Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Jirō Asada

Aller en bas

Jirō Asada Empty Jirō Asada

Message par kenavo Dim 31 Jan - 7:10

Jirō Asada A3175

Jirō Asada (né le 13 décembre 1951 à Tokyo) est le nom de plume de l'écrivain japonais Kojirō Iwato.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jirō Asada Empty Re: Jirō Asada

Message par kenavo Dim 31 Jan - 7:11

Jirō Asada Aa2112
Yukiko
Présentation de l’éditeur
Sur une petite ligne de chemin de fer, quelque part en Hokkaidô, au bout du monde, un vieux chef de gare... En cette nuit de réveillon, une tempête de neige fait surgir du passé le fantôme de sa petite fille, Yukiko, morte en bas âge, en même temps que tout ce qui était resté enfoui au fond de lui pendant un demi-siècle. Un souvenir qui aurait le goût de l'enfance, le quotidien transfiguré par la grâce d'une rencontre. Comme si notre monde matérialiste et désabusé pouvait être aussi fertile en miracles que celui de jadis. Comme s'il ne fallait pas désespérer, alors même qu'on s'y attend le moins, de voir s'allumer l'étincelle dans la nuit.
Jirō Asada Aaa1490

publié avant sous le titre Le Cheminot, j’aime beaucoup plus cette couverture Cool

Dans le livre français, il n’y a que les deux textes Le Cheminot et La lettre d’amour.

Si on veut découvrir tout le recueil, faut choisir la version anglaise, il y a les neuf nouvelles en plus d’une introduction de Margaret Atwood et une interview avec l’auteur.

Le Cheminot est une histoire très onirique et m’a fait penser un peu à La fille de l’hiver de Eowyn Ivey.
Bien qu’ici il s’agit d’une fille qui a réellement vécu et qui est morte en bas âge. L’imagination du cheminot va la faire revenir vers lui pour une nuit…

La lettre d’amour raconte l'histoire d'une travailleuse du sexe chinoise faisant l'objet d'un trafic illégal qui, sachant qu'elle est mourante, écrit à l'homme qui l'a épousée pour de l'argent pour l'amener au Japon, mais qu'elle n'a jamais rencontré.

À deux reprises Jirō Asada parle de la mort… de faire le deuil… et ce qui pourrait rendre triste est décrit avec beaucoup de tact, on se sent bien entre ses mots… je vais continuer avec les autres nouvelles de ce recueil…

Jirō Asada A3176

artiste de la couverture : Norio Kozima

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum