universitaires de Nietzsche, après un bref passage par la théologie souhaité par sa mère, se sont orientés vers la philologie classique. C'est dans ce domaine qu'il obtient une chaire à l'université de Bâle en 1869. Son intérêt pour la philosophie s'est éveillé par la suite, et sa formation dans ce domaine est celle d'un autodidacte. A Bâle, il donne des cours sur divers sujets en rapport avec sa spécialité : les lyriques grecs, Sophocle, l'histoire de la tragédie grecque etc. Il écrit des textes à partir de ces matériaux, certains édités sous forme de brochures. Ces travaux vont constituer la base de son premier livre, La naissance de la tragédie. Terminé en 1871, il est d'abord refusé par l'éditeur, Nietzsche édite des extraits à son compte, puis le livre est finalement publié au début de 1872.


Si le sujet paraît se rattacher à la philologie, et Nietzsche, de par ses fonctions avait obligation de publier des textes se rapportant à la philologie grecque, il s'agit avant tout pour lui, de faire oeuvre de philosophe. C'est en quelque sorte l'ouvrage fondateur de sa pensée philosophique, dans lequel une grand partie des thématiques et questions récurrentes dans son oeuvre apparaissent.


Dans la première partie de l'ouvrage, Nietzsche expose ses hypothèses sur l'origine de la tragédie grecque. Il cherche l'origine de la tragédie dans la musique : il pense que le théâtre est né du dithyrambe chanté par un choeur autour de l'autel de Dionysos, le dieu de l'ivresse. Ce n'est que dans un deuxième temps que les acteurs, leurs paroles, leurs actions, qui produisent les héros tragiques à proprement parler, ont gagné en importance. Les parties chantées se seraient progressivement développées pour constituer la tragédie telle qu'elle nous a été transmise. Il faut dire que Nietzsche accorde une grande importance à l'art, et il place la musique en tête de tous les arts. La musique se passe des mots, et arrive par ses moyens à dire l'indicible ; elle laisse les impressions, sensations se déployer. Il associe la musique à Dionysos, le principe dionysiaque est signe d'une adhésion totale à la vie. L'artiste dionysiaque ne représente pas, il fait ressentir – la joie, la douleur. Sa forme d'expression par excellence, c'est la musique, la danse, le chant.

Mais pour arriver à la tragédie, il faut aussi Apollon : ce dernier est le dieu de la lumière, de la clarté, de la belle forme, des contours précis. Il s'exprimera de préférence dans la sculpture, la peinture, l'architecture, à travers les formes plastiques en général, et également dans la poésie épique, qui met en scène des individualités, des héros.


C'est l'association des deux, du dionysiaque qui par la musique, de sa capacité à faire ressentir, au-delà du mot, qui relève du monde des phénomènes, l'essence du monde, et l'apollinien qui donne une apparence belle et harmonieuse, dans la sérénité, la maîtrise de soi que s'est construite la tragédie grecque, qu'elle a atteint son apogée, sa perfection.


Mais dans la deuxième partie de son livre, Nietzsche évoque ce qu'il pose comme le déclin du genre tragique chez les Grecs. Il associe ce déclin à Euripide et à Socrate. L'équilibre miraculeux entre le dionysiaque et l'apollinien qui est au coeur de la tragédie, présent chez Eschyle et Sophocle serait rompu par Euripide qui privilégie l'apollinien au détriment du dionysiaque, mettant paradoxalement en cause l'apollinien également. Mais cette démarche d'Euripide serait pour Nietzsche inspirée par la philosophie de Socrate, une pensée rationaliste, qui cherche à mettre de l'ordre, à analyser, à clarifier, et qui remplace les contemplations apolliniennes et les extases dionysiaques. C'est en fait la négation d'un art véritable. Avec Socrate émerge, l'homme théorique, qui croit pouvoir pénétrer les mystères de l'existence grâce à sa raison. Mais c'est une illusion, selon Nietzsche, car la pensée rationnelle ne vient pas à bout des mystères de l'existence. L'illusion de la connaissance vient ainsi se substituer à l'illusion artistique. Mais cette illusion de la connaissance est dangereuse car elle méconnaît sa propre nature d'illusion - l'art, en revanche, assume pleinement, d'être un jeu avec les apparences, d'être un simulacre.


Enfin dans la troisième partie de son livre Nietzsche fait le parallèle entre la tragédie grecque et le drame musical de Richard Wagner (dont il était très proche à l'époque où il a écrit son livre, à qui d'ailleurs il était dédié) et exprime ses espoirs d'un renouveau de la culture allemande. Il prendra par la suite des distances avec l'oeuvre et la personne de Wagner.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Re: Friedrich Nietzsche

Message par Arabella Lun 19 Mar - 14:53

La philosophie à l'époque tragique des Grecs



Il ne s'agit pas d'un livre achevé, mais fragmentaire, basé sur les cours donnés par Nietzsche et consacrés aux philosophes grecques préplatoniciens (on les appelle plus fréquemment présocratiques) lors de son enseignement bâlois. Les cours ont eu lieu pendant l'été 1872, le manuscrit est plus tardif, il a été modifié par l'auteur jusqu'en 1875. le texte n'a été publié dans son intégralité qu'en 1896.


Ce texte est une sorte de pendant à La naissance de la tragédie, qui avait suscité une grande hostilité dans les milieux de la philologie. Il s'agit d'établir une liaison entre la philologie (ce qui était censé être le métier de Nietzsche) et la philosophie : dès sa leçon inaugurale Nietzsche avait l'ambition de redéfinir la philologie classique à partir de perspectives philosophiques. Les réactions hostiles provoquées par La naissance de la tragédie poussent Nietzsche à un grand perfectionnisme pour essayer de le rendre irréfutable, ce qui aboutira au final à le laisser inachevé.


Nietzsche adopte pour ce texte une forme originale, qui le distingue de la façon habituelle de présenter la vie et les doctrines philosophiques, qu'il trouve ennuyeuse et au final contraire à l'esprit philosophique. Ce qu'il écrit, ce sont d'une certaine façon des récits, qui présentent des personnages, forts et passionnés, dont il donne quelques éléments de la pensée, loin d'une exhaustivité encyclopédique. Les personnalités et les concepts se confondent : « Je raconte en la simplifiant l'histoire de ces philosophes : je ne veux extraire de chaque système que ce point qui est un fragment de personnalité ». Ce qui compte au final, c'est le geste philosophique, inséparable de la vie de celui qui l'accomplit, l'essentiel est qu'il soit juste, même si la pensée quand à elle peut-être contestable.


Il s'agit donc d'une façon très personnelle de comprendre et d'interpréter les conceptions philosophiques des penseurs grecs anciens : au final, Nietzsche en dit sans doute autant, voire plus sur lui-même, que sur les philosophes qu'il évoque. Il s'agit de « recréer » ces pères fondateurs de la pensée que sont les préplatoniciens pour Nietzsche. Dans sa Deuxième Considération inactuelle qu'il rédigeait en même temps, Nietzsche exigeait de transformer la science historique en art, et c'est un peu la pari qu'il tente dans La philosophie à l'époque tragique des Grecs.


Nous suivons donc une série d'individus philosophant : Thalès, Anaximandre, Héraclite (figure essentielle à ses yeux, qu'il continuera d'évoquer dans d'autres oeuvres) Parménide, Anaxagore. D'autres sont juste esquissés en arrière plan : Xénophane et Zénon. Il s'agit donc d'un choix restreint, de quelques figures jugées essentielles. Les analyses de Nietzsche ne sont pas forcément révolutionnaires, l'opposition entre Parménide et Héraclite, entre une école ionienne physiologique, et une école éléate ontologique, est assez classique. Avant d'esquisser une tentative de rapprochement par Anaximandre. C'est plutôt dans la forme, un récit poétique et passionné, plein de bruit et de fureur, que Nietzsche trouve son expression la plus personnelle.


Il y a déjà dans ce texte, dans son adhésion admirative et flamboyante à Héraclite, comme dans son opposition viscérale, même si pleine de respect pour Parménide, l'embryon de la pensée philosophique de Nietzsche, l'expression de son ambition de d'une nouvelle façon de philosopher, en prenant comme modèle les premiers philosophes.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Re: Friedrich Nietzsche

Message par Arabella Lun 19 Mar - 14:56

Nietzsche / Biographie / Dorian Astor



En 380 pages, ce qui est une longueur raisonnable, Dorian Astor nous retrace la vie du célèbre philosophe allemand. La mort précoce du père, et d'un petit frère, les relations pour le moins complexes avec sa mère et sa soeur, les études, les amitiés, la carrière universitaire, les différents problèmes de santé, jusqu'à l'effondrement de sa raison. Les ouvrages de Nietzsche sont mis correspondance avec les événements de sa vie, mis en perspective, les lignes de force de sa pensée et son évolution sont esquissées. le tout s'appuie sur de nombreuses citations, de Nietzsche lui-même, issues soit de ses ouvrages, soit d'écrits plus personnels, comme les lettres, mais aussi des écrits de ses parents et amis.


Une vie réellement tragique, marquée dès la petite enfance par des morts, et par le sentiment de n'avoir pas longtemps à vivre. La maladie très rapidement pénible et handicapante. Une grande solitude aussi, entre demandes de mariages perpétuellement vouées à l'échec, les brouilles successives avec presque tous les amis, dont le plus célèbre est Richard Wagner. Les voyages pour chercher un lieu plus supportable, jusqu'à la perte de la raison, et la mise sous tutelle au sein de la famille, puis l'appropriation et le détournement d'une partie de l'oeuvre par sa soeur.


Cette biographie, claire, précise, agréable à lire, et très abordable en ce qui concerne la présentation de concepts, est très utile pour entrer dans l'univers du philosophe, avant peut-être d'aborder les oeuvres en elles-mêmes.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Re: Friedrich Nietzsche

Message par Aeriale Mar 20 Mar - 8:15

Arabella a écrit:Cette biographie, claire, précise, agréable à lire, et très abordable en ce qui concerne la présentation de concepts, est très utile pour entrer dans l'univers du philosophe, avant peut-être d'aborder les oeuvres en elles-mêmes.
Noté, merci!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11561
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Re: Friedrich Nietzsche

Message par Arabella Jeu 31 Oct - 12:49

Correspondance Friedrich Nietzsche - Paul Rée - Lou von Salomé


Paul Rée et Lou von Salomé ont joué un rôle important dans la vie et l'oeuvre de F. Nietzsche, même si les relations passionnelles avec Lou auront été au final plutôt brèves, avant la rupture. Ce volume, au nom un peu trompeur, rassemble un certain nombre de documents intimes liés à l'histoire de ces trois personnes, des lettres certes, mais pas uniquement écrites par le trio (nous avons des missives de la soeur de Nietzsche, des parents des deux autres protagonistes, des amis et relations), également des extraits de journal que Lou écrivait pour Paul Rée, un cahier d'aphorismes qu'elle a rédigé, des brouillons de lettres… Les différents textes débutent en 1875, lorsque Paul Rée entre en relation avec Nietzsche, et s'achèvent en 1885, par des textes dans lesquels Nietzsche fait en quelque sorte le bilan des choses, en relativisant les événements, alors qu'une distance suffisante s'est enfin instaurée pour permettre une évaluation plus objective.

Il vaut sans doute mieux connaître un peu la biographie de Nietzsche pour entrer dans le livre, sans cela on risque d'être perdu dans les nombreux personnages, les allusions aux livres et aux éléments de vie des protagonistes, qui ne sont pas toujours explicites, même si des notes nombreuses et fournies sont là pour aider le lecteur. Il ne faut pas non plus s'attendre à un exposé de la philosophie de Nietzsche, à des échanges d'idées éblouissants, à une oeuvre qui se construirait sous nos yeux : des problèmes de santé du trio, et spécialement de Nietzsche, rendent l'écriture de longues missives délicat, et les échanges sont davantage centrés sur le quotidien, sur le factuel, plus que sur des débats d'idées ou d'exposés de points de vue philosophiques.

Le livre commence donc en 1875, par la rencontre et la forte amitié qui se noue entre Nietzsche et Paul Rée. Ce dernier, issu d'une famille aisée, se tourne vers la philosophie après des études de droit, et rencontre Nietzsche à qui il voue d'emblée une grande admiration. La relation va s'intensifier lors du fameux voyage à Sorrente, pendant lequel un petit groupe, composé en plus de Nietzsche et Rée, de Malwida von Meysenburg et d'Albert Brenner, va passer quelques temps ensemble, travaillant, lisant, sans oublier les promenades et visites, en particulier aux Wagner, installés dans les environs. L'idée d'un cloître pour « esprits libres » est avancée, censé stimuler et favoriser l'épanouissement de chacun grâce au groupe. Cette idée va resurgir lorsque Rée et plus tard Nietzsche vont rencontrer Lou von Salomé, une jeune Russe, venue en Italie pour des raisons de santé. Rée et Malwida von Meysenburg vont la rencontrer d'abord : Rée sera tellement sous le charme qu'il lui demandera de l'épouser. Lou déclinera, et fera la connaissance de Nietzsche (qui lui aussi lui proposera le mariage) : l'idée d'une vie à trois, dans une communauté qui permettrait à chacun de donner le meilleur de lui-même va faire son apparition. le projet n'aboutira pas ; après quelques mois d'intenses exaltations, Nietzsche va couper les ponts avec les deux autres membres du trio et replonger dans la solitude et les vagabondages. le projet de cette vie commune heurtait toutes les convenances de l'époque (il fallait à chaque fois un chaperon lorsque lorsque Lou devait retrouver l'un des deux hommes ou d'ailleurs les deux) et la soeur de Nietzsche n'a rien épargné pour jeter le discrédit sur Lou, et aussi sur Rée dans l'esprit de son frère. La jalousie entre les deux hommes a également presque inévitablement surgie, créant une distance et une suspicion par moments.

Tous les soubresauts de cette aventure apparaissent dans ces lettres et autres textes, l'enchantement des débuts, et les désillusions d'un quotidien forcément décevant, l'impossibilité pour Nietzsche d'arriver à sortir de sa solitude. Les prémices de la folie dans laquelle il va basculer plus tard, les relations familiales pathologiques, en particulier avec sa soeur, dont les lettres, véritables logorrhées remplies de haine et de mesquineries, sont à faire frémir. Après s'être laissé emporté, et avoir condamné sans appel Lou et Rée, il écrira à sa soeur en 1884 :

« Une chose est certaine : parmi toutes les rencontres que j'ai faites, celle avec Mademoiselle Salomé est pour moi la plus précieuse et la plus fructueuse. C'est seulement depuis ces relations que suis mûr pour mon Zarathoustra. C'est à cause de toi que j'ai dû abréger ces relations. Pardonne-moi si cela me touche plus que tu n'es capable de le comprendre.»

Dans un brouillon de lettre il va encore plus loin :

« Depuis des années je me suis défendu contre Lisbeth comme un animal affolé, et elle n'arrête pas de me torturer et de me poursuivre.
Des personnes telles que ma soeur ne peuvent manquer d'être des adversaires irréconciliables de ma façon de penser et de ma philosophie. Voilà qui est dans la nature éternelle des choses ».

La cruelle ironie de l'histoire est que c'est cette soeur, Elisabeth qui va administrer l'oeuvre de Nietzsche après son basculement dans la folie.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Re: Friedrich Nietzsche

Message par Aeriale Ven 1 Nov - 8:18

Merci pour cet aperçu, @Arabella.

Je ne suis pas la bonne lectrice pour le genre épistolier, et comme tu le précises, il faut déjà avoir une connaissance assez profonde de la vie et l'oeuvre de Nietzsche pour bien saisir l'ensemble, mais te lire nous apprend tout de même le principal ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11561
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Nietzsche Empty Re: Friedrich Nietzsche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum