-50%
Le deal à ne pas rater :
Couette chaude 2 personnes 220×240 cm – DODO LA WARM MAX
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

Nadia Terranova

2 participants

Aller en bas

Nadia Terranova Empty Nadia Terranova

Message par kenavo Dim 27 Oct - 5:19

Nadia Terranova Aa593
 
Nadia Terranova est née en 1978 à Messine.
 
Elle a poursuivi des études d’histoire et de philosophie.
 
Elle écrit des articles pour diverses revues.
 
Elle a obtenu avec son premier livre, Les années à rebours. le Premio Viadana 2016.
 
 
Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 29032
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Nadia Terranova Empty Re: Nadia Terranova

Message par kenavo Dim 27 Oct - 5:19

Nadia Terranova Aaa293
Adieu fantômes
Présentation de l’éditeur
Messine est la ville natale d'Ida. Elle y revient aider sa mère à faire du tri dans l'appartement où elle a vécu toute son enfance et où commencent des travaux sur le toit-terrasse.
Elle a trente-six ans, une vie à Rome, un mari, mais le passé a choisi ce moment pour ressurgir : vingt-trois ans après la disparition de son père, vingt-trois ans après ce matin où un homme rongé par la dépression a quitté le domicile familial sans rien laisser derrière lui, vingt-trois ans après que son corps s'est évaporé dans la nature, que son nom est devenu tabou, que son souvenir s'est mis à hanter les murs sous forme de taches d'humidité.
Seule face aux fantômes de la maison, Ida devra trouver le moyen de rompre le sortilège pour qu'enfin son père puisse quitter la scène.
Entre les souvenirs de jeunesse d'Ida et son récit d'adulte se tisse un roman d'une grande sensibilité, sombre et introspectif. Nadia Terranova, par la finesse de son observation des liens familiaux dans une maison frappée par le drame, fait apparaître le bonheur des choses simples.
Il y a des lecteurs qui terminent un livre, n’importe leur ressenti. Je n’en fais pas partie de ceux-là. Si je ne me retrouve pas bien dans un texte après 30-50 pages, je n’ai aucun souci d’abandonner.

Ainsi, on peut déjà conclure un certain attachement si je vais dire que je suis arrivée jusqu’à la fin. Bien que je doive dire que je me suis demandée tout au long de ce roman qu’est-ce qui me faisait avancer.

Et je suis vraiment malheureuse de dire que je ne l’ai pas trouvé…

Il s’agit d’un bon texte, rien à dire concernant la qualité.

Je suis tout à fait d’accord avec la quatrième de couverture, mais malheureusement en ce qui me concerne, ce livre n’a pas fait des étincelles.

Le tout est resté à une certaine distance. Je ne me sentais jamais proche du personnage principal, Ida, ni d’aucune autre personne dont Nadia Terranova parle au cours de ces pages.

Dommage, je suis toujours triste quand une rencontre ne se fait pas, mais de temps en temps cela arrive.

Nadia Terranova A950
 
l'entrée du port de Messine


Dernière édition par kenavo le Dim 1 Mar - 5:49, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 29032
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Nadia Terranova Empty Re: Nadia Terranova

Message par Arabella Sam 29 Fév - 22:17

Adieu fantômes

Ida, une trentenaire qui écrit des textes pour la radio, doit revenir à Messine, sa ville natale, pour aider sa mère à trier les affaires accumulées pendant des décennies dans l'appartement familial, avant des travaux, voire la vente de l'appartement en question. L'accumulation des objets jamais triés, est une sorte de métaphore des souvenirs jamais mis en ordre, toujours enfouis un peu plus loin dans la replis de la mémoire, et toujours potentiellement douloureux. La vie d'Ida a en effet basculé lorsqu'elle a eu 13 ans et que son père, dépressif, est parti un jour, sans qu'Ida et sa mère sachent ce qu'il est devenu, et même s'il est encore vivant. Ida n'a pas réussi à surmonter ce deuil qui n'en était pas vraiment un, sans cadavre ni enterrement ; revenir et trier la ramène à cet épisode douloureux jamais surmonté. Elle doit aussi cohabiter avec sa mère, avec qui les relations, entre les non-dits et rancoeurs accumulées, sont pour le moins complexes.

Il y a une ambiance, une sorte de musique, Ida est un personnage attachant, l'écriture est sobre, mais fourmille d'images et de métaphores dont certaines font mouche. Mais dans la deuxième moitié du livre j'ai commencé à décrocher un peu : une fois le cadre posé, il ne se passe plus grand-chose, pas seulement comme événements, mais aussi en terme d'évolution du personnage. J'ai eu au bout d'un moment la sensation de quelque chose qui tournait un peu en rond, qui se répétait, ce qui certes est le cas du personnage d'Ida, mais qui a fini par me paraître un peu surjoué à la longue. L'atmosphère mélancolique, les souvenirs doux-amers, et ici surtout amers, de l'enfance et de l'adolescence, ont souvent été évoqués ailleurs, et parfois d'une façon plus convaincante qu'ici.

J'aurais du mal à être explicite sur ce qui m'a quelque peu déçue dans ce roman, parce que le livre a d'indéniables qualités, mais il m'a manqué quelque chose. Pas grand-chose au final, mais ce petit rien d'indicible, qui fait qu'un livre honnête ne soit un livre inoubliable et réellement bouleversant. Là je n'ai jamais réussi à oublier qu'il s'agissait d'un roman, de bonne facture, mais pas incontournable.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4733
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Nadia Terranova Empty Re: Nadia Terranova

Message par kenavo Dim 1 Mar - 5:50

je vois qu'on arrive à la même conclusion pour ce livre Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 29032
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Nadia Terranova Empty Re: Nadia Terranova

Message par Arabella Dim 1 Mar - 9:28

Nous sommes souvent d'accord...

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4733
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Nadia Terranova Empty Re: Nadia Terranova

Message par kenavo Lun 2 Mar - 4:21

Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 29032
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Nadia Terranova Empty Re: Nadia Terranova

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum