Le Deal du moment : -20%
-20% sur le Lot de 2 écrans PC GIGABYTE ...
Voir le deal
429 €

Tim Pears

4 participants

Aller en bas

Tim Pears Empty Tim Pears

Message par kenavo Ven 3 Jan - 6:10

Tim Pears A1136

Tim Pears, écrivain anglais hier encore inconnu au bataillon, s’est révélé au monde avec Un été brûlant, son premier roman, qui lui a valu en 1994 le prestigieux Hawthornden Prize for Literature.

Les meilleures plumes anglo-saxonnes des deux côtés de l’Atlantique, dans leurs comptes rendus critiques consacrés à son livre, ont évoqué Thomas Hardy, Faulkner, Garcia Marquez...


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30640
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par kenavo Ven 3 Jan - 6:10

Tim Pears Aa748 / Tim Pears Aaa396
In the Place of Fallen Leaves / Un été brûlant
Présentation de l’éditeur
Chronique d’une saison torride, dans un coin perdu de la campagne anglaise, vers le milieu des années 80. La sécheresse fait des ravages, le fourrage manque, on abat le bétail. La terre sent le sang et les hommes semblent près de perdre la boule. Comme en temps de guerre, la fièvre de l’instant endort les consciences, terrasse les corps. La jeune Alison, elle-même tourmentée par la sève de son âge, assiste incrédule à la brutale métamorphose des individus qui l’entourent.
La chaleur devient bientôt intenable. On marche la nuit sur des crapauds. Alison, qui s’apprête à partir pour le collège à la fin de l’été, fait ses adieux à un monde qui, pour cette grande occasion, a accepté de baisser le masque.

Par touches mesurées mais violentes, Tim Pears parvient à créer autour de ses personnages et des paysages où ils évoluent un climat d’enchantement – au sens magique et violent du mot. On rit – mais c’est souvent de peur –, on frémit à l’unisson de la nuit étouffante et de ses fantômes, on a les mains moites et le cœur battant. Nul doute, il y a longtemps que les mystères de la campagne n’avaient inspiré un roman à ce point gorgé de sensations.

À recommander à tous ceux qui sont d’avis que la littérature peut s’accommoder de tout, sauf de la tiédeur.
Dans la postface de son livre Un immense asile de fous, Louis de Bernières mentionne ce livre de Tim Pears.

Il dit qu’il avait au début pas l’intention de publier son roman puisqu’il trouvait que son histoire ressemblait trop à celle de Tim Pears et puisqu’il l’avait publié avant lui, il voulait laisser l’avantage à son confrère.

Tout d’abord je suis reconnaissante à Louis de Bernières d’avoir parlé de ce livre, je ne sais pas si je l’aurais découvert autrement.

Mais je ne vois pas son idée que ces deux livres se ressemblent. Il doit avoir une toute autre perception. À part le fait qu’on se retrouve dans des petits villages en pleine campagne, les similitudes s’arrêtent là !

J’ai vraiment beaucoup aimé cet asile de fous, mais le livre de Tim Pears est un immense coup de cœur.
Quel beau livre ! drunken

On va vivre cet été extraordinaire aux côtés de Alison et de sa famille… et cela va amener bon nombre de changements dans la vie de la jeune fille.

Divisé en de longs chapitres, j’ai savouré cette histoire en ne lisant chaque soir qu’un seul pour faire durer le plaisir, tellement j’étais sous le charme de cette plume.

J’ai vu que Tim Pears a écrit bon nombre d’autres livres, malheureusement aucun autre traduit en français… je vais voir si cette « magie » de cet été brûlant passe aussi dans ses autres écrits.

Tim Pears A162

Le Teign Valley dans le comté du Devon, arrière-plan de la jeunesse de Tim Pears et décor de ce roman

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30640
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par domreader Ven 3 Jan - 21:02

Encore un auteur que je ne connaissais pas et que je note. Ton coup de coeur me fait bien envie.... I love you

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3407
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par kenavo Sam 4 Jan - 6:10

je ne peux que t'encourager, c'est vraiment un si beau roman... je pense qu'il devrait te plaire

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30640
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par kenavo Ven 24 Déc - 2:23

couverture: Joe Mclaren

Tim Pears A4381
Disputed Land
Présentation de l’éditeur
Leonard and Rosemary Cannon summon their middle-aged offspring, along with partners and children, to the family home in the Welsh Marches for the Christmas holiday. As the gathered family settle in to their first Christmas together for some years, the grown siblings - Rodney, Jonny and Gwen - are surprised when they are invited to each put stickers on the furniture and items they wish to inherit from their parents.

Disputed Land is narrated by Leonard and Rosemary's thirteen-year-old grandson, Theo, who observes how from these innocent beginnings age-old fissures open up in the relationships of those around him. Looking back at this Christmas gathering from his own middle-age - a narrator at once nostalgic and naïve - Theo Cannon remembers his imperious grandmother Rosemary, alpha-male uncle Jonny, abominable twin cousins Xan and Baz; he recalls his love for his grandfather Leonard and the burgeoning feelings for his cousin Holly. And he asks himself the question: if a single family cannot solve the problem of what it bequeaths to future generations, then what chance does a whole society have of leaving the world intact?
Après mon enthousiasme pour Un été brûlant, je voulais continuer avec cet auteur. Malheureusement il n’y a pas d’autres traductions de lui disponible.

Parmi tous ses autres romans (et il y en a du choix, j’ai noté au moins deux autres), c’était presque une évidence que j’ai choisi en premier celui qui se déroule à Noël.

Une fois de plus je suis charmée par sa façon de raconter une histoire.

Situant Theo au centre, celui-ci se rappelle de cette fête cinquante ans plus tard. Ainsi le narrateur a certainement les souvenirs d’un garçon de treize ans, mais il ne les décrit pas de façon naïve.

Si on dit « famille » on peut presque s’attendre de voir des conflits… cela va se passer assez calmement avec les Cannon, mais on peut peut quand même lire :

« Harmony exists only in music, Theo », he said. « And then rarely.
A single family can no more sort out its legacy than society can ».


Tim Pears prend tout son temps pour bien partager ces quelques jours passés autour du sapin et même s’il n’y a pas que du bonheur, on y passe de très bons moments festifs.

Coup de cœur parmi mes lectures qui sentent Noël… et je suis partante pour d’autres romans de sa part.

Tim Pears A_webp68

L’auteur a situé son roman dans le Shropshire

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30640
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par domreader Ven 24 Déc - 8:22

Noté !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3407
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par Nightingale Ven 24 Déc - 8:36

Le premier titre "Un été brulant" pourrait me plaire. A voir au niveau du style, j'ai plusieurs fois constaté que la littérature britannique n'était pas forcément ma tasse de thé.
En tout cas, merci pour ces découvertes, c'est bien pour nous tous ici qui ne savons plus quoi lire... Twisted Evil

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2677
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par kenavo Sam 25 Déc - 2:06

Nightingale a écrit:Le premier titre "Un été brulant" pourrait me plaire. A voir au niveau du style, j'ai plusieurs fois constaté que la littérature britannique n'était pas forcément ma tasse de thé.
faut alors lui donner encore une chance, il est vraiment à part, je sens qu'il  pourrait te plaire Wink
Nightingale a écrit:En tout cas, merci pour ces découvertes, c'est bien pour nous tous ici qui ne savons plus quoi lire... Twisted Evil
Tim Pears 177985974

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30640
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par Aeriale Sam 25 Déc - 16:57

A Nightingale a écrit:En tout cas, merci pour ces découvertes, c'est bien pour nous tous ici qui ne savons plus quoi lire... Twisted Evil
Tim Pears 177985974

Oui, Kena a eu pitié  de nous!

Pareil, je note le premier, traduit en français (ce qui n’est pas sûr pour le second)  on ne sait jamais :-)

J’aime bien par contre la littérature anglaise, mais davantage chez les auteurs féminines. A voir!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11372
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tim Pears Empty Re: Tim Pears

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum