-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Fabrice Caro

5 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Fabrice Caro Empty Fabrice Caro

Message par Aeriale Jeu 29 Nov - 15:36

Fabrice Caro 1200px12


Fabrice Caro, dit Fabcaro, né le 10 août 1973 à Montpellier, est un auteur français de bande dessinée. Il vit à Bédarieux, dans l'Hérault, il a deux filles.

Il a écrit deux romans sous le nom de Fabrice Caro :

Figurec, Gallimard, coll. « Blanche », 2006. Adapté l'année suivante en bande dessinée, dessinée par Christian de Metter, aux éditions Casterman.

Le Discours, Gallimard, coll. « Sygne », 2018
Wikipedia


...



Figurec
Fabrice Caro 41hd0n11

L'enterrement de Pierre Giraud m'a énormément déçu, c'était une cérémonie sans réelle émotion.Tout celà manquait de rythme, de conviction. Le père Rouquet lui-même n'était pas dans son meilleur jour. Non, vraiment, cet enterrement ne me marquera pas, on est bien loin d'Antoine Mendez. Ah l'enterrement d'Antoine Mendez! Sa femme essayant de sauter dans le caveau pour le rejoindre dans l'éternité, ses cris hystérique, ses trois fils la retenant dans des spasmes maîtrisés de grands garçons face à la mort, le discours de son meilleur ami admirablement ciselé...Antoine Mendez voilà quelqu'un qui a réussi son enterrement!

Ainsi débute l'histoire de ce garçon, un trentenaire un peu en marge, un peu pique assiette, un peu seul aussi. Il balade sa solitude où il peut, et pourquoi pas dans les cimetières après tout. On le suit perplexe puis de plus en plus intrigué dans sa drôle d'existence où les apparences vont prendre les formes du réel ou bien l'inverse. Et bientôt la légèreté du début va laisser place à l'angoisse.

Fabrice Caro, issu de la BD, sait bien nous surprendre. Son univers est délirant, mais il peut aussi nous parler de choses plus profondes. Une belle réflexion sur les faux semblants, sur l'image que l'on veut donner de soi ou que l'on est censé donner, sur le piège des apparences.

On pense à Truman Show avec ces personnages se sentant manipulés dans un univers factice dont ils vont en jouer. Figurec est un régal d'imagination et d'humour. Lu d'une traite: Un super souvenir!

Celà fait environ un an que j'ai rencontré Julien pour la première fois dans un vide-greniers. Dire de quelqu'un que l'on connaît depuis un an à peine qu'il est votre meilleur ami peut paraître complètement artificiel. C'est pourtant le cas. Je vendais alors quelques affaires dénichées dans le grenier de mes parents pour me faire un peu d'argent et Julien s'était mis à l'arrêt devant le Square Room d'Al Corley qui se trouvait dans mes cartons et que je n'avais jamais remarqué. Nous avons immédiatement sympathisé sans trop savoir pourquoi. Le soir même, il me présentait Claire et j' inaugurais la longue série de repas que j'allais prendre chez eux. Dès l'instant où je leur ai dit que j'écrivais des pièces de théâtre s'est instaurée entre nous une relation très particulière, une espèce de protectorat tacite. Il y a les artistes et ceux qui auraient aimé être artistes, c'est généralement dans cette catégorie qu'on trouve les mécènes - et puis il y a ceux qui n'en ont rien à foutre, pour qui les artistes sont soit des fainéants, soit des homosexuels, soit les deux. Claire et Julien ne se sont pas, à proprement parler, imposés comme des mécènes (il n'a jamais été question d'argent entre nous) disons plutôt qu'ils étaient dans une période de romantisme humanitaire. Être les amis d'un artiste fauché (ou artiste maudit) constituait exactement l'occupation de gauche bourgeoise qu'ils recherchaient à l'époque pour rompre la monotonie de leur quotidien. S'est donc naturellement organisé un rythme très régulier de cinq repas par semaine pendant lesquels nos liens se sont affermis jusqu'à devenir ceux de, par exemple, vieux amis d'enfance.

Ce qu'il dit de son roman.
C'est un roman sur le poids des apparences, le poids des codes, de la norme, sur la solitude aussi quelque part... sur nos sociétés un peu déshumanisées. C'est un regard sur le côté dérisoire et artificiel de notre existence.

Quelles sont nos fonctions ? Pourquoi sommes-nous là ? Pourquoi fait-on telle ou telle chose, et à quoi tout cela sert-il? Cela parle du côté dérisoire de ce que l''on vit. Quelque chose entre noir et surréaliste, entre inquiétant et burlesque.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Epi Mar 4 Déc - 19:49

Ah j'ai adoré ce livre ! Voici mon commentaire de l'époque. 

Figurec

Vous avez le moral en berne ? Rien ne vous tente et ne retient votre attention ? Vous avez envie de sourire et de plonger dans un autre monde ? Vous n'avez pas envie de vous prendre la tête mais de passer tout simplement un bon moment divertissant ? Alors c'est Figurec qu'il vous faut !

Un petit livre qui se lit en quelques heures, mais pas un livre si léger que cela malgré le sourire qu'il suscite souvent. Il y a aussi de la gravité dans ce livre qui aborde des thèmes comme la solitude ou encore les codes d'une société en voie de déshumanisation. Une vision du monde différente, un peu flippante, originale et peut-être pas si éloignée de nous que cela. Une écriture directe qui fait mouche, un humour désabusé, parfois simpliste mais qui fonctionne ("Pour le dessert, il y avait le choix entre une mousse au chocolat." une phrase toute bête mais qui m'a fait rire pendant un bon 1/4 d'heure...), une histoire abracadabrante mais qui pourrait être ou devenir réalité. Une fin surprenante comme je les aime, on ne s'y attend absolument pas et c'est justement là que ça devient effrayant.

Si vous êtes un brin paranoïaque, ce livre vous aidera à alimenter votre délire, si vous ne l'êtes pas, vous le deviendrez sûrement. En ce qui me concerne, je me suis totalement immergée dans cette histoire et maintenant j'y pense tout le temps, je me surprends même à penser à des choses comme..., qui ? Elle ? Lui ? Moi ? Moi aussi ?

Sans détours, j'ai adoré ce livre, il est arrivé chez moi à l'instant précis où j'avais besoin de ce genre là (merci Aeriale !) et je vous le conseille vraiment vraiment.

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Aeriale Mer 5 Déc - 8:35

Epi a écrit:
Sans détours, j'ai adoré ce livre, il est arrivé chez moi à l'instant précis où j'avais besoin de ce genre là (merci Aeriale !) et je vous le conseille vraiment vraiment.

Ah ça fait plaisir Very Happy (Et te lire aussi!)

Un roman qui embarque vraiment ailleurs, avec un max de fantaisie et d'humour. Faut le lire, oui!

Je vais vous parler de son dernier plus tard. Le discours, très différent, moins réussi à mon goût, avec une histoire qui n'en n'est pas une, juste des réflexions au cours d'un diner de famille. Mais l'humour est toujours bien là.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Liseron Ven 7 Déc - 15:41

Ah ! Un bon remède en cas de petit coup de blues ou d'actualité noire...Je le note !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4122
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Aeriale Mer 12 Déc - 18:09

-Le discours-


Fabrice Caro 91uryl11

Adrien est anxieux. Malgré l'exhortation de Sonia, son ex, à ne pas la contacter le temps d'une pause pour y voir clair, il lui a envoyé un sms un peu nul et se morfond dans l'attente d'une hypothétique réponse. Pour couronner le tout, son futur beau frère lui a demandé de rédiger un discours pour le mariage de sa soeur. Tourments et divagations sur fond de repas familial.

J'ai mis un peu de temps à rentrer dans le psychisme passablement perturbé d'Adrien, anti héros hypocondriaque et torturé qui m'a forcément rappelé Figurec. L'action se passe un peu comme dans une pièce de théâtre, avec les sempiternelles conversations où chaque membre joue son propre rôle: La mère qui se veut rassurante et appuie là où ça fait mal sans le vouloir, les futurs mariés qui exposent leur bonheur avec indécence, le père qui n'en finit pas de parler, le beau frère qui sait tout et mieux. Chacun dans sa bulle pendant que lui se consume. Et extrapole sur à peu près tout. Sonia, ses pensées, leurs souvenirs heureux, ceux moins glorifiants, etc; Et surtout ce discours dont il se fiche éperdument.

C'est drôle, avec toujours cet humour décalé doublé d'un regard tendre et souvent très juste sur les relations familiales ou affectives. J'ai souvent souri et même ri plus la tension et l'absurde prenaient le dessus. Fabrice Caro a le don de pointer nos travers avec un sens inné du comique sans jamais oublier cette part d'humanité bienveillante qui le caractérise. Un auteur attachant et sympathique qui m'a un peu fait oublier les aléas de l'actualité. A lire pour se détendre :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Epi Mar 18 Déc - 21:00

Alors ça vaut le coup que je le note ! Merci !

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Aeriale Mer 19 Déc - 9:19

Liseron a écrit:Ah ! Un bon remède en cas de petit coup de blues ou d'actualité noire...Je le note !

Epi a écrit:Alors ça vaut le coup que je le note ! Merci !

Oui, ce sont des lectures anti déprime, vraiment!

Le Monde en parle ici (c'est un de leurs coups de coeur)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Aeriale Mar 2 Avr - 19:15

Bonne nouvelle! L'excellent Figurec vient de sortir en poche.

Fabrice Caro Figure10

Une bonne raison de le découvrir, ceux qui ne le connaissent pas Very Happy
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Liseron Mer 3 Avr - 8:48

Merci ! Un petit tour en librairie pour mon anniversaire s'impose !!

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4122
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Aeriale Mer 3 Avr - 19:11

Si tu aimes l'humour décalé avec une petite réflexion plutôt bien sentie sur le monde des apparences, eh bien tu vas adorer...

Tiens nous au courant, @Liseron, si tu te lances :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Liseron Lun 29 Avr - 18:46

Fabrice Caro Tzolzo43

Le héros de ce roman ne vous fera sûrement pas rêver : ni très beau ni brillant, à 30 ans il n'a toujours pas de boulot, ni de copine, au grand dam de ses parents, qui ne loupent pas une occasion de le lui faire remarquer ! 
Il essaie désespérément d'écrire une pièce de théâtre mais n'arrive pas à dépasser la première scène, alors il traîne...il va d'enterrement en enterrement, il en devient même un vrai spécialiste ! Jusqu'à cette drôle de rencontre dans un cimetière qui va changer sa vie...
Fabrice Caro a un humour très spécial et nous plonge dans un univers complètement déjanté ! Je reconnais qu'il y des moments très drôles mais il m'a manqué un petit quelque chose pour y adhérer complètement. C'est sans doute cette construction du roman avec ces chapitres qui se terminent par des points de suspension pour reprendre le chapitre suivant ou celui d'après par le mot manquant mais un dans un contexte différent, qui m'a gênée et qui a fini par me lasser. 
Le propos de l'auteur est cependant intéressant et derrière le grotesque se posent de vraies questions, qui est-on vraiment, les autres sont-ils bien ceux qu'on croit, que se cache-t-il derrière les apparences ?
Bref, une lecture amusante et qui fait (un peu) réfléchir mais pas un grand coup de cœur !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4122
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Aeriale Mar 22 Sep - 22:11

Broadway


Fabrice Caro 97820710


Axel mène une vie plutôt tranquille avec sa femme et ses deux ados dans un lotissement propret. Un boulot pépère, un voisin avec qui il entretient des rapports courtois et réglementaires, des amis qui le tannent pour un séjour paddle à Biarritz. Rien d'affolant ni d'euphorisant non plus, jusqu'au jour où il reçoit (Une erreur, se dit-il?) une convocation de la CPAM pour un dépistage du cancer colorectale. A partir de là, tout va partir en live. Son fils, qu'il n'a pas vu grandir, dessine sa prof d'anglais dans une posture obscène, sa fille en rupture amoureuse l'oblige à mettre des cierges pour rendre borgne sa rivale. Tout va de travers et tout lui parait soudainement absurde.

Ce roman est un véritable anti dépresseur, un remède contre la morosité, j'ai plusieurs fois éclaté de rire devant les méandres abracabrantesques et les délires haute volée qui agitent l'esprit de cet anti héros. Un quadra dépassé, en proie à des crises parano aussi désopilantes qu'incongrues. Mais sous l'apparente désinvolture et les ratés de son personnage, Caro touche juste. Sous le comique de scène se dessine le portrait d'un homme ordinaire dont les rêves de grandeur ont rejoint la banalité d'une existence d'un coup vide de sens, ou du moins qu'il perçoit ainsi.

Pourquoi nous évertuons-nous à n'effectuer que des actes pourvus de sens? Pourquoi une existence devrait-elle être constituée d'une suite ordonnée de faits rationnels, et pourquoi ne nous mettrions-nous pas subitement à courir dans la rue sur Modern Love comme chez Leos Carax ou Noah Baumbach? Pourquoi tout doit-il être cohérent quand la vie elle-même ne l'est pas pour deux sous et qu'on peut très bien se réveiller un matin avec un courrier destiné à un type de cinquante ans alors qu‘on n'en a que quarante-six? Pourquoi l'utile, pourquoi l'approprié?. Au lieu des lumières de Broadway, on se retrouve sous les néons d'une halle accueillant un spectacle de fin d'année pas vraiment réussi

Mêlant comme toujours l'humour à la tendresse, la dérision à la mélancolie, Caro nous plonge ainsi dans les réflexions désabusées et souvent lucides de cet handicapé de la vie qui peine à être lui-même. Faudrait-il apprendre à dompter ce sentiment de déception à l'école? La sagesse serait peut-être d'accepter que nos espoirs de brillance soient emportés avec nous dans un tourbillon étourdissant qui nous laisserait groggy.

Rien ne ressemble jamais à ce qu'on avait espéré, rien ne se passe jamais comme on l'avait prévu, le résultat est toujours à des années-lumière de ce qu'on avait projeté, nous sommes tous dans une comédie musicale de spectacle de fin d'année, dans un Broadway un peu raté, un peu bancal, on se rêvait brillants, scintillants, emportés, et on se roule les uns sur les autres, et nos coudes dans nos bouches et nos cuisses entremêlées et nos diadèmes qui tombent sur nos yeux, et on s'extrait de son corps, on se regarde, impuissants et résignés, et on se dit : c'est donc ça la réalité. Tout est foireux par essence, mais on continue de se persuader qu'atteindre son but est la règle et non l'exception

Des phrases chocs, un rythme dense, derrière le potache et la légèreté dont il se pare, Fabrice Caro est un grand angoissé et ses héros portent en eux toute la complexité de la vie. Pas si futile qu'il en a l'air, ce roman, et très humain. Je me suis régalée! 

Une petite pour la route, toute mignonne. Et si vraie I love you

Mes enfants ne m'avaient jamais offert que des choses ratées, approximatives, maladroites, et plus elles étaient ratées, approximatives, maladroites, plus mon émotion était forte et les larmes m'en montaient. Le plus récurrent étant ces marque-pages sous plastique aux couleurs criardes étalées au pastel ou à la gouache et qui m'empêchaient de lire sereinement tant que le marque-pages n'était pas à trois mètres au moins du livre sous peine de détourner mon regard du texte - voire de risquer le décollement de rétine si je le regardais de trop près.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par kenavo Mer 23 Sep - 5:41

tout cela donne envie... je note Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Aeriale Mer 23 Sep - 9:03

Oui, Kena il est pour toi, j'en suis presque sûre...
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Liseron Mer 23 Sep - 9:29

Il faudra peut-être que je fasse une deuxième tentative avec Fabrice Caro alors !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4122
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Fabrice Caro Empty Re: Fabrice Caro

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum