-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

Annabel Buffet

Aller en bas

Annabel Buffet Empty Annabel Buffet

Message par Queenie Mar 23 Fév - 9:37

Annabel Buffet

Annabel Buffet 59979710
Annabel Buffet Avt_an10


wiki a écrit:Annabel Buffet, née Schwob (de Lure) le 10 mai 1928 à Paris (16e arrondissement) et morte le 3 août 2005 (à 77 ans) à Neuilly-sur-Seine, est un écrivain et une chanteuse française, épouse du peintre Bernard Buffet.

Annabel appartenait à une riche famille bourgeoise juive, qui développa notamment l'industrie textile à Héricourt. La mère d'Annabel, Lilianne Roditi, met fin à ses jours alors qu'elle a sept ans, mort qui la marque profondément. Son père met, lui aussi, fin à ses jours plusieurs années plus tard.

Après des études secondaires à Cannes, puis des cours de théâtre à l'Académie Julian à Paris, cette jeune femme longiligne et au charme certain devient mannequin. Elle est une figure de l'âge d'or de Saint-Germain-des-Prés. Elle devient l'amie de Françoise Sagan, de Juliette Gréco, de Frede et d'autres artistes et intellectuels de l'époque.

Elle rencontre le peintre Bernard Buffet en juin 1958 à Saint-Tropez, à l'initiative de leur ami le photographe Luc Fournol, qui désirait les prendre en photo tous les deux. C'est le "coup de foudre". À cette période, Bernard, déjà nettement installé dans le succès, vient de quitter Pierre Bergé. L'allure androgyne d'Annabel lui plaît beaucoup. Fin 1958, ils se marient à Ramatuelle, dans une grande discrétion. Le couple aura trois enfants adoptifs : Virginie, née en 1962, Danielle, née en 1963, et Nicolas, né en 1971.

Annabel devient la muse de son époux. En 1961, une des expositions du peintre s'intitule « Trente fois Annabel ». Elle est très présente dans la vie de l'artiste. Véritable touche-à-tout, elle jongle entre écriture et chant. On compare ses écrits à ceux de Françoise Sagan et, lorsqu'elle chante, c'est avec Juliette Gréco qu'on fait le rapprochement. Avec humour, elle dira : « Tant qu'on ne dit pas que je chante comme Sagan et que j'écris comme Gréco… » Elle est une grande admiratrice de Barbara et de Françoise Mallet-Joris.

En 1986, dans son livre D'amour et d'eau fraîche, elle révèle l'alcoolisme qui frappe le couple et « leur remontée de l'enfer ».

Le 4 octobre 1999, Bernard Buffet, atteint de la maladie de Parkinson, ne pouvant plus peindre, met fin à ses jours.

Brisée par ce suicide, elle s'installe ensuite dans l'Yonne. Dans Post-Scriptum, œuvre dans laquelle elle s'adresse à son mari, elle écrit : « La vérité est que je ne sais pas vivre sans toi, alors je fais semblant d'être. » Sans Bernard, elle se sent abandonnée et il semble qu'elle se soit laissée dépérir. Pour combler sa douleur, elle se remet à boire alors que cela lui est formellement interdit. Elle était aussi grande fumeuse.

Elle meurt à 77 ans à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine et est incinérée au cimetière du Père Lachaise ; ses cendres sont dispersées en Provence, région qui tenait particulièrement à cœur au couple Buffet.

Annabel Buffet 62333610

Annabel Buffet 2ec7b910

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7008
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Annabel Buffet Empty post scriptum

Message par Queenie Mar 23 Fév - 9:54

Annabel Buffet 51vnmr11
Post-Scriptum, 2001 (aujourd'hui épuisé)

Bernard Buffet met fin à ses jours en 1999. Atteint de la maladie de Parkinson, ses mains tremblaient, et son caractère muait. Il part seul, une journée comme une autre, dans son atelier, un sac en plastique fixé sur la tête.

De ce choc, Annabel Buffet essaye de reprendre pied. Essaye de retrouver la joie, le sourire, de dompter la solitude et le manque.
Pour cela, en 2000, elle déménage, prend deux chiots, et se plonge dans l'écriture : Post-Scriptum. Comme une longue lettre adressé au disparu.

Au départ, ce livre devait être une bio de Buffet, lui qui avait pour regret que personne ne le connaisse vraiment. Et à vrai dire, je me suis intéressée à cet ouvrage pour ça. Ce qui est terrible, car, ce couple met parfaitement en lumière le fait qu'un artiste homme sera toujours plus mis en lumière que sa femme artiste, voir même l'effacera complètement.
Je ne savais même pas que Annabel Buffet était autrice, ni même chanteuse... et pourtant elle a plusieurs livres à son actif (et je ne me suis pas penchée du côté des disques).

Après, ce livre en particulier ne me pousse pas à aller plus loin dans son œuvre, mais je pense que j'essaierai quand même, car ce livre est vraiment très personnel, et peut-être différent du reste.

Annabel Buffet parle ici très bien du deuil, de la difficulté d'y survivre, de l'obligation de faire bonne figure, de la culpabilité qui tente de pénétrer de partout.
Il y a des moments et des phrases très très belles.

D'autres sont plus convenues.
Et on retrouve beaucoup les réflexions, plutôt banales - mais réalistes - d'une vieille femme qui ne comprend plus le monde dan lequel elle vit (elle se plaint des guerres, des écrans, du manque de culture... un discours "facile" et qui ne mène pas loin).

En lisant cet ouvrage, doux, mélancolique, parfois déchirant de tristesse, on a l'impression d'écouter sa vieille voisine, qui te chope dans le couloir de l'immeuble et t'invite à prendre un thé trop amer avec des biscuits un peu rances, parce qu'elle a besoin de raconter, d'une oreille où déverser un peu de sa peine. Espérant s'en débarrasser, en vain. Espérant faire reculer l'implacable solitude, brièvement.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7008
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum