Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

Laurent Gaudé

5 participants

Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Laurent Gaudé

Message par Aeriale Jeu 9 Aoû - 8:22

Laurent Gaudé Slidel10


Laurent Gaudé, né le 6 juillet 1972 dans le 14e arrondissement de Paris, est un écrivain français, qui a obtenu le prix Goncourt des lycéens et le prix des libraires avec La Mort du roi Tsongor en 2003, puis le prix Goncourt pour son roman Le Soleil des Scorta, en 2004.

Il est le frère du journaliste Ivan Gaudé
Sources Wikipedia
Aeriale
Aeriale

Messages : 11548
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Aeriale Jeu 9 Aoû - 8:39

-Eldorado-


Laurent Gaudé 72627911

Une très belle écriture qui nous conte le parcours de deux immigrants et celui opposé du capitaine chargé de les intercepter. Problème d'actualité qui nous en révèle les aspects pervers et complexes.

Mais si la première partie et la longue traversée des deux frères sont poignantes, le second cheminement, aussi bien intérieur que réel, de ce sicilien en proie aux doutes et au rejet soudain de ses convictions, parti faire le trajet inverse, me parait moins crédible et donc beaucoup moins émouvant.

Laurent Gaudé sait parfaitement nous transmettre cette foi, cette obstination à survivre qui fait la grandeur de ces hommes dont les seules armes face à l'injustice, la cupidité et la cruauté de certains sont leur courage et leur ténacité. On suit pas à pas leur quête de liberté, on ressent complètement leur soif d'ailleurs. Il y a des passages très forts.


Les jeunes gens que j'intercepte, eux, sont sont toujours plus forts.Ils ont dans leurs muscles la force et l'autorité de leurs vingt ans.Ils essaient de passer et réessaieront une fois, deux fois, trois fois s'il le faut " C'était celà, oui.Le gardien de la citadelle était fatigué tandis que que les assaillants étaient sans cesse plus jeunes ... ils étaient beaux de cette lumière que donne l'espoir au regard

La seconde partie est plus inégale: Si l'image du héros revenu au bout de lui-même et investi d'une mission de "passeur d'âme" est belle en soi, elle m'a paru au final un peu surfaite, d'autant plus par sa chute très surprenante!
 
J'ai préféré et de loin les descriptions ancrées dans le réel: la violence, la lutte, l'acharnement et les sentiments qui s'en dégagent. Courage, loyauté, espoir.

Un beau roman malgré tout, certains passages sont superbes. Peut-être plus adapté à une scène théâtrale?
Aeriale
Aeriale

Messages : 11548
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Liseron Dim 12 Aoû - 18:12

Laurent Gaudé 72627911

Une lecture facile et agréable malgré le sujet difficile mais je n'ai pas complètement adhéré à l'histoire. Est-ce dû à la construction du roman, avec ces 2 voix qui parlent tour à tour, celle du capitaine et celle du jeune migrant ? Ou à l'histoire du capitaine qui paraît si peu plausible ? 
Reste le sujet brûlant d'actualité et la très belle narration du parcours semé d’embûches de Soleiman jusqu'à l'Europe...Laurent Gaudé nous fait partager avec beaucoup de sensibilité le vécu, les émotions et les réflexions de ces hommes et femmes prêts à tout abandonner dans l'espoir d'un avenir meilleur ailleurs. Les dernières pages, en particulier, celles de l'assaut à Ceuta sont poignantes. 
Alors, un texte essentiel et courageux malgré tout et qui interpelle d'autant plus qu'il a été écrit il y a une dizaine d'années. Depuis, rien n'a vraiment changé...

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Aeriale Lun 13 Aoû - 10:53

Liseron a écrit:Une lecture facile et agréable malgré le sujet difficile mais je n'ai pas complètement adhéré à l'histoire. Est-ce dû à la construction du roman, avec ces 2 voix qui parlent tour à tour, celle du capitaine et celle du jeune migrant ? Ou à l'histoire du capitaine qui paraît si peu plausible ?
Comme toi, quelque chose m'avait manqué pour être totalement embarquée. La seconde partie ne m'avait pas semblé crédible, avec cette image de passeur d'âme un peu surfaite.

Gaudé a souvent tendance à magnifier un peu trop ses thèmes, et peut perdre certains lecteurs en route. Tout dépend de ce que l'on aime, évidemment. Mais je préfère la proximité :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11548
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Liseron Lun 13 Aoû - 11:05

Il faudrait que je relise La Mort du Roi Tsongor, qui m'avait beaucoup touchée il y quelques années, pour voir si j'y suis aussi sensible. J'en ai gardé le souvenir d'un texte magnifique et d'un personnage extraordinaire...

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Epi Lun 13 Aoû - 20:34

Il me semble que j'avais bien aimé La mort du roi Tsongor aussi mais je ne m'en souviens plus très bien. Je crois que Le soleil des Scorta est mon préféré.

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Epi Lun 13 Aoû - 20:48

J'ai retrouvé mon commentaire de 2009 


La mort du roi Tsongor

Histoire de pouvoir, de guerre où l’on finit par ne plus savoir pour quoi ou pour qui on se bat, jusqu'à l'absurde, parce qu'une fois la guerre commencée, il faut un vainqueur. Parce que l’entêtement de l'un et de l'autre ne peut finalement mener qu’à la destruction de tous. Histoire de renoncement, de devoir, d'orgueil, d'amitié, de doutes et de souffrance, de la difficulté de vivre ses passions, de vaincre ses peurs.

Histoire d'amour…

Lorsqu’il eut fini, Kouame embrassa la main du mort, puis vint auprès des enfants, et à chacun d’entre eux, à voix basse, il présentât ses condoléances. Samilia attendait son tour. Elle gardait la tête baissée. Elle se répétait sans cesse qu’il ne fallait pas lever la tête, que cela serait indécent. Une excitation étrange s’emparait d’elle. Lorsque Kouame s’agenouilla devant elle, instinctivement, elle leva le visage et cette proximité la fit sursauter. Il était là. Devant elle. Il était beau. Les lèvres bien dessinées. Ce qu’il dit, elle ne l’entendit pas. Mais elle vit ses yeux qui la fixaient avec fièvre. Et elle compris à ce regard, elle comprit que Kouame la voulait encore. Même dans le deuil. Elle comprit qu’il était venu pour cela. Pour dire à tous que malgré cette mort, Samilia lui était promise et qu’il attendrait ce qu’il faudrait attendre pour pouvoir la faire sienne. Et elle en fut reconnaissante à cet homme. Un peu de vie était possible. Ce visage le lui disait. Au-delà de la douleur et du deuil, un peu de vie, malgré tout, s’offrait à elle. Tout pouvait ne pas être perdu. Elle ne pouvait détacher les yeux de cet homme qui lui disait que tout ne finissait pas aujourd’hui.
qui dure malgré tout…

Elle contemplait cette figure qui grimaçait devant elle, sans parvenir à reconnaître l’homme qu’elle avait vu autrefois. Le visage rond, large et confiant d’alors s’était creusé et ridé. C’était une face sèche et anguleuse qui semblait sous l’emprise de la fièvre. Seul le regard était le même. Ce même regard, oui, qu’elle avait croisé au pied de la dépouille de Tsongor. Ce regard qui la mettait à nu.
Mais jusqu'où ? Y a-t-il des limites ?

En tout cas, le bonheur n'est pas à sa portée

Il n’y a pas de choix possible. J’appartiens à deux hommes. Oui. Je suis aux deux. C’est mon châtiment. Il n’y a pas de bonheur pour moi. Je suis aux deux. Dans la fièvre et le déchirement. C’est cela. Je ne suis rien que cela. Une femme de guerre. Malgré moi. Qui ne fait naître que la haine et le combat .
Une force dans l'écriture qui évoque la puissance des sentiments et les destins tragiques, on se laisse emporter bien volontiers. Ce livre se lit très vite parce qu'on n'a pas envie de le lâcher. C'est digne d'une tragédie grecque et la plume de Gaudé est toujours aussi envoûtante.

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par kenavo Mar 14 Aoû - 6:45

Epi a écrit:Je crois que Le soleil des Scorta est mon préféré.
pour moi aussi... peut-être parce que c'était ma première rencontre avec cet auteur? je ne l'ai pas encore relu, mais si je vais le faire un de ces jours, ce sera dans la version illustrée par Benjmain Bachelier
Laurent Gaudé Zi23

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31168
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Aeriale Mar 4 Fév - 14:16

-Le soleil des Scorta-

Laurent Gaudé Soleil10

Commentaire récupéré-

La chaleur du soleil semblait fendre la terre. Pas un souffle de vent ne faisait frémir les oliviers. Tout était immobile. le parfum des collines s’était évanoui. La pierre gémissait de chaleur. Le mois d’août pesait sur le massif du Gargano avec l’assurance d’un seigneur. Que de l’eau ait irrigué les champs et abreuvé les oliviers. Impossible de croire qu’une vie animale ou végétale ait pu trouver - sous ce ciel sec - de quoi se nourrir. Il était deux heures e l’après-midi, et la terre était condamnée à brûler.

Peut-être parce que je suis une fille du sud, mais ce roman m'a illuminée! Lu d'une traite, en suivant l'histoire de cette famille sur plusieurs générations, marquée par cette destinée implacable. Un récit intense et vibrant, aux couleurs de ce soleil, parfois rouge incandescent, parfois crépusculaire.

Une belle réflexion sur la vie et sur la façon dont les valeurs se transmettent tout au long de notre descendance. Que reste-t-il de tout ceci, une fois les sentiments vécus, les passions consumées et les vengeances assouvies? Quand les haines s'estompent et que l'espoir renaît après des années de labeur et de misère, qu'en est-il des croyances, de ce que nous communique nos ancêtres, de leur passé laissé en patrimoine, seule richesse en ce monde qui puisse perdurer.

Les générations se succèdent, Don Salvatore Et quel sens cela a-t-il au bout du compte ? Est-ce qu'à la fin, nous arrivons à quelque chose ? Regardez ma famille les Scorta. Chacun s'est battu à sa manière. Et chacun, à sa manière, a réussi à se surpasser. Pour arriver à quoi ? A moi ? Suis-je vraiment meilleurs que ne furent mes oncles ? Non. Alors à quoi ont servi leurs efforts ? A rien. Don Salvatore. A rien. C'est à pleurer de se dire cela.
Oui répondit Don Salvatore, les générations se succèdent. Il faut juste faire de son mieux, puis passer le relais et laisser sa place.

Laurent Gaudé sait parler de tout cela, il nous communique au travers d'une époque et d'un contexte social, cet amour de l'homme pour son pays, le sens de l'honneur et de la parole, les valeurs qui construisent les humains et les rendent plus forts. J'ai retrouvé avec bonheur son écriture authentique et simple, magnifiée par la puissance de cet astre qui gouverne les sens et peut parfois embraser les âmes jusqu'à à les rendre folles.
.
il avait le feu au sang .Il suait de partout.La terre tournait et le rire de la vieille lui chatouillait l'oreille .Poussé par la tarentelle qui lui mordait le coeur et lui suçait le sang, il pénétra dans le bureau de tabac, alla dans la réserve et enflamma une caisse de cigarettes.Puis sans se retourner sur le feu qui prenait, il ressortit et se planta sur le trottoir d'en face pour jouir du spectacle. [... ] Cette lumière se fit plus orangée et les flammes apparurent, léchant les murs et dansant de victoire. Elia hurla comme un fou et se mit à rire;Il était plein de l'esprit des Mascalzone et il rit de ce rire de destruction et de haine que la lignée se transmettait de génération en génération. Oui. Tout pouvait brûler .Que diable. Les cigarettes et l'argent .Sa vie et son âme .Tout pouvait brûler .Il riait à gorge déployée et dansait dans la lueur de l'incendie au rythme fou de la tarentelle.

Mais aussi embellir les plus insignifiantes des joies de la vie, les rendre vivantes et colorées, donner de l'appétit à nos envies 

Nous sommes nés du soleil, Elia. Sa chaleur, nous l'avons en nous. D'aussi loin que nos corps se souviennent, il était là, réchauffant nos peaux de nourrissons. Et nous ne cessons de le manger, de le croquer à pleins dents. Il est là, dans les fruits que nous mangeons, Les pêches, Les olives. Les oranges. C'est son parfum. Avec l'huile que nous buvons, il coule dans nos gorges. Il est en nous. Nous sommes les mangeurs de soleil.

Un roman empli de sensualité et d'humanisme où les mots de l'auteur sonnent justes et simples. Limpide et puissant, j'ai adoré
Aeriale
Aeriale

Messages : 11548
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Liseron Lun 14 Juin - 17:30

Laurent Gaudé 5bc78510
Salina

Un texte magnifique ! J’ai retrouvé le Laurent Gaudé que @domreader m’avait fait découvrir avec La Mort du roi Tsongor et Sous le soleil des Scorta.
Dans un récit à l’écriture envoûtante, l’auteur retrace la vie entière de Salina, enfant abandonné, femme bannie, par l’intermédiaire de la voix de son fils : un merveilleux et vibrant hommage rendu à celle qui fut sa mère et qu’il porte jusqu’à sa dernière demeure, un étrange cimetière logé sur une île, dont les portes ne s’ouvriront que si son histoire est suffisamment émouvante…En toile de fond, l’Afrique et ses paysages grandioses.
C’est tout l’amour d’un fils pour sa mère qui envahit ce texte, le portrait qu’il en dresse nous donne à voir une femme tout à fait extra-ordinaire et une véritable héroïne tragique : abandon, amour, jalousie, vengeance, tout est réuni pour nous faire vibrer et nous attacher à ce personnage au destin hors norme. 
Véritable épopée contée, ce texte prenant et rythmé entraîne le lecteur à sa suite, pour le laisser, les dernières pages lues, abasourdi et émerveillé.
A découvrir, absolument !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par domreader Lun 14 Juin - 20:44

Ahhh enfin un bon Gaudé. Je croyais la source tarie. Je note alors !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3465
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Liseron Lun 14 Juin - 21:26

domreader a écrit:Ahhh enfin un bon Gaudé. Je croyais la source tarie. Je note alors !
Oui, tente ! C’est Colette qui m’en avait parlé, elle l’aimait beaucoup…

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Aeriale Mar 15 Juin - 9:03

domreader a écrit:Ahhh enfin un bon Gaudé. Je croyais la source tarie. Je note alors !
Oui, un peu comme Dom'

Je l'ai beaucoup aimé, notamment sur ces deux que tu cites @Liseron. Et je sais que Coline l'adorait. Mais j'ai trouvé parfois un peu trop théâtral pour moi, ses derniers.
J'essaierai si j'en ai l'occasion cependant, tu as l'air enthousiaste!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11548
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Laurent Gaudé Empty Re: Laurent Gaudé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum